Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
20°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Novus Vitres
ACTUALITÉS / Estrie
Jean-Pierre Quirion Par Jean-Pierre Quirion
jpquirion@estrieplus.com

Mercredi, 10 juin 2015

Programme Bal de finissants du SPS



 Imprimer   Envoyer 

Depuis une dizaine d'années, des agents du Service de Police de Sherbrooke rencontrent, de mars à juin, tous les élèves de 5e secondaire des écoles de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke et de plusieurs écoles privées. Ils leur présentent le programme Bal de finissants.

Les rencontres se déroulent en classe, souvent durant les cours d'Éthique et culture religieuse. «  Durant le premier cours, on présente le documentaire Dérapages de Paul Arcand. La rencontre suivante, on discute ouvertement du film », explique l'agent Philippe Dubois.

C'est également durant cette seconde rencontre qu'on montre une vidéo produite par la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) Le pouvoir de tout changer qui raconte l'histoire de quatre jeunes impliqués dans un accident de la route après une soirée bien arrosée.

« Les adolescents sont de plus en plus sensibilisés. Les statistiques le prouvent. Depuis 10 ans, il y de moins en moins d'accidents reliés à l'alcool au volant. Cependant, il reste beaucoup de travail à faire », affirme l'agent Dubois.

Surreprésentés dans les statistiques

Au Québec, les conducteurs de 16 à 24 ans détiennent 10 % des permis de conduire, mais sont impliqués dans 24 % des accidents avec blessés graves. De plus, 33 % des jeunes qui décèdent sur les routes n'étaient pas attachés.

Selon un sondage mené par Bélairdirect, 44 % des répondants de 18 à 24 ans disent avoir déjà empêché une personne de leur entourage de prendre le volant lorsqu'elle était sous l'influence de l'alcool ou de la drogue.

Le pouvoir de choisir

Lors de la tournée des classes, les huit agents du SPS dédiés au programme Bal de finissants traînent avec eux une trousse dans laquelle on retrouve un alcootest, un guide d'animation, des dépliants informatifs et des lunettes Fatal Vision.

Ces lunettes recréent l'impression d'ébriété. Une fois sur le visage du jeune, le policier lui fait passer divers tests : marcher sur une ligne droite, attraper une balle et serrer la main d'autrui. Des gestes simples et anodins qui deviennent rapidement impossibles à exécuter normalement.

On aborde également plusieurs aspects de la sécurité routière, comme les textos au volant et les grands excès de vitesse.

« Un impact à 100 km/h équivaut à une chute de 14 étages », précise l'agent Dubois.

Prévoir un moyen de retour

« On ne dit pas aux jeunes de ne pas boire. On ne leur fait pas croire que l'alcool, c'est mauvais. Il ne faut pas jouer à l'autruche, soutient l'agent Dubois. Mais le plus important, c'est de prévoir avant de commencer la soirée comment on va rentrer à la maison. »

« Évidemment, si on choisit un chauffeur désigné, ce dernier doit demeurer sobre toute la soirée. Car en bas de 21 ans, c'est tolérance zéro pour l'alcool au volant. Pas même un .08 »,  rappelle le policier.

Parmi les autres moyens sécuritaires, il existe les taxis, mais aussi le Cool Taxi. Il s'agit de coupons prépayés qu'on achète dans les dépanneurs Couche-Tard et les pharmacies Familiprix, et qui font office d'argent comptant auprès des compagnies de taxi.

On peut également utiliser un service de raccompagnement comme Alcoséquence qui agit comme Opération Nez Rouge, mais toute l'année.

Enfin, on peut toujours appeler son père ou sa mère. « Je suis convaincu que les parents préfèrent se faire réveiller à 3 heures du matin que d'apprendre que leur enfant a conduit soûl ou a embarqué avec un conducteur en état d'ébriété. »

D'ailleurs, le policier suggère aux parents d'avoir une discussion ouverte et franche au sujet de l'alcool au volant avec leur progéniture.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La Ville réitère son appui à Raif Badawi

La Ville réitère son appui à Raif Badawi
1,4 M$ pour les victimes d’actes criminels

1,4 M$ pour les victimes d’actes criminels
NOS RECOMMANDATIONS
1,4 M$ pour les victimes d’actes criminels

1,4 M$ pour les victimes d’actes criminels
Trois ados arrêtés pour vols dans des véhicules

Trois ados arrêtés pour vols dans des véhicules
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
J & M Grégoire juin 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 16 août 2018
Les bons et mauvais côtés du maternage

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 août 2018
Refus global : la honte de l’oubli

Priscilla Boutin
Mercredi, 15 août 2018
Trucs pratiques pour cheveux abîmés

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 14 août 2018
Une relève scientifique assurée au Cégep de Sherbrooke

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Mardi, 14 août 2018
Quoi savoir sur l’alimentation cétogène ou « ketogenic diet »

François Fouquet
Lundi, 13 août 2018
Vacances performantes

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 20 juillet 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Démystifier la maladie de Crohn sur le vert Par Vincent Lambert Lundi, 13 août 2018
Démystifier la maladie de Crohn sur le vert
Trois ados arrêtés pour vols dans des véhicules Par Vincent Lambert Mercredi, 8 août 2018
Trois ados arrêtés pour vols dans des véhicules
Achalandage record pour le Festival des traditions du monde Par Cynthia Dubé Lundi, 13 août 2018
Achalandage record pour le Festival des traditions du monde
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous