magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 

Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
DOSSIER ESTRIE PLUS.COM / Dossier spécial
Daniel Rancourt Par Daniel Rancourt
drancourt@estrieplus.com

Lundi, 3 février 2014

Lutte au décrochage scolaire : l’Estrie a mobilisé ses forces



 Imprimer   Envoyer 

L'Estrie connaît depuis plus de 10 ans son taux de décrochage le plus bas, avec 19,5 % en 2010-2011. Pour cette même période, 24,1% des garçons estriens (secteur public) ont quitté l'école sans qualification ou diplôme. Le Québec arrive en 9e position sur 10 provinces au Canada quant au nombre des jeunes entre 20 et 24 ans qui n'ont pas leur diplôme d'études secondaires.

« L'Estrie est encore sous la moyenne québécoise en terme de décrochage scolaire. Par ailleurs, le taux de diplomation est comparable et même légèrement supérieur à celui du Québec», précise Chérif Milky, coordonnateur du Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE) et ex-directeur des écoles secondaires de la Ruche à Magog, du Tournesol à Windsor et de l'Escale à Asbestos.

Pourquoi quittent-ils les bancs d'école

Selon Chérif Milky, la cause première du décrochage scolaire demeure les conditions du milieu socio-économique de l'enfant. « À peu près toutes les études le démontrent, les conditions de vie familiale, communautaire et socio-économique, sont le plus grand facteur influençant le parcours scolaire d'un enfant. La valorisation de l'éducation dans les milieux familial et social, les conditions personnelles et les habitudes de vie des enfants viennent en second. Mais il faut agir sur toutes les variables influençant le décrochage ».

À la question de décrire un décrocheur-type, la réponse est difficile. « Il y a tellement de facteurs qu'il n'y a pas de réponse simple et directe. Mais un jeune qui accumule des échecs et des retards scolaires est un bon candidat au décrochage. D'où l'importance de la prévention en bas âge », indique Chérif Milky.

Des efforts qui portent fruit

 Depuis la création de la Table estrienne de concertation interordres en éducation (TECIÉ) en 2005 et la mise sur pied du projet PRÉE, on assiste à une prise en main véritable de la lutte au décrochage scolaire. Tous les intervenants de la région, élus, parents, professionnels de l'éducation et de la santé, employeurs, participent à ces efforts qui portent fruit : diminution marquée du taux de décrochage et augmentation du taux de diplomation et de qualification.

Le PRÉE, qui est le maître d'œuvre de cette lutte contre l'ignorance, a développé toute une série d'outils et d'activités pour stimuler la réussite scolaire. Un site Internet complet (www.reussiteeducativeestrie.ca) couvre à peu près toute la question de la réussite scolaire pour les parents, les jeunes, les enseignants, les professionnels, les employeurs et toute la communauté. Le PRÉE organise aussi les Journées de la persévérance scolaire (du 10 au 14 février en Estrie) et de nombreuses campagnes de promotion à la grandeur de l'Estrie.

Demain sur Estrie Plus.com nous verrons comment les parents peuvent accompagner leurs enfants pour augmenter les facteurs de réussite.
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Se dépasser pour contribuer aux activités de son école

Se dépasser pour contribuer aux activités de son école
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Appelons-la Aurore

Appelons-la Aurore
Le Desjardins – Wild de Windsor change de ligue.

Le Desjardins – Wild de Windsor change de ligue.
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
 
Me Ariane Ouellet
Jeudi, 16 mai 2019
L’interdiction d’animaux dans un logement

William Lafleur
Mercredi, 15 mai 2019
Prêt à courir

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 mai 2019
Les trois singes : Ni vu, ni entendu, mais tut…

François Fouquet
Lundi, 13 mai 2019
Appelons-la Aurore

L’Université Bishop’s accueillaient des jeunes adeptes du kin-ball Par Robert Legault Lundi, 13 mai 2019
L’Université Bishop’s accueillaient des jeunes adeptes du kin-ball
Un suspect recherché pour vol Lundi, 13 mai 2019
Un suspect recherché pour vol
Appelons-la Aurore Par François Fouquet Lundi, 13 mai 2019
Appelons-la Aurore
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous