magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Étude sur la Rivière Saint-François: le couvert de glace ne devrait pas causer de problème, advenant une crue des eaux.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 29 janvier 2014

L’ADAQ à Sucre d’Orge d’Antan



 Imprimer   Envoyer 

Occupée à produire ses sucres d'orge et ses fondants, Lyna De Grâce ne s'émeut pas outre mesure du prix pour petites et moyennes entreprises qu'elle a gagné récemment.

Elle confie à son mari André la responsabilité d'en parler. L'Association des détaillants en alimentation du Québec le lui a remis pour la qualité de son produit et les efforts investis dans la mise en marché. « Il connaît ça aussi bien que moi », lance-t-elle avant de se replonger dans son travail.

Heureux de cette reconnaissance, M. De Grâce se fait un plaisir de résumer les étapes qui ont mené à l'obtention de ce prix. Depuis quelque temps déjà, le Bonisoir Halte Fleurimont vendait des bonbons préparés par Mme De Grâce. La visibilité du produit laissait à désirer. Avec la permission de Michel Paré, du Groupe Paré, le gérant du commerce, Joël McPherson et la confiseuse ont travaillé sur un concept de mise en marché plus efficace. La somme de ce travail lui a valu ce prix prestigieux remis à la petite entreprise Sucre d'orge d'antan.

Mme De Grâce, formée par des religieuses lorsqu'elle étudiait, y a appris la fabrication des sucres d'orge. Forte de cette connaissance, elle en a profité tout au début pour en vendre afin de financer des activités parascolaires. En 1998, elle fondait sa confiserie. Aujourd'hui, elle produit de façon artisanale, 4 000 bonbons par semaine qui se déclinent en sucre d'orge aux couleurs variées et aux formes correspondant à des thèmes festifs comme Noël, Halloween et bien d'autres.  S'ajoutent les fondants au caramel et au chocolat noir. Ses principaux acheteurs sont installés à Montréal, Québec et Ottawa. Elle en distribue dans les festivals et les fêtes foraines. Elle vise aussi à améliorer sa participation dans le marché estrien.

M. McPherson explique qu'avec la confiseuse, ils ont travaillé pour trouver le meuble qui conviendrait le mieux pour présenter les sucres d'orge et les fondants. Appuyé d'une affiche percutante, le présentoir met en évidence 4 jarres remplies à ras bord de sucreries tout en contenant une réserve de ces «douceurs» laissant présager l'abondance. Les ventes ont immédiatement monté. « Le présentoir a permis de tripler les ventes, ça a été un bon impact », reconnaît le gérant. Pour sa part, Mme De Grâce n'a pas l'intention d'arrêter sa production. Au contraire, elle lance que « ce n'est pas parce qu'on est petit qu'on rêve pas grand. »


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Kia Sorento 2019

Kia Sorento 2019
Améliorer son entreprise grâce à ses consommateurs

Améliorer son entreprise grâce à ses consommateurs
NOS RECOMMANDATIONS
Mille mots d’amour signés par des artistes

Mille mots d’amour signés par des artistes
Ces maladies camouflées

Ces maladies camouflées
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 janvier 2018
La vie, la scène

Econosports
Lundi, 22 janvier 2018
Les nombreux avantages du ski de fond

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Dan Bigras
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS! Vendredi, 19 janvier 2018
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous