Rythme au travail
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Alexandre Paquette Par Alexandre Paquette

Samedi, 31 octobre 2015

Des étudiants-zombies pour le don d’organes



 Imprimer   Envoyer 

Pour une troisième année, des étudiants en médecine, sciences infirmières, physiothérapie et ergothérapie de l'Université de Sherbrooke profiteront de l'Halloween pour mener la campagne Bonbons et Bons Dons.

Afin de démystifier de manière ludique le don d'organes, des étudiants prendront d'assaut les rues de 16 h 30 à 20 h.

Ils iront cogner aux portes pour entrer en communication avec les gens et leur rappeler l'importance du don d'organes.

Les autocollants de consentement, fournis par Transplant Québec, seront distribués à ceux qui voudront les apposer au dos de leur carte d'assurance-maladie.

L'an dernier, 65 étudiants-zombies ont visité plus de 750 maisons dans
13 quartiers de la ville.

Des mythes à déboulonner

Les étudiants-zombies veulent profiter de l'activité pour déboulonner certains mythes qui ont la vie dure.

« Les gens ont la crainte qu'en consentant au don d'organes, les médecins vont moins les traiter en fin de vie pour donner leurs organes », explique Philippe Robert, étudiant en médecine et coordonnateur local du comité de santé publique d'IFMSA-Québec à Sherbrooke.

Cette crainte n'est pas fondée dans la mesure où le don se fera après la mort du patient. Le médecin traitant n'est pas le même que pour celui qui recevra les organes.

Les gens refusent également souvent de signer leur carte à cause de leur âge et leur état de santé.

« Il n'y a pas d'âge limite pour le don d'organe. C'est le médecin qui va décider sur les organes sont en bon état. Si le foie est malade, le rein est peut-être en
santé! », ajoute-t-il.

Il souhaite que le don d'organes fasse partie du processus de fin de vie des gens.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers

Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers
7 incendies en moins de 2 heures

7 incendies en moins de 2 heures
NOS RECOMMANDATIONS
Identité territoriale, les citoyens y croient

Identité territoriale, les citoyens y croient
Un véhicule volé heurte une autopatrouille

Un véhicule volé heurte une autopatrouille
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme au travail
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Domino's Pizza
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt Par Cégep de Sherbrooke Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt
Le legs de Justin Par Daniel Nadeau Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin
Mini Cooper 2019 Mardi, 20 février 2018
Mini Cooper 2019
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous