Zoo de Granby juin 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 4 août
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 7 août 2017

La condamnation de Passe-Partout



 Imprimer   Envoyer 
Au primaire, je regardais des émissions du type de Sol et Gobelet. Souvent, je me dis que ces séries ne pourraient plus être diffusées aujourd’hui sans passer au tamis de la censure politico-correcte.

Il doit faire 30 degrés Celsius au moment d'écrire ces lignes. Pourtant, je n'ai qu'une image en tête : nous sommes devenus tellement frileux!

Rien ne s'écrit, ne se dit, sans qu'un groupe de citoyens ne soulève la grande cape de la honte, celle qui recouvre si bien le plus équilibré des gros bons sens... Dans un mode où les libertés individuelles règnent sans partage, il faut faire attention à ce qu'on dit.

Au primaire, je regardais, à 16 h 30, des émissions du type de Sol et Gobelet. Souvent, je me dis que ces séries ne pourraient plus être diffusées aujourd'hui sans passer au tamis de la censure politico-correcte. L'humour à double sens de Sol et Gobelet ferait dresser les cheveux sur la tête des puristes bien-pensants. On préfère un Caillou complètement édulcoré, aseptisé à faire peur. Les Câlinours ont l'air de pitbulls face à Caillou.

Nous sommes d'une frilosité à faire peur...

Je vous propose une image. Imaginez une seconde qu'on remette à l'horaire, par heure de grande écoute chez les petits, des émissions comme Passe-Partout.

Isssshhhhh...

Juste les paroles de la chanson! Ouf! Dénonçons en chœur!

Passe-montagne aime les papillons, les souliers neufs et les beaux vestons

- Épouvantable! On encourage la surconsommation! On envoie le message aux enfants qu'il faut être chic pour réussir, donc, que ça prend un nœud papillon, des souliers neufs et des beaux vestons. On exclut ainsi les enfants dont le milieu familial est moins fortuné. Qu'on retire cette phrase!

Passe-Carreau culbute, saute et tourne en rond

- Ben voyons, toi! Ils font exprès!!!! Pendant que l'homme est chic et sûr de ces moyens, la femme n'est bonne qu'à faire des simagrées! Qu'est-ce que nos enfants reçoivent comme message? Que la femme ne peut pas porter un message minimalement intellectuel?

Où est Passe-Partout? le nez dedans son baluchon

- L'héroïne de la série qui a le nez dans son baluchon! Ben, là! Encore la femme reléguée aux oubliettes... Femme soumise, madame! Femme qui voit toujours aux bagages pendant que l'homme n'organise rien et profite de tout ! Méchant beau message à nos jeunes!

Je vais trop loin dans ma métaphore? Pas sûr...

Imaginez Fardoche qui chante sa chanson des légumes:

Je suis un concombre, concombre, j'veux être mangé-é, j'ai bien hâte qu'on vie-e-nne me récolter ...

- Épouvantable! L'image du vieux pervers caché sous les traits d'un homme qui ferait un bon grand-papa! Il inspire confiance et se sert de cette confiance pour semer des idées sexuelles et croches dans la tête de nos enfants ! Abolissons Passe-Partout!

Plus on évolue, plus on a l'épiderme sensible. Par voie de conséquence, on a la censure facile. Paradoxalement, les cotes d'écoute révèlent qu'on se réfère au Doc Mailloux pour nous expliquer ce qui est correct ou ce qui ne l'est pas. Tout ne tourne pas bien dans notre petit monde...

L'art de viser à côté de l'objectif.

Je me disais ça, cette semaine, prenant un verre à l'ombre par une belle une journée caniculaire : on accepte sans grincer des dents qu'un comédien prenne plusieurs verres d'alcool en revenant du boulot, chaque jour, pour évacuer son stress. Ça, c'est correct. Mais faites-lui simplement griller une cigarette dans son salon, devant des invités, et vous aurez un tollé de protestations odieuses criées sur le ton de la personne littéralement outrée.

Allez savoir si mon problème est caniculaire, mais je me dis qu'on frappe souvent très fort pour des peccadilles alors qu'on laisse l'éléphant gambader dans le magasin de porcelaine, ignorant au passage les bris irréversibles qu'il fait tout autour.
Si choisir ses combats est un art, l'artiste en nous est décentré...

Clin d'œil de la semaine

Dans la chanson "Une femme avec toi", Nicole Croisille affirmait : « tu étais gai comme un italien, quand il sait qu'il aura de l'amour et de vin ». Gageons qu'elle utiliserait quelque chose de plus politico-correcto-macho aujourd'hui...


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L’amitié non industrialisée

L’amitié non industrialisée
La ferme, on est dimanche! (2)

La ferme, on est dimanche! (2)
Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
NOS RECOMMANDATIONS
Consommation d’alcool : les Estriens plus enclins à prendre le volant

Consommation d’alcool : les Estriens plus enclins à prendre le volant
Un corps brûlé confondu avec un mannequin à Sherbrooke

Un corps brûlé confondu avec un mannequin à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Musée Nature Science Sherbrooke JUIL 21
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 4 août 2021
Les Jeux olympiques au féminin

Archives nationales du Québec à Sherbrooke
Mardi, 3 août 2021
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste

François Fouquet
Lundi, 2 août 2021
Entre trois… et divague!

Me Michel Joncas
Jeudi, 29 juillet 2021
TRAVAIL AU NOIR ET GARANTIE

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
La justice des bien-pensants Par Daniel Nadeau Mercredi, 28 juillet 2021
La justice des bien-pensants
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste Par Archives nationales du Québec à Sherbrooke Mardi, 3 août 2021
Notre histoire en archives : Ernest Lacharité, de maréchal-ferrant à garagiste
464800 $ pour soutenir la mission des CJE de Sherbrooke et de Coaticook Par Maxime Grondin Lundi, 2 août 2021
464800 $ pour soutenir la mission des CJE de Sherbrooke et de Coaticook
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous