Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Lundi, 5 février 2018

Virage vert pour un programme de plus en plus populaire



 Imprimer   Envoyer 
Depuis quelques années, le Cégep de Sherbrooke constate un intérêt de plus en plus marqué pour le biologique par les agriculteurs.

Le programme Gestion et technologies d'entreprise agricole (GTEA) aborde maintenant une nouvelle approche biologique dans ses cours. Ce nouveau virage vert a été décidé afin de demeurer le plus près possible de la réalité des entreprises. Par ailleurs, ce programme a de plus en plus la cote auprès des jeunes.

Le Cégep de Sherbrooke a constaté aussi l'arrivée d'une nouvelle clientèle pour ce programme qui existe depuis le début des années 90.

« Auparavant, presque 100 % des jeunes qui s'inscrivaient au programme étaient de la relève agricole, indique Joëlle Guay, enseignante au programme de GTEA. Maintenant, près de la moitié de nos élèves ne sont pas issus du milieu agricole. On retrouve aussi une clientèle plus féminine. Près de 50 % des élèves sont des filles aujourd'hui. »

Mme Guay souligne aussi qu'une hausse significative d'inscriptions est observée depuis quelques années. « On voit un véritable retour à la terre. »

Virage bio

Depuis quelques années, le Cégep de Sherbrooke constate un intérêt de plus en plus marqué pour le biologique par les agriculteurs. Le nombre de fermes maraîchères certifiées biologiques a considérablement augmenté et l'expertise des agriculteurs s'est développée.

«On voit aussi que les consommateurs sont plus orienté vers le biologique, indique Mme Guay. Les efforts gouvernementaux sont aussi considérables. »

En apportant des modifications au programme, on permet donc de mieux répondre aux besoins de la clientèle. La nouvelle approche permettra d'aller un peu plus loin dans les notions biologiques.

« Cette nouvelle façon d'enseigner permettra aux étudiants de développer des liens étroits avec le milieu horticole biologique et de s'en inspirer pour créer leur projet d'avenir », souligne Nathalie Lanoix, enseignante en GTEA.

Le nouveau programme permettra aussi aux étudiants de rencontrer quelques pionniers de l'agriculture biologique du Québec, puisque plusieurs des premières fermes certifiées biologiques ont pris naissance en Estrie.

« Le cours de production en serre et le cours de production maraîchère en champs comporteront des orientations prônant les procédés certifiés biologiques et inviteront les étudiantes à découvrir différentes pratiques culturales privilégiées par l'approche biologique. Les plants produits en serre et en champs seront aussi cultivés en respectant les normes des organismes de certification biologique. »

Notons que la spécialisation production animale comporte aussi une nouvelle approche en agriculture respectueuse de l'environnement.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Enveloppe suspecte: une analyse plus poussée en cours

Enveloppe suspecte: une analyse plus poussée en cours
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers

Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers
NOS RECOMMANDATIONS
Les commerçants en colère

Les commerçants en colère
Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année

Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Well inc. : le Groupe Laroche intéressé à proposer un projet Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Well inc. : le Groupe Laroche intéressé à proposer un projet
Écoute-moi !!! Par Isabelle Perron Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!
François Vaes, le successeur de Pierre Reid? Par Vincent Lambert Jeudi, 22 février 2018
François Vaes, le successeur de Pierre Reid?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous