magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 18 mai 2016

La CDC reçoit 68 000 $ du député



 Imprimer   Envoyer 

La Corporation de développement communautaire (CDC) du Haut-Saint-François se réjouissait de la subvention de 68 000 $ que Ghislain Bolduc, député provincial du comté de Mégantic, lui remettait pour deux projets liés au respect de la personne. Le premier, #ellenapasditoui, de La Passerelle, en collaboration avec La Méridienne, acceptait la somme de 58 000 $, tandis que pour la préparation du colloque LGBT, Sylvain Dodier, d'Empreinte bleue, contributeur au projet, utilisera les autres 10 000 $.

Le premier, #ellenapasditoui, se veut une sensibilisation au sexisme ordinaire que tente de contrer La Passerelle, centre de femmes du Haut-Saint-François, et La Méridienne, maison d'hébergement pour femmes victimes de violences conjugales. Profitant de cette subvention, les responsables souhaitent que la population prenne conscience des méfaits des comportements sexistes. Elles désirent réduire les gestes à caractère sexuel et les risques de voies de fait et de harcèlements dans l'espace public. Elles veulent aussi que les agresseurs potentiels et les témoins de malversations sachent que quand une femme dit non, c'est non et que sans consentement, l'homme doit se tenir coi.

Déjà, sur le Facebook de La Passerelle, les responsables ont mis en ligne quelques saynètes représentant ce que peut être un comportement inopportun. Mélissa Lessard, présidente, de La Passerelle, explique: « Quand on parle de sexisme ordinaire, on parle de gestes, de paroles, de regards adressés aux femmes et qui créent un malaise. » Blagues et commentaires banals ont le pouvoir de blesser ou d'insécuriser les femmes. « Si j'étais un homme, ça n'arriverait pas », indiquait-elle.

Lucie Saint-Pierre, directrice de La Méridienne, constate que la violence faite aux femmes n'est pas encore enrayée de la surface du globe. Dans la seule MRC, le taux d'occupation de La Méridienne tourne autour du 100 à 105 %. « On pense que ça va diminuer. Elles demandent peut-être plus d'aide dans les cas de harcèlements post-séparation », remarque-t-elle.

Katia Lalancette, présidente de La Méridienne, veut que cette somme serve à réaliser une campagne de sensibilisation sous forme d'ateliers et que ceux qui les suivront apprennent à reconnaître et dénoncer les comportements de harcèlement. Pour Pauline Beaudry, présidente de la CDC, ce projet est une recherche d'actions pour améliorer l'accessibilité aux services en violence conjugale.

Le second servira à préparer un colloque sur la diversité sexuelle et de genre dans le contexte de la ruralité et dont sont victimes les lesbiennes, les gais, les bisexuels et les transgenres (LGBT). Empreinte bleue qui organise la rencontre prévue pour l'automne veut en identifier les réalités vécues par les personnes LGBT dans nos communautés. Ce colloque s'adresse principalement aux intervenants, tant à l'école que dans le domaine de la santé, pour qu'ils connaissent mieux leurs réalités, et qu'ainsi, ils améliorent leurs actions. « En tant que contributeur à l'élaboration du projet, il est important que les intervenants sociaux de la MRC soient conscientisés et réfléchissent à la réalité LGBT, sur notre territoire », explique Sylvain Dodier. Jinny Mailhot, directrice de la CDC, parlait d'organiser un colloque parce que le fait LGBT est peu connu et qu'on en discute peu. « On a trouvé des personnes qualifiées pour aider au colloque », déplorant toutefois que la subvention demandée ait été amputée de 15 000 $.

Le député Bolduc et son gouvernement reconnaissent la nécessité d'épauler ces groupes d'intervention. « Il m'apparaît important de créer des partenariats entre les organismes afin de sensibiliser le plus de personnes possible. Avec ce projet, de nombreux professionnels sont appelés à collaborer et je salue le dynamisme et l'innovation dont fait preuve la CDC du Haut-Saint-François. La réalisation et les résultats ne pourront que refléter la réalité du milieu et produire des résultats qui y seront rattachés. »


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Du hockey féminin universitaire débarquera en ville

Du hockey féminin universitaire débarquera en ville
Agir sur la réussite scolaire et professionnelle de nos jeunes

Agir sur la réussite scolaire et professionnelle de nos jeunes
NOS RECOMMANDATIONS
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail

L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke

Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail Par Me Ariane Ouellet Jeudi, 11 janvier 2018
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous