Matelas Houde - Black Friday 2017
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Phoenix de Sherbrooke - 26 novembre 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 16 juillet 2015

Le nombre de graffitis illégaux est en baisse à Sherbrooke



 Imprimer   Envoyer 

De moins en moins de surfaces du centre-ville de Sherbrooke sont vandalisées à l'aide de graffitis. En effet, le nombre de signalement est passé de 94 en 2014 à 66 en 2015. Les plaintes formelles au Service de police de Sherbrooke (SPS) sont aussi à la baisse, de 21 à 10.

Le Comité tags et graffitis de la Ville de Sherbrooke estime que ses efforts de sensibilisation auprès des artistes graffeurs portent leurs fruits. S'il en coûtait près de 100 000 $ pour nettoyer en 2011, les besoins se situent aujourd'hui autour de 50 000 $. Une nette économie pour la Ville.

« Les zones désignées sont pleines de graffitis et de tags et c'est ce qu'on voulait, explique la conseillère municipale et présidente du Comité tags et graffitis, Chantal L'Espérance. Pour la Ville, c'est moins de surfaces à nettoyer chaque année. Les murs désignés permettent aussi aux gens de connaître cet art du graffiti. »

Pour Mme L'Espérance, la répression et le nettoyage sont des solutions à court terme et tout est toujours à recommencer. Selon la conseillère, les efforts doivent plutôt être faits en amont, en valorisant cet art urbain et les artistes qui le pratiquent.

« On envoie aussi le message aux commerçants, ajoute Mme L'Espérance. Un mur qui n'est pas nettoyé est en quelque sorte une invitation. Il y a des artistes qui sont prêts à réaliser une murale permanente au lieu de toujours payer pour du nettoyage. Ceux qui ont opté pour cette solution en sont bien contents parce que le problème est réglé. »

Une programmation d'art urbain haute en couleur

Le Comité tags et graffitis lançait également mercredi sa programmation estivale. Plusieurs nouvelles initiatives sont au menu pour faire découvrir l'art urbain aux Sherbrookois et mettre en valeur tout le talent des artistes.

Le festival Amalgam revient pour la 4e année consécutive en présentant une pléiade d'artistes qui réaliseront leur art sur des murs du centre-ville. Le festival se tiendra en même temps que Bouffe ton centro, les 1er et 2 août. Les visiteurs  pourront découvrir une nouvelle vision, très colorée, de leur centre-ville.

L'artiste sherbrookois Nicolas Lareau récidive et signera le 10 août une nouvelle murale au 800, rue des Pompons, dans l'arrondissement de Fleurimont.

Le 15 août, « L'Intervalle » de l'arrondissement de Brompton offrira quant à elle un atelier d'initiation aux graffitis à une douzaine de jeunes. Ils seront amenés à découvrir l'art urbain par une sortie de groupe accompagnée d'un artiste-guide.

Le Symposium d'art mural de Sherbrooke présentera une performance artistique réalisée sur une pellicule de celluloïde le 22 août prochain, au Marché de la Gare. Utilisée ailleurs dans le monde, cette pellicule confère à l'œuvre transparence et luminescence.

Soyez alertes : partenaire de longue date de la diffusion de l'art urbain, Estrie Aide possède maintenant sa propre murale. Elle se promène partout dans la ville, sur un des camions de l'organisme. Il s'agit de la première œuvre d'art mobile et permanente de la Ville de Sherbrooke.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les membres du conseil municipal assermentés à Magog

Les membres du conseil municipal assermentés à Magog
Passage à TLMEP et nouvel élan pour David Goudreault

Passage à TLMEP et nouvel élan pour David Goudreault
NOS RECOMMANDATIONS
Tentative de meurtre pour une histoire de séparation

Tentative de meurtre pour une histoire de séparation
La rue Alexandre en pleine revitalisation

La rue Alexandre en pleine revitalisation
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Théâtre des employés du CHUS
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 24 novembre 2017
De tout pour tous les goûts !

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 23 novembre 2017
Schweizer

Isabelle Fournier
Jeudi, 23 novembre 2017
Le désir de performance chez les adolescents

René Dubreuil
Mercredi, 22 novembre 2017
Les nouvelles rondes de René

Catherine Côté
Mercredi, 22 novembre 2017
Party de bureau: comment éviter les faux-pas !

Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 8 novembre 2017
Bedon & bout'chou
Un système de détection de menaces créé par une entreprise de Magog Par Cynthia Dubé Vendredi, 17 novembre 2017
Un système de détection de menaces créé par une entreprise de Magog
Fitzpatrick disputera un 150e départ Par Vincent Lambert Jeudi, 16 novembre 2017
Fitzpatrick disputera un 150e départ
Maison Aube-Lumière: une 26e campagne de poinsettias Par Vincent Lambert Mardi, 21 novembre 2017
Maison Aube-Lumière: une 26e campagne de poinsettias
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous