Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
15°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 15 décembre 2017

Redistribuer la générosité des gens



 Imprimer   Envoyer 
Depuis 6 h 30 ce matin, quelque 500 bénévoles bravent le froid pour réchauffer le cœur de plusieurs familles avec la distribution des Paniers de l’Espoir de la Fondation Rock-Guertin.

Depuis 6 h 30 ce matin, quelque 500 bénévoles bravent le froid pour réchauffer le cœur de plusieurs familles avec la distribution des Paniers de l'Espoir de la Fondation Rock-Guertin. La joie était palpable, tout comme les sourires dans bon nombre de visages.

La demande d'aide alimentaire est toujours aussi présente à Sherbrooke, notamment auprès des personnes seules. Pour une 35e année, la Fondation Rock-Guertin comblera une fois de plus ce besoin dans le temps des Fêtes avec la distribution des Paniers de l'Espoir. Depuis 6h30 ce matin, 500 bénévoles se sont rassemblés pour remettre en journée 13 000 boites pour 2 250 familles.

Chaque année, plusieurs personnes s'impliquent dans cette cause, que ce soit d'une génération à l'autre ou pour premier lancement dans l'aventure. Une chose est certaine: ce n'est pas la fidélité qui manque, comme en témoigne Daniel Grégoire, bénévole depuis 1984.

« Aujourd'hui, c'est un sport extrême, admet-il en souriant. C'est une journée tellement intense. Il ne peut donc pas y avoir de sable dans l'engrenage. Mon implication découle du désir de répondre à la demande d'un de mes oncles qui était un ami de Rock Guertin. Il a lancé l'idée à M. Guertin en lui disant que je travaillais dans le domaine et que je pourrais lui offrir mon aide. L'invitation a été lancée et je l'ai acceptée avec un grand plaisir. Ici, on ne fait que redistribuer la générosité des gens. Ils continuent de supporter la Fondation en étant généreux. On est privilégié d'avoir ce support. »

Depuis maintenant 10 ans, Christiane Mercier est aussi une habituée de la distribution des Paniers de l'Espoir. Le bénévolat a toujours pris une place importante dans sa vie. « J'ai toujours fait du bénévolat, à différent niveau, indique-t-elle. Quand j'ai pris ma retraite, je cherchais à faire du bénévolat et la Fondation était réellement une cause qui m'intéressait. J'aime ça cette implication. Je trouve que les demandes sont présentes de plus en plus à cause entre autres de la maladie et des pertes d'emplois. Les gens sont très généreux. Cette semaine, on ne savait pas où donner de la tête tellement l'entrepôt était plein. »

La première livraison a eu lieu vers 7 h 10 ce matin. En tout, 43 camions circulent sur le territoire sherbrookois et près de 225 familles à l'heure reçoivent leurs Paniers de l'Espoir.

Un geste qui touche beaucoup

Lorsque vient le moment pour des personnes de recevoir leurs Paniers de l'Espoir, on remarque un sourire sur leur visage et beaucoup d'émotions. Ce petit coup de pouce leur permet de passer un bon moment durant le temps des Fêtes.

Pour certaines personnes, il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'elles peuvent ressentir. « C'est inexplicable, confie Pierrette avec émotions. Ça me touche beaucoup de recevoir ces paniers. Je vois la générosité des gens année après année. »

À Sherbrooke, cette aide alimentaire est bien commune. Toutefois, dans d'autres pays, la situation est complètement différente, confie Christiane, qui a immigré au Canada depuis quelques années. « J'ai fait trois pays, dont le Maroc, et ce n'est pas quelque chose qu'on voit, assure-t-elle. J'ai demandé cette aide pour la première fois l'année dernière. »

En arrêt de travail depuis environ un mois pour des raisons de santé, Christiane se réjouit de pouvoir partager cette aide alimentaire avec son jeune garçon. « C'est la première fois depuis cinq ans que je vais être avec mon petit garçon, admet-elle. Cette générosité des Paniers de l'Espoir, ce n'est pas quelque chose qu'on voit partout. Chaque année, je vois la générosité des gens et ça aide beaucoup. Je peux subvenir à mes besoins pendant quelques mois avec ces paniers. Mon enfant va être heureux. »


  CONSULTER L'ALBUM PHOTO
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Voter autrement pour gouverner autrement…

Voter autrement pour gouverner autrement…
De la recherche financée par des professeurs

De la recherche financée par des professeurs
NOS RECOMMANDATIONS
Le hockey, de père en fils

Le hockey, de père en fils
Jacques Rougeau et les élections…

Jacques Rougeau et les élections…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication sept 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le hockey, de père en fils Par Vincent Lambert Jeudi, 20 septembre 2018
Le hockey, de père en fils
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne Par Cynthia Dubé Mardi, 18 septembre 2018
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
La communauté derrière Èva Par Vincent Lambert Mercredi, 19 septembre 2018
La communauté derrière Èva
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous