La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 13 janvier 2016

Centre de qualification pour sapeurs-pompiers près de l'aéroport



 Imprimer   Envoyer 

Débutée en octobre dernier, l'érection du Centre de qualification et d'entraînement des sapeurs-pompiers de Cookshire-Eaton, d'envergure estrienne, est presque terminée. Situé sur le chemin de l'aéroport de Sherbrooke, ces installations constituent le premier jalon d'une série qui, avec le projet Airpole, feront de cet endroit, un incontournable en matière de sécurité incendie domestique, industrielle et aéroportuaire. L'inauguration officielle devait avoir lieu en février prochain.

Les soldats du feu de la ville, de la MRC et de tout le territoire estrien y tiendront sous peu des exercices pour se préparer à des interventions en tout genre. Éric Cloutier, directeur d'incendie de la municipalité de Cookshire-Eaton, mentionne qu'il existe environ sept centres de ce genre au Québec, mais ses caractéristiques en font un lieu nettement plus performant qui pourrait servir à d'autres intervenants.

La superposition et l'agencement de l'équivalent de six conteneurs, dont la hauteur atteint quarante-huit pieds, et l'aménagement d'une bouche d'égout d'une profondeur de quelque dix pieds, offrent un potentiel pour se pratiquer dans des situations d'urgence. Toute la construction a fait l'objet d'une supervision stricte et a été approuvée par un ingénieur, mentionne M. Cloutier. Ce dernier ajoute que la tour est la plus haute au Québec et qu'elle pourrait être utilisée pour de la descente en rappel. Militaires et membres des forces spéciales sauraient en profiter.

Les sapeurs-pompiers pourront, au rez-de-chaussée, s'exercer à entrer dans des maisons enfumées pour sauver des personnes. Un aménagement reconstitue les pièces d'une habitation avec son ameublement. L'utilisation de fumée artificielle recréera l'illusion d'une situation d'urgence. Au deuxième palier se trouve un plateau qui imite un effondrement. L'enchevêtrement d'obstacles qu'ils auront à traverser avec tout leur équipement constitue un exercice pour apprendre à gérer leur respiration sans leur masque en cas d'urgence dans un milieu enfumé.

À l'extérieur, les sapeurs s'entraîneront à utiliser correctement les échelles et à maîtriser les nœuds parce qu'aucun d'eux ne peut en gravir les barreaux avec quelque chose dans les mains. Les enseignants du Centre 24-Juin vérifieront la qualité du système d'ici là. Au troisième étage, de nouvelles séries d'épreuves compléteront leur formation. La tour dotée d'un escalier en colimaçon permettra d'autres types d'entraînement. La bouche d'égout, pour sa part, donne la chance tant aux sapeurs-pompiers qu'aux employés municipaux de maîtriser les techniques sécuritaires d'utilisation de méthodes pour agir dans ces milieux clos et participer au sauvetage de personnes emprisonnées. « C'est plus propre que de travailler en situation réelle », indique le directeur.

M. Cloutier parle d'un atout majeur qui renforce le potentiel du centre. Au moyen de réservoirs installés par l'entreprise Némo d'Ham Nord, le site bénéficie d'une réserve d'eau de 10 000 gallons. « Ça peut servir pour les besoins de l'aéroport pour éteindre le feu d'un aéronef en cas de secours », souligne-t-il. Il fait remarquer que le terrain est en pente légère pour la récupérer. Une source découverte par hasard complète l'approvisionnement en eau. Ceci permet l'installation d'une borne sèche. À partir de cette dernière, les étudiants et sapeurs peuvent apprendre à maîtriser l'opération des pompes portatives et les plus grosses.

M. Cloutier mentionnait que ces équipements pourraient intéresser la SQ pour des exercices en cas de prise d'otages pour l'exemple. Le lieutenant Jocelyn Rose, directeur de la Sûreté du Québec pour la MRC du Haut-Saint-François, laissait entendre qu'il y aurait « probablement une ouverture » à utiliser ce centre pour de l'entraînement après l'évaluation de ce dernier par leurs spécialistes.

S'ajoutent dans l'autre bâtiment, une cuisinette, deux salles de bain avec douche, dont une adaptée pour les handicapés et une salle de conférence d'une capacité d'une trentaine de personnes. Il s'agit d'un premier jalon dans le développement d'infrastructures à installer autour de l'aéroport de Sherbrooke.


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Global Excel agrandit son siège social

Global Excel agrandit son siège social
El Tabernaco ouvre à Drummondville

El Tabernaco ouvre à Drummondville
NOS RECOMMANDATIONS
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans

Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur

L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Nouvelle expérience immersive pour le vélo Par Vincent Lambert Vendredi, 7 décembre 2018
Nouvelle expérience immersive pour le vélo
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous