Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
22°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Lundi, 3 juillet 2017

10 familles sans logement



 Imprimer   Envoyer 
Le premier juillet dernier, plusieurs ménages ont changé d’adresses alors que d’autres se retrouvent toujours sans logement. Même si le taux d’inoccupation frôle le 6,4 %, dix familles n’ont toujours pas réussi à trouver un logement adapté à leurs besoins.

La vague de déménagements vient de passer. Et pourtant, une dizaine de familles se retrouvent toujours sans logement à Sherbrooke, et ce, malgré un taux d'inoccupation élevé. L'Association des locataires de Sherbrooke fait le point sur la situation.

Le premier juillet dernier, plusieurs ménages ont changé d'adresses alors que d'autres se retrouvent toujours sans logement. Même si le taux d'inoccupation frôle le 6,4 %, dix familles n'ont toujours pas réussi à trouver un logement adapté à leurs besoins.

«  Actuellement, on a un taux d'inoccupation de 6,4 %, explique Normand Couture, porte-parole de l'Association des locataires de Sherbrooke. Le taux normal est de 3 %. Ça veut dire que tout le monde devrait pouvoir se loger puisque le taux d'inoccupation est très élevé. Par contre, le coût du logement pour les gens à faible revenu, ça ne fonctionne pas. C'est donc beaucoup plus difficile pour eux de se trouver un logement. La grandeur des logements peut aussi compliquer les choses. Comme en ce moment, on a une famille de deux adultes et de cinq enfants, donc les grands logements, il n'y en a pas beaucoup. Dans ceux disponibles, ils sont excessivement chers. C'est une autre des causes qui augmentent le niveau de difficulté plus grand pour se loger », ajoute-t-il.

Parmi les dix familles qui sont toujours sans logement, on en retrouve quatre qui sont hébergées par la Ville de Sherbrooke. « Les six autres familles sont allées rester chez de la parenté ou des amis, souligne M. Couture. Peu importe l'endroit où ils restent, on les supporte dans la recherche de logements. On dresse des listes et les accompagne dans la visite de logements et lors de la signature du bail. Généralement, ça prend au maximum deux semaines pour loger les ménages locataires sans logement. Actuellement, on pense obtenir le même résultat. Ce n'est pas une course contre la montre, mais quand tu es sans logement, on ressent un stress et on a hâte d'être logé. On accélère tout notre travail », indique-t-il.

Des familles hébergées par la Ville

Si plusieurs ménages réussissent à se loger au premier juillet, ce n'est pas le cas pour d'autres. C'est pourquoi la Ville de Sherbrooke héberge temporairement les ménages locataires sans logement. « Ce qu'il faut savoir, c'est que depuis 2003, nous avons une collaboration avec la Ville concernant les gens qui se retrouvent sans logement au premier juillet, précise Normand Couture. Dans cette collaboration, la Ville défraie les personnes sans logement pour les héberger temporairement et entreposer leurs meubles. »

Questionné à savoir pourquoi certaines familles ne sont pas en mesure de se trouver un logement, le porte-parole de l'Association des locataires de Sherbrooke rappelle le coût élevé de certains endroits. « On travaille pour trouver des logements à bas prix et tout de même potables, indique M. Couture. On essaie d'approcher les gens selon leurs besoins de services également. On essaie de répondre aux besoins le plus possible aux familles. Ce qu'on apporte, c'est le support pour la recherche de logements des gens sans logements », conclut-il.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue

Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue
Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est

Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est
NOS RECOMMANDATIONS
3,7 M$ pour le Centre sportif de l’UdeS

3,7 M$ pour le Centre sportif de l’UdeS
Du bon bord du gazon... à Milby!

Du bon bord du gazon... à Milby!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre culturel de l'Université de Sherbrooke juillet 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 20 juillet 2018
Golf et Académie Longchamp inc. 2018
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées Par Cynthia Dubé Mardi, 17 juillet 2018
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées
Meurtre: l'identité de la victime dévoilée Par Vincent Lambert Vendredi, 20 juillet 2018
Meurtre: l'identité de la victime dévoilée
Le décompte est lancé pour la Fête du lac Par Vincent Lambert Mardi, 17 juillet 2018
Le décompte est lancé pour la Fête du lac
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous