Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mardi, 29 novembre 2016

Les gîtes passent à l’action



 Imprimer   Envoyer 
Cette démarche, qui avait commencé bien avant la problématique des gîtes illégaux, rejoindra plusieurs personnes.

Un partenariat bénéfique pour la clientèle de gîtes a été mis sur pied par l'Association des Gîtes touristiques Magog-Orford (AGTMO). Elle a décidé d'agir en attendant que des actions soient mises de l'avant par les municipalités et les autorités. En effet, cette même association déplore les hébergements illégaux des sites comme Airbnb.

Un partenariat s'est créé avec plusieurs membres de l'industrie touristique de la région pour offrir des rabais à la clientèle. Cette démarche, qui avait commencé bien avant la problématique des gîtes illégaux, rejoindra plusieurs personnes.

« Mon mandat, lorsque je suis arrivé comme président il y a deux ans, était d'aller chercher des rabais dans les restaurants et les attraits touristiques, explique Richard Grenier, président de l'AGTMO. Le but est de faire venir nos gens et de créer un wow effect. Dans les gîtes, on vit avec des personnes, et donc, on est comme des kiosques touristiques. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.»

Ce que l'Association des Gîtes touristiques Magog-Orford déplore, c'est que même si les offres des sites Airbnb semblent intéressants pour économiser des dollars, les gens encouragent une industrie qui n'a souvent aucune assurance responsabilité civile commerciale et aucun respect des normes en sécurité incendie.

« L'AGTMO permet un beau séjour aux clients et à moindre coût. Tout est vraiment conforme au niveau sanitaire et de la nourriture. On essaie de sensibiliser les gens par rapport aux gîtes illégaux. Les gens qui louent un endroit doivent considérer le panneau de la Corporation de l'industrie touristique du Québec (CITQ). Dans le cas des gîtes, il s'agit de soleils. Si le panneau est absent, ça veut dire que le gîte n'est pas légal », souligne M. Grenier.

Plusieurs rabais pour la clientèle

Les gens qui iront dans un gîte de l'AGTMO pourront bénéficier entre 10 % et 20 % de rabais dans plusieurs restaurants, jusqu'à 20% dans les spas, et la liste s'étire encore. « On essaie de faire comprendre aux gens que les avantages qu'ils ont dans un gîte légal permet de relancer les commerces de la région. Les rabais son exclusifs à l'AGTMO », fait valoir M. Grenier.

L'AGTMO reproche aux Airbnb de ne pas faire payer de taxes d'hébergement aux gens, cette même taxe qui permet de promouvoir la région. À cela s'ajoute l'absence de la TPS et de la TVQ et les inspections régulières de la CITQ. Ces différentes raisons ont notamment convaincu les membres du conseil d'administration de l'AGTMO d'offrir des offres profitables aux clients.

« Ce n'est pas parce que les touristes passent par des Airbnb que c'est meilleur marché. Dans le gîte, les clients ont pratiquement accès à toute la maison, comparativement aux Airbnb », précise M. Grenier.

« Les touristes, j'imagine, cherchent à faire des économies. Par contre, je crois que certains ne distinguent pas les gîtes légaux des illégaux. Si l'endroit n'est pas régit par la CITQ, il s'agit d'un gîte illégal. Parfois, les personnes qui ont une mauvaise expérience dans un gîte illégal ne voudront plus aller dans un gîte légal, car ils vont penser que l'expérience est la même. Je trouve dommage que les gîtes illégaux brûlent une clientèle potentiel pour nos endroits réglementés », termine le président.

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest

Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest
NOS RECOMMANDATIONS
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro

La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre de formation professionnelle 24-Juin
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science
Il agresse son père de 71 ans Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Il agresse son père de 71 ans
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous