Clinique Supra Santé Concours décembre 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Découvertes
J & M Grégoire
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Jeudi, 11 octobre 2018

Légalisation du cannabis: le SPS s’attaquera plus férocement à la vente illégale



 Imprimer   Envoyer 
Le directeur de la Régie de police de Memphrémagog Guy Roy, et le directeur du Service de police de Sherbrooke, Danny McConnell, en conférence de presse ce matin.

Dans quelques jours, soit le 17 octobre, les Canadiens pourront fumer du cannabis en toute légalité. Si cette Loi sert d'abord à contrer la vente illégale de cannabis, les autorités sont conscientes que ce n'est pas demain la veille que le marché noir sera enraillé. À Sherbrooke et Magog, un partenariat vient d'être créé par les deux corps policiers pour former le groupe régional Accès Cannabis.

Le mandat de ce partenariat régional entre le Service de police de Sherbrooke et la Régie de police de Mepmphrémagog sera de poursuivre la lutte contre la production et la vente illégale du cannabis. C'est que malgré la légalisation de cette drogue, il est anticipé que le marché parallèle persistera et s'adaptera même à la nouvelle Loi.

« Le marché noir ne sera pas enraillé, au contraire, indique Stéphane Guimond, des enquêtes criminelles au SPS. La contrebande et le marché noir sont déjà bien installés et ne disparaitront pas. Avec Accès Cannabis, on veut faire migrer les consommateurs vers le marché légal. Ça ne se réglera pas demain matin, nous en sommes conscients. Ça peut prendre un an, deux ans ou même trois ans, mais on va réussir. La mission est bonne et les paramètres sont sévères. »

Le partenariat régional Accès Cannabis sera composé de deux sergents-détectives du SPS et un sergent de la Régie de police de Memphrémagog. Ces ressources seront payées à 100 % par Accès Cannabis, via le ministère de la Sécurité publique. Le groupe sera supporté par les enquêteurs d'Accès tabac et les enquêteurs de l'escouade drogues des services de police respectifs déjà en place.

Le cannabis est maintenant réglementé par trois instances (municipale, provinciale et fédérale) et apportera un défi complexe aux organisations policières.

«Cette légalisation du cannabis est pan canadienne alors les références canadiennes sont très peu disponibles, indique Danny McConnell, directeur du Service de police de Sherbrooke. Nous devons nous référer ailleurs dans le monde. Ce qui nous touche principalement, c'est la criminalité au niveau de la vente de stupéfiants. Dès mercredi, le cannabis sera légal et il faudra travailler d'une façon différente, pour entre autres protéger les personnes plus vulnérables, principalement les jeunes. Si on peut au moins contrôler ce qui se vend de façon illégale, il risque d'avoir moins de jeunes aux prises avec des problématiques de stupéfiants. »

Aucune SQDC n'est encore installée à Sherbrooke, ce qui n'aide en rien la lutte contre l'approvisionnement illégal du cannabis. Cependant, les consommateurs pourront s'en procurer légalement en ligne. Ce volet est contrôlé par la SQDC. Sur chaque paquet ou sac, un timbre sera apposé, ce qui aidera à l'identification. Tout ce qui sera vendu à l'extérieur des paramètres de la Loi sera punissable.

Pour le moment, on souligne que les efforts seront fortement concentrés sur la vente illégale de stupéfiants et sur les mineurs. Quant à la surveillance sur les voies publiques, la situation est assez complexe pour l'instant.

« Pour le moment, on se concentre davantage sur la gestion de l'économie souterraine et la vente illégale, explique l'enquêteur Guimond. Quant à la surveillance sur le terrain, les règlements ne sont pas tous appliqués. Nous desservons quatre municipalités et il y a trois règlements différents, dont certains qui ne sont pas encore adoptés. Alors on va attendre que tous les règlements soient appliqués. À Sherbrooke, la consommation est interdite sur les places publiques et ce sera au SPS à gérer la situation avec discernement. À ce stade-ci, ce sera les abus et les débordements qui seront réprimandés. »

En ce qui a trait aux patrouilleurs et les méthodes de détection; « des policiers ont déjà été formés à cet effet, assure M. McConnell, mais les méthodes de détection ne sont pas encore approuvées (salivaire et par voie sanguine). Des formations encore plus pointues sont prévues, mais rien ne sera complété pour le 17 octobre prochain. »


Entrepôt Chaussures Prix 15 oct 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La SQ intercepte 950 véhicules hors route

La SQ intercepte 950 véhicules hors route
Des raccrocheurs se confient: et si plusieurs chemins menaient à la réussite?

Des raccrocheurs se confient: et si plusieurs chemins menaient à la réussite?
L'Écolo Boutique 11 février 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Homme en liberté illégale recherché

Homme en liberté illégale recherché
Des maillots de bain pour tous les goûts, tous les budgets!

Des maillots de bain pour tous les goûts, tous les budgets!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Commission scolaire des Sommets formation sécurité fév 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
J & M Grégoire juin 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 20 février 2019
La trahison de nos élites économiques

François Fouquet
Lundi, 18 février 2019
Métier : bâtisseur de murs

Sarah Jitten
Vendredi, 15 février 2019
Des maillots de bain pour tous les goûts, tous les budgets!

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Jeudi, 14 février 2019
Envie d’évasion? de voyages? de dépassement de soi?

Sarah-Eve Desruisseaux
Mercredi, 13 février 2019
Donnez-vous une deuxième chance

Jacinthe Dubé 30 janvier 2019
Clinique Supra Santé nov 2018
Des raccrocheurs se confient: et si plusieurs chemins menaient à la réussite? Par Cynthia Dubé Jeudi, 14 février 2019
Des raccrocheurs se confient: et si plusieurs chemins menaient à la réussite?
Un prêt historique pour le Musée Par Vincent Lambert Vendredi, 15 février 2019
Un prêt historique pour le Musée
Transports Québec se prépare pour la tempête Par Cynthia Dubé Mardi, 12 février 2019
Transports Québec se prépare pour la tempête
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous