Phoenix de Sherbrooke - 21 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Resto-Brasserie Le Dauphin
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mardi, 22 décembre 2015

Budget municipal : des marges de manœuvre réduites, selon Sévigny



 Imprimer   Envoyer 

Selon Bernard Sévigny, la Ville devait trouver un équilibre entre ses priorités, le bon dosage entre l'effort demandé aux contribuables et la qualité des services, et ses capacités financières. Selon lui, plusieurs facteurs sont responsables de la hausse de taxes municipales de 4,77 % en 2016.

« Les marges de manœuvre dont disposent la Ville sont réduites aujourd'hui en raison de situations et de phénomènes hors de notre contrôle, ce qui vient frapper notre capacité à remplir nos obligations », affirmait le maire lors de la rencontre médiatique sur le budget, lundi.

Selon M. Sévigny, le pacte fiscal transitoire signé en novembre 2014 a eu un impact de 5,2M $ sur les finances municipales. Alors qu'il s'agissait d'un « en attendant » le nouveau pacte fiscal entre le gouvernement et les municipalités du Québec, certaines mesures transitoires deviennent permanentes dans la nouvelle entente.

« Il a fallu absorber cette année les contrecoups du pacte transitoire, explique Bernard Sévigny. Les bénéfices d'Hydro-Sherbrooke chutent de près de trois millions de dollars, ou 7,7 %, pour s'établir à 21,3M $ en 2016. C'est la contribution au budget municipal la plus basse depuis les dix dernières années. La nouvelle grille tarifaire nous a amputés de deux millions l'an dernier et d'encore un million cette année. »

Les ventes seraient inférieures aux prédictions et un nouveau mécanisme d'autofacturation aurait eu un impact de 800 000 $ sur le budget d'Hydro-Sherbrooke.

23 % des remboursements vont aux régimes de retraite
Selon M. le maire, ce sont les caisses de retraite des employés municipaux qui font le plus mal aux finances de la Ville. Il a rappelé que la Ville avait injecté 126 millions de dollars pour renflouer la caisse de retraite des employés municipaux ces dernières années. De ce montant, 13 millions ont été payés comptant et 113 empruntés. Les frais de ce financement représenteront en 2016 7 % du budget de la Ville, ou 11 millions.

« En 2025, le déficit des caisses de retraite des employés de Sherbrooke seront chose du passé. 11 millions de dollars, c'est 23 % du service de la dette de la Ville. C'est pour cette raison que le projet de loi 3 était si important pour nous. Selon le scénario actuel, la Ville devait assumer l'entièreté des déficits. Avec la nouvelle loi, le partage des déficits se fera 50 - 50 entre la Ville et les employés. »

Le nouveau pacte fiscal et le projet de loi 15 auront aussi un grand impact aux yeux du maire puisqu'ils permettront de contrôler le nombre de personnes à l'emploi de la Ville.

« Le ministre Moreau nous donne des outils pour un meilleur contrôle sur la masse salariale et en maîtriser l'accroissement. En attendant ces éléments, on ne peut qu'exercer un contrôle sur la rémunération globale, c'est-à-dire le nombre d'employés. »

Le directeur général de la Ville de Sherbrooke, Yves Vermette, avait reçu le mandat il y a 15 mois de dégager 11 millions de dollars d'ici le 31 décembre 2017. Le plan d'optimisation qu'il a piloté a jusqu'à maintenant permis des économies de trois millions, ce qui équivaut à 42 postes à temps complet abolis, principalement par attrition.

« Nous avons réussi à inverser la tendance puisque c'est la première fois depuis la création de la nouvelle Ville que le nombre d'employés diminue », affirme M. Sévigny. Des emplois ont tout de même été créés lorsque les analyses démontraient qu'il y avait des économies à faire en rapatriant l'expertise à l'interne, par exemple dans la gestion des bacs de matières compostables.

« L'analyse et l'appel d'offres ont estimé des économies de 800 000 $ si la gestion de ces bacs se faisait à l'interne. La même chose s'est produite dans d'autres services, comme les TI [ndlr : Technologies de l'information], explique le maire. Mais au net, le nombre d'employés diminue. »


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Grand Spin Don : plus de 95 000 $ pour les gens atteints de cancer

Grand Spin Don : plus de 95 000 $ pour les gens atteints de cancer
Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année

Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année
NOS RECOMMANDATIONS
Chasse aux sorcières

Chasse aux sorcières
Le Carnaval se dirige vers une édition record

Le Carnaval se dirige vers une édition record
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
LE BOSTON BAR - semaine 19 fevrier 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

François Fouquet
Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux

Guillaume Rousseau
Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Retourner à l’école à 42 ans, malgré le succès en affaires Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 février 2018
Retourner à l’école à 42 ans, malgré le succès en affaires
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers Par Cynthia Dubé Lundi, 19 février 2018
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous