Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Relâche ton fou! 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 5 octobre 2016

Mort suspecte: l’équipe sur place n’a pas jugé nécessaire d’appeler les policiers



 Imprimer   Envoyer 

Les porte-paroles de la direction du CIUSSS DE L'Estrie CHUS se défendent d'avoir attendu douze heures avant de contacter les policiers, à la suite d'une altercation qui s'est avérée mortelle entre deux septuagénaires au pavillon Argyll du CSSS Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke.

Est-ce que les deux hommes impliqués dans cette altercation, dont la victime de 74 ans, étaient identifiés comme dangereux? De quelle façon est décédée la victime? Comment peut-on expliquer qu'on a jugé inutile d'appeler les policiers au cours des heures qui ont suivi l'incident? Quelles sont les procédures à appliquer dans de telles circonstances?

En point de presse, ce matin, la direction n'a pas voulu expliquer les circonstances entourant la mort d'un résident du centre d'hébergement Argyll, lundi soir, évoquant l'enquête en cours. Pour le moment, ce que l'on connait des circonstances entourant cette mort, c'est qu'une dispute entre deux résidents d'une unité spécifique au pavillon Argyll a éclaté vers 22 heures, lundi. Au cours de l'altercation, l'un deux est décédé. Il avait 74 ans.

L'équipe sur place a toutefois mis 12 heures avant de contacter les policiers. Questionnée sur ce délai, la direction répond que l'équipe en place a jugé qu'il n'était pas nécessaire de contacter les policiers.

«Nous avons un protocole d'intervention, mais il est très rare que nous nous retrouvons dans une situation judiciarisée, indique Sylvie Moreault, directrice du programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Les employés ont donc eu le réflexe de faire dans les règles de l'art tout le processus clinique de soutien aux proches et aux résidents, mais ils ont eu moins le réflexe d'aller vers le volet judiciaire.»

La direction se défend d'avoir tenté de minimiser la situation. «Ce n'était pas dans un aspect de cacher quoi que ce soit. Le lendemain, certaines personnes mises aux faits ont vu qu'il était évident que la police devait être impliquée» , souligne Mme Moreault.

Les autorités médicales jugent que le pavillon Argyll a les ressources nécessaires pour bien répondre aux besoins des patients. On insiste cependant sur le fait que les deux hommes impliqués se trouvaient dans une des unités spécifiques du centre, dans lesquelles on retrouve des patients souffrant d'Alzheimer ou troubles du comportement.


L'enquête policière se poursuit. Une enquête interne a aussi été ouverte.

 

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une nouvelle école primaire sur les terrains de  l’école Du Phare

Une nouvelle école primaire sur les terrains de l’école Du Phare
Un autre millionnaire en Estrie!

Un autre millionnaire en Estrie!
NOS RECOMMANDATIONS
Amos Daragon au petit écran: la télésérie conçue à Magog

Amos Daragon au petit écran: la télésérie conçue à Magog
Les commerçants en colère

Les commerçants en colère
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme au travail
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours
Jouvence : un employé agressé physiquement par un client Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Jouvence : un employé agressé physiquement par un client
Les commerçants en colère Par Cynthia Dubé Lundi, 19 février 2018
Les commerçants en colère
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous