Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
11°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 16 novembre 2016

La ministre Bibeau réagit sur le dossier de l’aéroport



 Imprimer   Envoyer 
L'aéroport de Sherbrooke

Le dossier de l'aéroport de Sherbrooke a semé des réactions consternantes chez le député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault. Ce qu'il reproche, c'est notamment le pessimiste de la députée de Compton-Stanstead et ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau.

Ce qu'il faut rappeler, c'est que l'aéroport de Sherbrooke souhaitait l'arrivée des contrôles de sécurités qui concernent notamment la gestion sécuritaire des bagages. Pour que le projet se réalise, une désignation est nécessaire. Par désignation, il est question ici de la loi de l'Administration canadienne de la sureté du transport aérien qui prévoit une annexe.

«Cette annexe comprend 89 aéroports qui sont actuellement désignés. Ils ont donc le service et l'exemple parfait qu'est l'Aéroport de Montréal. Ce service de sécurité est rendu par une Société d'État fédéral. Il est seulement présent dans les aéroports désignés», explique le député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault.

Le problème avec la situation de Sherbrooke est que l'aéroport ne fait pas partie de la liste des 89 aéroports.

«La Ville de Sherbrooke a eu des discussions avec des transporteurs aériens dans le domaine au Canada. Une entente de principe a eu lieu avec un transporteur pour faire des vols commerciaux. Cette entente était conditionnelle à l'obtention des contrôles de sécurités. En 2015, il y a eu un développement important dans le dossier. Un règlement a été adopté pour permettre aux aéroports non désignés comme celui de Sherbrooke d'avoir éventuellement un principe de contrôle de sécurité sur un recouvrement des coûts», fait valoir M. Dusseault.

 

 «Un changement de cap»- Pierre-Luc Dusseault

Pour le député Pierre-Luc Dusseault, la ministre Bibeau n'a pas suffisamment fait pour débloquer le dossier de l'aéroport de Sherbrooke.

«La ministre aurait pu faire débloquer le dossier, soit en faisant en sorte que la solution vive. La solution idéale est que Sherbrooke soit le 90e aéroport avec les contrôles de sécurité. Cela aurait pu être fait très rapidement il y a bien longtemps. C'est pour ça que je dénonce le changement de cap. Le jour de son élection, Mme Bibeau avait dit que l'aéroport de Sherbrooke était une priorité. Vendredi dernier, on a appris que c'était un projet à long terme.»

Pour M. Dusseault, ce projet devrait être une priorité et ce n'est pas compliqué.

Contactée par EstriePlus, la ministre Bibeau explique entre autres le ralentissement du dossier de l'aéroport par une révision de la sécurité aérienne par le ministère des Transports.

«Cette demande de notre part vient à un moment où le Ministère est vraiment en train de faire une revue de la sécurité aérienne. Ce n'est donc pas le moment de faire une demande à la pièce quoique la demande ait été faite. Ça arrive dans un moment où ça s'inscrit dans un domaine beaucoup plus large. Le plan A doit être reconnu au même titre et aux mêmes conditions que les autres aéroports, mais ça va prendre un certain temps avant de passer au travers de ça. Le défi de la ville est de signer une entente avec une compagnie aérienne et ce n'est pas du tout de la responsabilité du fédéral», explique Mme Bibeau.

«Si la Ville de Sherbrooke signe entre temps son entente avec une campagne aérienne, on peut quand même aller de l'avant. La façon que je vois les choses, c'est que le mécanisme de recouvrement de coûts peut être une mesure transitoire à mon avis et je garde espoir qu'on va obtenir le plan A dans un délai raisonnable quand même. L'entente avec la compagnie est arrivée à échéance et il faut recommencer les démarches et les négociations, et la ville travaille là-dessus», termine Mme Bibeau.

 


Karting Orford
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une altercation se termine en meurtre au centre-ville

Une altercation se termine en meurtre au centre-ville
Meurtre au centre-ville: deux hommes arrêtés

Meurtre au centre-ville: deux hommes arrêtés
NOS RECOMMANDATIONS
Rues restreintes pour la Fête du lac

Rues restreintes pour la Fête du lac
Est-ce possible de maigrir du ventre de façon ciblée?

Est-ce possible de maigrir du ventre de façon ciblée?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Remise Gagnon
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

François Fouquet
Lundi, 16 juillet 2018
Retour du gars sympathique

APCHQ Estrie
Lundi, 16 juillet 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 18 juin 2018
Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Le décompte est lancé pour la Fête du lac Par Vincent Lambert Mardi, 17 juillet 2018
Le décompte est lancé pour la Fête du lac
Un premier Sephora à Sherbrooke dans quelques jours Par Cynthia Dubé Jeudi, 12 juillet 2018
Un premier Sephora à Sherbrooke dans quelques jours
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées Par Cynthia Dubé Mardi, 17 juillet 2018
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous