Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-15°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Val Estrie Ford
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Vendredi, 10 mars 2017

Les commerçantes du centre-ville passent à l’action



 Imprimer   Envoyer 
L'équipe derrière le regroupement Les Entreprenantes

Les résultats d'une étude sur l'entrepreneuriat féminin au centre-ville de Sherbrooke a permis de cibler les problématiques auxquelles sont confrontées les quelque 200 commerçantes du centre-ville. Les femmes d'affaires du regroupement Les Entreprenantes sont maintenant prêtes à passer à l'action.

Le regroupement Les Entreprenantes, qui représente les quelque 200 femmes en affaires au centre-ville de Sherbrooke, a ciblé les besoins grâce à cette étude, réalisée par la Corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke (CDEC).

Il faut d'abord savoir que les femmes en affaires au centre-ville représentent 37 % des entreprises du territoire, mais avec cette étude, on espère pouvoir encore augmenter ce pourcentage.

L'étude a d'abord démontré que les femmes d'affaires au centre-ville sont confrontées à certains obstacles. «Non, toutes les femmes en affaires ne sont pas sur la ligne de départ pour bénéficier de l'enrichissement qui s'en vient au centre-villle de Sherbrooke», souligne Karole Forand, directrice générale de la CDEC.

Les obstacles et les solutions

Plusieurs obstacles ont d'ailleurs été mis de l'avant par les femmes d'affaires interrogées. Quatre sont ressorties davantage, soit l'accès à la propriété, le coût des espaces locatifs, le milieu de vie à améliorer et le soutien technique abordable et adapté aux réalités des commerçants.

De ces obstacles découlent des actions concrètes et trois d'entre elles seront mises en place au cours des prochains mois, soit l'immobilier, l'espace de travail partagé et les tables d'expertes.

«Pour l'immobilier, nous avons présentement un groupe de femmes acheteuses qui se forment, indique Hélène Rochon, chargée de projet à la CDEC. En ce moment, la majeure partie des gros joueurs dans l'immobilier au centre-ville sont des hommes. On veut renverser la vapeur. La deuxième action est le groupe de travail. On a réalisé qu'il y a un manque au niveau du coaching. Puis, il y a l'espace de travail partagé. C'est une solution intéressante. Il y a des gens déjà intéressés à faire partie de cet espace. Ce sera un espace abordable, situé au centre-ville.»

Pour Gilles Marcoux, de Commerce Sherbrooke, le temps est idéal pour l'investissement immobilier au centre-ville, en raison du projet Well Inc.

«On veut additionner les forces et faire du centre-ville une destination de choix pour l'investissement. Il y a ici de belles opportunités pour les femmes. Présentement, il y a de l'espace vacant au centre-ville et il y a des propriétés à vendre. Ce qui est intéressant, c'est qu'en moyenne, au centre-ville, on parle de 10$ du pied carré, versus 35$ le pied carré coin King et Jacques-Cartier. On voit que l'accessibilité est là.»

Le regroupement les Entreprenantes réunit quelque 200 femmes d'affaires de différents milieux et qui opèrent différentes entreprises. En voici quelques-unes : Sofia Beltrano du restaurant Loupa (rue Marquette), Émilie Pinard-Fontaine du salon de thé La Folle Théière (rue King Ouest), Tania Khoury de la Boutique de produits sans gluten Le P'tit Local (rue Alexandre), Kim Paré-Gosselin de la boutique Belle et Rebelle (Wellington Nord), Danièle Lalonde de la boutique Un monde de noix (Wellington Nord) et Catherine Therrien de l'entreprise Catherine Imagine (rue Dufferin).

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid

Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Plus de 75 exposants réunis pour une foire alimentaire

Plus de 75 exposants réunis pour une foire alimentaire
Un métier sur mesure pour ceux qui veulent aider les gens

Un métier sur mesure pour ceux qui veulent aider les gens
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Salaire minimum à 15 $ de l’heure: plus de pour que de contre Par Guillaume Rousseau Lundi, 8 janvier 2018
Salaire minimum à 15 $ de l’heure: plus de pour que de contre
D’une pierre deux coups: rentabilise ton temps avec des exercices complets Par William Lafleur Mercredi, 10 janvier 2018
D’une pierre deux coups: rentabilise ton temps avec des exercices complets
Un conducteur ivre trahi par ses coussins gonflables Par Cynthia Dubé Lundi, 8 janvier 2018
Un conducteur ivre trahi par ses coussins gonflables
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous