magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 14 janvier 2015

Nouveau rôle d’évaluation à Ascot Corner et hausse du fardeau fiscal



 Imprimer   Envoyer 

Le nouveau rôle d'évaluation foncière à Ascot Corner projette la valeur des résidences à la hausse pour une moyenne de 11,4 %. Dans le but de réduire l'impact sur le compte de taxes des contribuables, les élus ont diminué le taux du milin de 3,7 %. Cependant, la majorité des contribuables n'éviteront pas un alourdissement de leur fardeau fiscal. Pour une résidence unifamiliale moyenne évaluée à 179 500 $ en 2014, elle passera à 200 400 $ en 2015, entraînant avec elle une augmentation du compte de taxes de 111 $.

Le taux de la taxe foncière passe donc de 0,82 $ à 0,79 $ du 100 $ d'évaluation. Les élus ont également convenu de geler les taxes de services incluant les égouts, aqueduc et matières résiduelles. Comme dans tous les cas de nouveaux rôles d'évaluation, la facture risque d'être salée pour certains. Quelques citoyens verront même leur compte de taxes diminuer, mais d'autres le verront littéralement bondir avec une hausse de leur évaluation pouvant aller jusqu'à 26 %.

Le directeur général d'Ascot Corner, Daniel St-Onge, mentionne que « cela donne une augmentation nette de 6,72 % en revenus de taxation pour la municipalité. On a essayé, mais on ne pouvait pas descendre la taxe foncière plus bas que 3,7 %; on aurait perdu 101 350 $. » Le directeur général laisse entendre que la municipalité est victime en quelque sorte de l'augmentation de sa population et de sa richesse foncière. Il cite en exemple la quote-part à la MRC qui est basée sur ces deux items et qui fait grimper le pourcentage à verser à 9,85 % soit 16 354 au lieu du 2,2 % correspondant à l'Indice des prix à la consommation. Il en va de même pour la régie des incendies où la quote-part fait un bond de 28,9 % pour un montant de 52 000 $. « Notre population augmente et le schéma de couverture de risque prévoit qu'on ait un deuxième camion d'incendie sur le territoire. Il faut donc ajouter un autre camion. » Le renouvellement de la convention collective avec les employés municipaux représente une augmentation de la masse salariale de 7,87 % soit 34 000 $ et comprend un ajustement concernant l'équité salariale, un rattrapage et l'augmentation selon l'Indice des prix à la consommation. Quant à l'impact du nouveau pacte fiscal, il a pour effet de priver la municipalité de revenus de 1,70 % soit 55 000 $.

Réactions

Assistant à la présentation du budget 2015, l'ex-maire d'Ascot Corner, Normand Galarneau, mentionne que les élus auraient pu « travailler à couper des services pour que la pilule soit plus facile à digérer par les citoyens. On n'a pas pensé où on doit couper. » Selon M. Galarneau, il y aurait des choses facilement compressibles. Autre citoyen, Jacques Gourde trouve certaines dépenses inappropriées comme celle d'investir pour aménager un troisième parc dans la municipalité. « L'idée n'est pas mauvaise en temps de richesse, mais en temps d'austérité, c'est autre chose ». Il ajoute que « Ascot Corner se développe beaucoup depuis quelques années grâce à des développements domiciliaires, mais cela coûte plus cher aux contribuables pour les services, cela engendre pourtant de nouvelles entrées d'argent, mais toujours pas assez selon le conseil », précise-t-il.

Mairesse

« Nous, les élus, on a fait un bon budget. On a géré en bon père de famille. On n'a pas dit on coupe partout et tant pis », d'exprimer la mairesse d'Ascot Corner, Nathalie Bresse. Elle ajoute que les élus auraient pu reporter à plus tard certains travaux, « mais on sait quand on attend, ça va coûter plus cher. » À titre d'exemple, la mairesse parle des travaux de toiture du centre multifonctionnel en soutenant qu'il ne faut pas attendre l'infiltration d'eau avant de réagir. Le changement de la porte vieille de 40 ans, l'entretien des routes, le rehaussement des chemins de gravier, le creusage des fossés méritent, selon Mme Bresse, une attention de la part des élus. Elle estime que ceux-ci ont été le plus loin possible pour réduire l'impact financier sur les contribuables. « On est tous très conscients de la situation. Les gens au conseil paient des taxes comme tout le monde. Je ne vois pas où on aurait pu couper. Je suis très satisfaite du budget », de conclure Nathalie Bresse.


Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Incendie: retour à la normale pour l’Hôpital de Magog

Incendie: retour à la normale pour l’Hôpital de Magog
Souper de St-Clément

Souper de St-Clément
NOS RECOMMANDATIONS
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir

Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout

Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui

Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Le Salesien - Portes ouvertes 2018
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue
Du bon bord du gazon 4 de 4 Par Hughes Letourneau Vendredi, 12 octobre 2018
Du bon bord du gazon 4 de 4
Opération policière à La Marquise: un homme arrêté Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 octobre 2018
Opération policière à La Marquise: un homme arrêté
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous