Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Vendredi, 31 mars 2017

Une importante avancée scientifique au pays «made in Sherbrooke»



 Imprimer   Envoyer 
Dr Éric Turcotte fait partie de l'équipe de chercheurs et de médecins à la tête de cette importante avancée scientifique.

C'est une avancée scientifique importante pour les patients aux prises avec un cancer rare. Un nouvel outil créé par des médecins et des chercheurs de Sherbrooke peut maintenant détecter des tumeurs neuroendocrines. Il s'agit d'une première au Canada.

Cette grande percée scientifique est possible grâce à la contribution personnelle de médecins et de chercheurs sherbrookois, qui ont mis de leur propre argent et de leur temps dans ce projet.

«Cette nouvelle technologie permet de voir un cancer initialement presque invisible par les tests d'imagerie conventionnels disponibles sur le territoire québécois, explique Dr Éric Turcotte, nucléiste, professeur et chercheur au Centre de recherche du CHUS et à la Faculté de médecine et des sciences de l'UdeS. On s'est servi de l'infrastructure du centre d'imagerie pour réaliser un test d'imagerie que l'on retrouvait en Europe. Nous avons été capables de reproduire localement la molécule qu'on ne retrouve pas sur le marché.»

Ce nouvel outil, le neurotraceur, est un gain immense pour les patients atteints d'un cancer de type neuroendocrines, soit une tumeur rare que l'on retrouve habituellement dans l'appareil digestif et qui passe bien souvent inaperçue.

Il comporte de nombreux avantages: 

Grande précision: on peut maintenant voir de petites lésions de trois millimètres comparativement à 10 millimètres avec l'ancienne technologie;

Rapidité: on peut faire un test d'imagerie à l'intérieur de 25 minutes, plutôt que de faire un examen qui prend de deux à trois jours;

Coûts moindre pour l'état : une diminution de 50% des coûts par examen;

Disponible en tout temps;

Émet moins de radiation sur le patient.

Jusqu'à présent, ce nouvel outil a permis de réaliser plus de 130 examens au cours des neuf derniers mois, soit environ huit examens par semaine.

Guérir des gens de partout au pays

Initialement développée pour la population de Sherbrooke, cette nouvelle technologie est maintenant offerte à l'échelle nationale.

«Le neurotraceur est disponible seulement à Sherbrooke, mais il est offert au reste de la province, grâce entre autres à une contribution financière de 150 000$ du gouvernement du Québec. Le patient doit cependant se déplacer à Sherbrooke pour avoir accès à l'outil», indique Dr Turcotte.

Notons qu'une entente avec l'Ontario a déjà été prise et d'autres ententes sont présentement en cours avec d'autres provinces du pays.

Cancer de la prostate

Maintenant que l'équipe sherbrookoise a démontré tout son savoir-faire en ce qui a trait au développement de tests d'imagerie et puisqu'elle possède maintenant son générateur de gallium 68, offert par le département de médecine nucléaire, elle veut se lancer dans les prochains mois dans le développement d'un nouveau test d'imagerie pour le cancer de la prostate. Ce sera encore une première au Canada.


Basta Communication sept 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
SAAQ: expérience choc en 3D

SAAQ: expérience choc en 3D
Un objectif de 1 655 000$ pour les plus démunis

Un objectif de 1 655 000$ pour les plus démunis
NOS RECOMMANDATIONS
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne

Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
Voter autrement pour gouverner autrement…

Voter autrement pour gouverner autrement…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
J & M Grégoire juin 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Mardi, 25 septembre 2018
Top 3 des raisons pour aller voter aux élections provinciales

APCHQ Estrie
Lundi, 24 septembre 2018
Vieilles fenêtres : on les change ou on les répare?

François Fouquet
Lundi, 24 septembre 2018
Et si Gatineau marquait l’histoire?

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 24 septembre 2018
Chantier de la création du Cégep : René Aubry se souvient

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Ils volent et prennent la fuite Par Vincent Lambert Mercredi, 19 septembre 2018
Ils volent et prennent la fuite
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke Par Cynthia Dubé Mercredi, 19 septembre 2018
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke
Pas de cannabis au lac des Nations Par Vincent Lambert Mardi, 18 septembre 2018
Pas de cannabis au lac des Nations
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous