Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Lundi, 20 juin 2016

42M $ d’économies au CIUSSS de l’Estrie – CHUS



 Imprimer   Envoyer 
Stéphane Tremblay (d.g. adjoint, programmes de santé) Pierre-Albert Coubat (dir. ressources financières et logistique), Patricia Gauthier (p-d.g.) et Carol Fillion (d.g. adjoint, programmes sociaux).

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS termine l'année 2015-2016 en équilibre budgétaire malgré des compressions de 42M $. En 2016-2017, l'établissement devra trouver 25M $ supplémentaires pour boucler son imposant budget de 1,2 milliard de dollars.

Le budget du CIUSSS de l'Estrie - CHUS est le deuxième budget en importance au Québec pour un établissement de santé et services sociaux et représente 1,5 % du budget total de la province. Les 1,2G $ de dollars dont disposera l'établissement représente trois millions de dollars par jour, ou 2300 $ par minute d'opération.

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS est responsable d'environ 10 % de l'activité économique de la région. Tous les jours, 15 000 personnes dispensent des soins à la population.

« L'année 2015-2016 est une année sans précédent avec des compressions de l'ordre de 42M $, explique la présidente-directrice générale de l'établissement, Patricia Gauthier. C'était également l'année d'une restructuration complexe à réaliser qui impliquait des gestionnaires qui devaient assumer de nouvelles fonctions, accompagnés de nouvelles équipes. C'était un défi de taille que d'arriver à l'équilibre budgétaire et ce, malgré les compressions. »

Pour soutenir les fusions, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) aura versé en 2015-2016 une somme de 14M $ non-récurrente en Estrie. Ces 14M $ représentent cette année des économies à trouver, combinées aux nouvelles compressions de 11M $ exigées pour l'année 2016-2017.

Optimiser et propulser
Selon le directeur des ressources financières et de la logistique du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, Pierre-Albert Coubat, l'établissement a su, malgré les compressions, arriver à l'équilibre budgétaire en compressant ses dépenses de 28M $ et en ayant maintenu les soins et services essentiels à la population.

Outre les différentes mesures d'optimisation telles que l'approvisionnement commun en fournitures médicales, l'optimisation des services de buanderie et d'une réorganisation du travail, 102 postes de gestionnaires ont été abolis suivant le départ de leurs titulaires, de même que 150 postes sur les 300 prévus dans les secteurs administratifs et techniques.

« Les différentes mesures d'optimisation et de réorganisation du travail nous auront notamment permis de réduire de 1 % le taux de temps supplémentaire des infirmières, qui passe de 3,8 à 2,8 % du total des heures travaillées en 2015-2016 », souligne M. Coubart.

Aussi, la création du CIUSSS de l'Estrie - CHUS le 1er avril 2015 aura permis d'économiser près de 400 000 $ en vérification comptable puisqu'un seul rapport financier est désormais déposé chaque année, au lieu de 14 provenant d'autant d'établissements, auxquels s'ajoutait celui de l'ex-Agence de la santé et des services sociaux.

Les soins et services directs priorisés
« Nous avons fait une gestion proactive des besoins de nos communautés, comme pour celle de Lac-Mégantic, explique-t-il. Nous sommes allés chercher 550 000 $, dont la plus grande partie a été utilisée pour rencontrer les besoins spécifiques de cette population. Nous avons également pu protéger le financement de notre mission universitaire pour en assurer l'essor. »

Si 80,9 % du budget était dédié aux soins et aux services directs à la population en 2013-2014, soit avant les fusions, cette proportion passera à 84,5 % du budget 2016-2017 du CIUSSS de l'Estrie - CHUS. 10 % aux services techniques, alors les services administratifs rejoignent la cible ministérielle de 5,5 %.

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS assume également un certain leadership dans plusieurs domaines, dont celui de la production de radioisotopes en Estrie. L'établissement joue un rôle prépondérant dans la recherche visant à produire du technétium, un isotope essentiel en médecine nucléaire.

Or, comme la seule centrale nucléaire à produire ces isotopes est située à Chalk River, en Ontario, et cessera ses activités en 2018, le CHUS souhaite bientôt pouvoir démontrer une alternative qui permettrait de produire les isotopes dans un cyclotron plutôt qu'une centrale, en quantité suffisante et au meilleur coût possible pour tous les patients du Québec.

25 autres millions à trouver pour 2016-2017
Comme tous les établissements, le CIUSSS de l'Estrie - CHUS devra trouver 14M $ d'économies supplémentaires en 2016-2017 puisque le soutien ministériel pour la transition n'était valide que pour un an. 11M $ de compressions budgétaires ont également été exigés pour la prochaine année, chiffrant les nouveaux efforts à 25M $.

150 postes dans les secteurs administratifs et techniques restent à supprimer par attrition naturelle, alors qu'une centaine d'autres sur les 15 000 emplois du secteur clinique disparaîtront au cours des prochains mois.

D'autres efforts seront également déployés pour réduire les coûts, notamment sur le tonnage de matières résiduelles destinées à l'enfouissement, le développement d'une expertise interne en matière juridique de même qu'en lien avec le décloisonnement des 14 systèmes comptables qui actuellement, ne se parlent pas.

Le directeur adjoint aux programmes sociaux et à la réadaptation, Carol Fillion, estime quant à lui qu'une partie du travail d'optimisation devra être consacré aux soins et aux services eux-mêmes.

« On devra faire un pas de plus pour bien questionner la pertinence des soins, des services et des actions posées auprès des usagers. Pour rencontrer nos nouveaux objectifs, on devra s'assurer que la bonne personne reçoive le bon service au bon moment et par le bon intervenant. Il reste encore du travail à faire à ce niveau », affirme-t-il.

Deux millions de dollars en économies sont prévues par le biais d'achats regroupés de fournitures et de médicaments. Les systèmes d'information clinique seront eux aussi décloisonnés pour éviter que les examens ne se fassent en double et que le suivi puisse se faire dans n'importe quel établissement.

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS invite par ailleurs la population à collaborer dans les efforts d'optimisation, notamment en considérant une deuxième offre de services ailleurs qu'à Sherbrooke, si une telle proposition leur est faite.

Cette collaboration permettrait de mieux utiliser toutes les ressources, appareils et infrastructures du territoire, tout en réduisant les listes d’attente dans les secteurs congestionnés tels que Sherbrooke. Ces deuxièmes offres de soins seront proposées pour certains tests, examens et chirurgies.

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!

Quand ce n’est pas le froid, c’est la pluie!
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
NOS RECOMMANDATIONS
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog

Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ

La mairesse nommée présidente du Caucus des cités régionales de l’UMQ
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Bedon & bout'chou
24 heures pour se découvrir! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 11 janvier 2018
24 heures pour se découvrir!
Célibataire ? Tu dois être folle ! Par Isabelle Perron Mercredi, 10 janvier 2018
Célibataire ? Tu dois être folle !
Démarrer l’année en force ! Par Alexandre Hurtubise Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous