RC Covid19 0320
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
VEF Mars 2020
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 28 août 2013

Aimez-vous Proust?



 Imprimer   Envoyer 

J'ai profité de la période de vacances pour lire l'œuvre de Marcel Proust À la recherche du temps perdu. Longtemps, j'avais repoussé la lecture de cette œuvre monumentale de la littérature française qui comporte plus de 3 000 pages de grande littérature.

L'univers de Proust

Des descriptions mémorables de décors, de lieux mondains, de paysages, de situations sociales diverses. Exploration du monde intérieur du narrateur, découverte du monde de l'inversion (homosexualité) du Baron de Charlus et de diverses jalousies, j'en ai eu pour ma peine. Ce fut tout simplement génial.

Les Québécois lisent moins que les autres Canadiens

Cette quête personnelle de Proust m'a cependant amené à réfléchir sur le fait que de nos jours les gens lisent de moins en moins. Cette impression est confirmée par diverses études. Une étude de Patrimoine Canada réalisée en 2005 indique que c'est au Québec que le taux de lecteurs réguliers est le plus bas pour l'ensemble du pays. Le taux de lecteurs réguliers au Québec est de 46 % alors qu'il dépasse 50 % partout ailleurs au Canada avec un sommet dans les provinces de l'ouest soit 59 % en Colombie-Britannique et 60 % dans les Prairies (1). Les francophones lisent moins que les anglophones, 55 % des anglophones disent lire régulièrement contre 45 % chez les francophones (2).

Les gens n'aiment pas lire au Québec

Une autre étude du ministère de la Culture et des Communications du Québec réalisée en 2009 confirme ce fait inquiétant du peu d'intérêt des Québécoises et des Québécois pour la lecture. 38 % des gens interrogés ne lisent jamais ou lisent moins d'une heure par jour en incluant les journaux, les hebdos, les magazines et des livres que ce soit en version papier ou électronique. Seulement 30 % des personnes disent lire plus de deux heures par jour. Ces chiffres sont bien entendu liés à la scolarité des gens qui ont répondu à l'enquête, 20 % de ceux qui nous disent ne jamais lire ont une formation primaire contre 3 % qui possèdent une formation universitaire. Néanmoins, on retrouve quand même 9,7 % des gens qui ont une formation de niveau primaire qui disent lire plus de trois heures par jour contre 15,8 % de ceux et celles qui possèdent une formation universitaire (3). Ce qui semble dire que l'habitude de lecture n'est pas entièrement liée au niveau de formation des individus bien que cela doive avoir un effet sur le choix de ce qui est lu.

La littératie des Québécois : un indicateur inquiétant pour notre avenir économique

Ce qu'il y a de plus inquiétant encore c'est le taux de littératie des Québécoises et des Québécois. La littératie c'est la capacité de lire des textes, d'utiliser des documents, de comprendre des graphiques et des statistiques. Cela peut aller de simple manuel d'instructions d'objets achetés à la compréhension de règlements ou à l'exécution de simples mesures sur des plans. On doit aussi ajouter dans les compétences liées à la mesure de la littératie la capacité de rédiger des textes, de raisonner, de communiquer oralement, d'utiliser les outils informatiques nombreux maintenant à notre disposition tout comme la capacité de travailler en équipe et de recevoir de la formation sur une base continue. En cette ère où l'on valorise l'économie du savoir, on comprendra toute l'importance d'obtenir d'excellents résultats en matière de littératie d'une population comme celle du Québec qui possède une économie ouverte sur le monde.

15 % de la population prête à faire face à l'avenir

Qu'en est-il de ce taux de littératie de la population du Québec? Selon les résultats de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA), près de 50 % de la population démontre de très faibles (15,6 %) ou de faibles compétences (33 %) alors que 36,8 % de cette même population est considérée comme ayant le niveau minimal permettant de comprendre et d'utiliser l'information contenue dans des textes et des tâches de difficulté grandissante qui caractérisent la société émergente du savoir et l'économie de l'information. C'est seulement 14,6 % de la population du Québec qui possèdent le niveau de compétence souhaité en littératie globale pour faire face aux défis de la nouvelle économie que tous les politiciens célèbrent dans leur discours quotidien (4). Cela amène à réfléchir, ne croyez-vous pas?

Disparition de la littérature au CÉGEP, une très mauvaise décision

C'est dans ce contexte que le gouvernement de madame Marois a décidé de supprimer le programme arts et lettres dans la formation collégiale pour la remplacer par des cours de culture et de communication. Exit donc les Michel Tremblay, Gabrielle Roy, Rejean Ducharme, Jacques Ferron, Gaston Miron, Hubert Aquin. Exit aussi les Flaubert, Stendhal, Balzac, Zola et Marcel Proust de cette terre. Sans oublier les merveilles des littératures étrangères notamment la littérature arabe, chinoise et japonaise. Plus de place pour la littérature, plus de place pour l'histoire du monde... Entre vous et moi, croyez-vous cette décision judicieuse alors que l'économie de demain demande une meilleure littératie globale et que le Québec et sa population font figure d'enfant pauvre au Canada et dans le monde? Poser la question c'est y répondre.

Aimer lire...

C'est pourquoi ma question contenue dans le titre de cette chronique Aimez-vous Proust est en soi une question brulante d'actualité. On peut aimer Proust ou ne pas l'aimer. Cela va de soi. Tout le monde n'aime pas l'univers proustien tout comme tout le monde ne peut aimer l'univers balzacien ou celui de Michel Tremblay. Il faut néanmoins aimer la littérature et surtout la lecture, car c'est la base de notre présence au monde. C'est le fondement de la possibilité d'une pensée digne de ce nom. Je vous le redemande : Aimez-vous Proust?

Tweet de la semaine

« Respirer, manger, boire, pisser, dormir et lire sont des fonctions naturelles » - Bernard Pivot Les tweets sont des chats, Paris, Albin Michel, 2013, p.55

Faites-moi part de vos commentaires : dnadeauestrieplus@gmail.com

1. Journal Le Devoir, « Les Québécois lisent moins que les autres Canadiens », 27 juin 2005. http://www.ledevoir.com/culture/livres/85004.
2. Ibidem.
3. www.mcc.gouv.qc.ca/.../Pratique_2009_Sociodemographique_3.pdf‎
4
. http://www.littératie-quebec.com


HS Mars 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
S’évaporer… pour renaître!

S’évaporer… pour renaître!
Le temps du COVID-19, soyons solidaires!

Le temps du COVID-19, soyons solidaires!
Recup Estrie mars20
NOS RECOMMANDATIONS
COVID-19: Consignes et directives du Gouvernement du Québec

COVID-19: Consignes et directives du Gouvernement du Québec
Le SPS en état d'urgence

Le SPS en état d'urgence
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

HS Mars 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
BM2_mars20
 
Isabelle Simoneau
Mardi, 31 mars 2020
Un monde de découvertes au bout de nos doigts

François Fouquet
Lundi, 30 mars 2020
Tous dans le même bateau

Daniel Nadeau
Mercredi, 25 mars 2020
L’occasion fait le larron…

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
De la musique pour garder le moral Par Isabelle Simoneau Mardi, 24 mars 2020
De la musique pour garder le moral
Quand l’opinion ne tient plus Par François Fouquet Lundi, 23 mars 2020
Quand l’opinion ne tient plus
Rappel: Horaire modifié pour la collecte sélective Lundi, 23 mars 2020
Rappel: Horaire modifié pour la collecte sélective
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous