Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Novus Vitres Sherbrooke
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 16 juillet 2015

Le nombre de graffitis illégaux est en baisse à Sherbrooke



 Imprimer   Envoyer 

De moins en moins de surfaces du centre-ville de Sherbrooke sont vandalisées à l'aide de graffitis. En effet, le nombre de signalement est passé de 94 en 2014 à 66 en 2015. Les plaintes formelles au Service de police de Sherbrooke (SPS) sont aussi à la baisse, de 21 à 10.

Le Comité tags et graffitis de la Ville de Sherbrooke estime que ses efforts de sensibilisation auprès des artistes graffeurs portent leurs fruits. S'il en coûtait près de 100 000 $ pour nettoyer en 2011, les besoins se situent aujourd'hui autour de 50 000 $. Une nette économie pour la Ville.

« Les zones désignées sont pleines de graffitis et de tags et c'est ce qu'on voulait, explique la conseillère municipale et présidente du Comité tags et graffitis, Chantal L'Espérance. Pour la Ville, c'est moins de surfaces à nettoyer chaque année. Les murs désignés permettent aussi aux gens de connaître cet art du graffiti. »

Pour Mme L'Espérance, la répression et le nettoyage sont des solutions à court terme et tout est toujours à recommencer. Selon la conseillère, les efforts doivent plutôt être faits en amont, en valorisant cet art urbain et les artistes qui le pratiquent.

« On envoie aussi le message aux commerçants, ajoute Mme L'Espérance. Un mur qui n'est pas nettoyé est en quelque sorte une invitation. Il y a des artistes qui sont prêts à réaliser une murale permanente au lieu de toujours payer pour du nettoyage. Ceux qui ont opté pour cette solution en sont bien contents parce que le problème est réglé. »

Une programmation d'art urbain haute en couleur

Le Comité tags et graffitis lançait également mercredi sa programmation estivale. Plusieurs nouvelles initiatives sont au menu pour faire découvrir l'art urbain aux Sherbrookois et mettre en valeur tout le talent des artistes.

Le festival Amalgam revient pour la 4e année consécutive en présentant une pléiade d'artistes qui réaliseront leur art sur des murs du centre-ville. Le festival se tiendra en même temps que Bouffe ton centro, les 1er et 2 août. Les visiteurs  pourront découvrir une nouvelle vision, très colorée, de leur centre-ville.

L'artiste sherbrookois Nicolas Lareau récidive et signera le 10 août une nouvelle murale au 800, rue des Pompons, dans l'arrondissement de Fleurimont.

Le 15 août, « L'Intervalle » de l'arrondissement de Brompton offrira quant à elle un atelier d'initiation aux graffitis à une douzaine de jeunes. Ils seront amenés à découvrir l'art urbain par une sortie de groupe accompagnée d'un artiste-guide.

Le Symposium d'art mural de Sherbrooke présentera une performance artistique réalisée sur une pellicule de celluloïde le 22 août prochain, au Marché de la Gare. Utilisée ailleurs dans le monde, cette pellicule confère à l'œuvre transparence et luminescence.

Soyez alertes : partenaire de longue date de la diffusion de l'art urbain, Estrie Aide possède maintenant sa propre murale. Elle se promène partout dans la ville, sur un des camions de l'organisme. Il s'agit de la première œuvre d'art mobile et permanente de la Ville de Sherbrooke.


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
Le Sacré-Cœur démystifie le monde informatique

Le Sacré-Cœur démystifie le monde informatique
NOS RECOMMANDATIONS
Le Cégep de Sherbrooke à l'international

Le Cégep de Sherbrooke à l'international
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Les spécialistes de l'électroménager decembre 2018
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous