La Fête du Lac des Nations prévente65 2 juillet 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La ville de Sherbrooke lance un appel aux propriétaires de logement
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
La Fête du Lac des Nations prévente65 2 juillet 2019
CHRONIQUEURS /
La parole est aux ados!
Alexis Jacques Par Alexis Jacques

Mardi, 26 mars 2019

La vie des autres



 Imprimer   Envoyer 
Lorsque l’on se compare, on se base à 99% du temps que sur des apparences, lesquelles sont trompeuses. - Alexis Jacques

On se compare profusément. On se compare tellement que ça devrait être répréhensible, fautif, voire peccant.

Dans une ère où les réseaux sociaux sont le nouveau Louis XIV, tout semble plus gai et plus beau ailleurs. On se compare impunément à des gens qui tombent amoureux ⎯ sans gravité. Ou à des gens qui ont une de ces vies en façade parfaite. Ou bien à des gens qui ont le sourire large. Ou encore à des gens aux vêtements griffés.

On ne prend même plus en considération qu'il y a un temps pour pleurer, un temps pour rire. Un temps pour chercher, un temps pour perdre. Un temps pour déchirer, un temps pour coudre. Un temps pour se taire, un temps pour parler. Un temps pour aimer, un temps pour haïr. Un temps pour la guerre et un temps pour la paix.

En effet, lorsque l'on se compare, on se base à 99% du temps que sur des apparences, lesquelles sont trompeuses, comme l'ont dit à l'unisson pratiquement tous et chacun. On méprisera ou on adulera au premier regard, et ce, tout le temps et toujours. L'analyse de la personne en face de nous sera dare-dare et erronée, ne sachant rien de son vécu et ne se basant uniquement que sur la blancheur de ses dents ou à son sens de la mode.

Lors de l'adolescence et de l'adulescence, dans le passage obligé « on n'est plus des enfants mais on n'a pas d'enfants », notre regard face à la parure est clairement altéré, quête identitaire oblige. L'individualisme prend congé, l'esprit critique demeure. Et il demeure crûment, une mauvaise véhémence.

Même si on réalise l'ampleur et la toxicité de la comparaison de soi, l'enjeu n'est pas remédié pour autant. Ce que je veux dire par là, c'est que la majorité des personnes ne savent pas que l'être humain n'est pas pareil à une formule mathématique, identique à une équation chiffonnée sur une feuille mobile. Déjà qu'il est inadmissible de s'opposer à autrui, objectiver est plus qu'absurde.

J'explique : afin de décrire qui que ce soit, on a tous déjà commis l'erreur d'employer (tacitement, peut-être) un « plus » ou un « moins », éternels symboles de la mathématique. Et je jauge risible d'étiqueter quelqu'un «+» intelligent, «-» passionné ou «=» drôle à autrui. Dans cette optique, il y a indubitablement des comportements existentiels. « Si je suis plus sociable qu'elle mais moins que lui, qui suis-je ? » « La vie des autres est si excitante. » Mais que dire de la tienne ?

4+3=7 est une équation valable.

Intelligence de ta mère - humour de ton oncle = toi ne l'est pas du tout.

Toi + ton intelligence + toi + ton humour + toi = toi. Point final.

On n'est ni meilleur, ni pire, ni moins, ni plus, ni autant qu'une autre personne, simplement parce qu'on n'est pas une autre personne... ou de la trigonométrie.

 

Alexis Jacques, La parole est aux ados

 

 

 


Entrepôt Chaussures Prix printemps 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Réouverture du Bistro Avril à Magog : manger sur le pouce, manger santé

Réouverture du Bistro Avril à Magog : manger sur le pouce, manger santé
D’hier à aujourd’hui, les innovations du génie autochtone font parties de nos vies

D’hier à aujourd’hui, les innovations du génie autochtone font parties de nos vies
NOS RECOMMANDATIONS
Femeture de la plage municipale de Deauville

Femeture de la plage municipale de Deauville
Bataille juridique au hockey junior : des anciens appuient la LHJMQ

Bataille juridique au hockey junior : des anciens appuient la LHJMQ
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Badmofo Methods juin 2019
CONCOURS - Les Éditions La Presse - TENDRE VERS LE ZÉRO DÉCHET
La Fête du Lac des Nations prévente65 2 juillet 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 26 juin 2019
Québec-Canada 2019 (2e partie)

François Fouquet
Mardi, 25 juin 2019
Desjardins : le choc de nos univers

Jérôme Blais
Mardi, 25 juin 2019
Comment bien fouetter la balle.

Me Ariane Ouellet
Vendredi, 21 juin 2019
Congé annuel : payé et obligatoire

La Fête du Lac des Nations 2019
Desjardins : le choc de nos univers Par François Fouquet Mardi, 25 juin 2019
Desjardins : le choc de nos univers
Bataille juridique au hockey junior : des anciens appuient la LHJMQ Par Robert Legault Vendredi, 21 juin 2019
Bataille juridique au hockey junior : des anciens appuient la LHJMQ
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 20 juin 2019
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous