La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 4 juin 2014

Inondations : le couple de Bishopton reçoit l’aide d’amis



 Imprimer   Envoyer 

Pierrette Lessard et Gaétan Breton, qui ont pratiquement tout perdu lors de l'inondation de leur résidence à Dudswell, tiennent le coup malgré tout. Si le couple déplore n'avoir reçu aucune aide de la municipalité, il en est autrement de leurs amis.

Ces derniers ont récemment donné un coup de main à récupérer les choses réutilisables de la demeure et certains préparent un souper-bénéfice.

Confronté au refus de la municipalité à reconstruire, parce que située en zone inondable, le couple n'avait d'autre alternative que de récupérer les choses encore utiles avant de procéder à la démolition de la résidence. « Mon mari voulait faire ça tout seul, mais on a demandé à des amis. On a fait un bi. On a récupéré la porte patio, les fenêtres, le bois qu'on avait mis au plafond et du clabord parce qu'on va se faire une remise », d'exprimer Mme Lessard.

Sans assurance pour couvrir les pertes, le couple bénéficiera d'une aide financière du ministère de la Sécurité publique, ce qui ne couvre évidemment pas la totalité des pertes. « C'est mieux que rien, c'est un départ », d'exprimer Pierrette Lessard. Pour l'instant, le couple demeure toujours sur place dans une roulotte prêtée par un ami. Pour les sinistrés, pas question de demeurer à Dudswell. Ils sont déçus du manque de collaboration de la municipalité. « Nous autres, on voulait la permission de rebâtir. Nous sommes allés voir le maire pour avoir des renseignements. Il a dit qu'il nous rappellerait et on attend toujours son appel. On regarde pour acheter une autre maison du côté de Weedon. À l'âge qu'on a, on ne veut pas s'endetter », d'ajouter Mme Lessard. Quant au terrain à Dudswell, « on le garde. On veut venir l'été », ajoute-t-elle.

Municipalité

Mentionnant éprouver de la sympathie pour le couple, le maire de Dudswell, Jean-Pierre Briand mentionne «  côté municipal, on ne peut rien faire. Des personnes nous ont appelés demandant que la municipalité leur donne un terrain. On ne peut faire ça et créer un précédent. La reconstruction ne peut pas se faire parce qu'ils sont dans une zone inondable 0-20 ans et ils le savaient. Si cela avait été dans une zone 0-100 ans, ça aurait été différent. Malheureusement, on ne peut pas rien faire. » Refusant de s'embarquer dans une guerre à savoir qui appelle qui, M. Briand mentionne que l'inspectrice de la municipalité a communiqué avec le couple pour leur faire part de la position de la municipalité.

Souper-bénéfice

D'autre part, Nathalie Loiselle avec Manon Roy et autres collaborateurs travaillent depuis plusieurs jours à organiser un souper-bénéfice qui se tiendra le 8 juin prochain au Pub Central à East Angus. L'activité se mettra en branle dès 14 h  avec deux formations musicales qui se suivront et mettant en vedette Duo Tang and Tool ainsi que le Home band Pub Central. La première formation jouera gratuitement alors que la seconde remettra son cachet à l'organisation. Un souper auquel contribuent plusieurs intervenants permet de couvrir les frais de façon à ce que l'argent recueilli revienne entièrement au couple sinistré. Le IGA Cookshire, le service de traiteur du Restaurant 108, le Resto du Club de golf East Angus et le Pub Central contribuent au repas. Une vente de billets permettra d'être éligible aux nombreux tirages de prix de présence dont une fin de semaine à la Vallée heureuse du Mont Élan d'une valeur de 230 $. Certains organismes comme le Club Lions d'East Angus ont déjà témoigné de leur solidarité avec un don de 1 000 $. Nathalie Loiselle mentionne que tous les dons, peu importe le montant, sont acceptés. Un montant de 5 $ sera demandé pour les personnes désireuses d'assister à l'activité et de 15 $ pour le souper. Mme Loiselle mise sur la générosité de la population et demeure confiante d'amasser 3 000 $ qui seront remis au couple.

Évidemment heureux de l'aide apportée, le couple semble un peu mal à l'aise. «  C'est le fun, mais c'en est gênant. Il me semble que ça s'en vient gros. On a de vrais amis, on sera là », de compléter Mme Lessard. 


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Elle cause un face-à-face et prend la fuite

Elle cause un face-à-face et prend la fuite
Conditions météo: plusieurs privés d'électricité

Conditions météo: plusieurs privés d'électricité
NOS RECOMMANDATIONS
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel

Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi

Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi Par Cynthia Dubé Jeudi, 6 décembre 2018
Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous