1077 Printemps 20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Deux suspects recherchés pour vol
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 7 novembre 2011

Texto et nouveau travail


7 novembre 2011

 Imprimer   Envoyer 

Dix-sept ans. Ce n'est pas vieux. Remarquez que, pour un nouvel usager du réseau routier, dix-sept ou vingt-sept ans, c'est pas mal la même chose. L'expérience de conduite automobile ne s'achète pas, elle s'acquiert.

Toujours est-il que la jeune fille avait (et a toujours...) dix-sept ans. Elle a été impliquée dans un grave accident de la route au petit matin. La jeune fille textait. Du moins, c'est ce que les médias ont rapporté. Épouvantable, que je me suis dit. Pas que les médias en parlent, mais que quelqu'un décide, consciemment, d'envoyer un message texte via son téléphone portable, alors qu'il conduit.

Une voiture, c'est une arme offensive qui tue lorsque mal utilisée. Elle peut déjà tuer par pur accident, imaginez si on décide de ne pas regarder en avant quand on la pilote!

Je me suis demandé plein de choses quand c'est arrivé. Comment réagirais-je si c'était mon fils? Comment la jeune fille réagira-t-elle? Comment sera-t-elle encadrée au lendemain de l'accident? Son histoire a été racontée haut et fort dans les médias. Son nom n'a pas été mentionné, mais tous ceux qui la connaissent directement ou par personne interposée savent qui elle est. Et quand on parle de soi en page une ou trois d'un quotidien, ça se peut que ça laisse des traces.

Autour de moi, les commentaires étaient unanimes : épouvantable comme bêtise que de texter en conduisant. Ils ont raison. Et, au bûcher de l'exemple, on avait cette jeune fille dont le rôle est de payer pour les autres...

Deux jours plus tard, on apprenait que la jeune fille ne textait pas au moment de l'accident. Son relevé de téléphone portable n'indiquait aucune transaction à cette heure-là. Et on peut s'y fier, les compagnies de téléphonie ont une facture pour chaque seconde de notre vie! J'ai appris cette nouvelle dans les journaux. Mais pas en page une ou en page trois. Non, c'était plutôt dans un petit encadré, un peu dépassé la page des décès, il me semble. Loin, loin...

Dans toute cette histoire, je me suis aussi dit que les médias ont souvent tendance à frapper fort et à rectifier très, mais là très humblement, Dommage, voilà un message texte que la jeune fille aurait aimé lire dans l'évidence d'une page une ou trois.

Un média, c'est un peu comme une voiture : c'est une arme offensive qui peut faire du mal si la conduite n'est pas exemplaire. Et c'est bon pour tous les médias.

Trouver un emploi

En 2008, juste avant l'été, je me suis retrouvé sans emploi. Abolition de poste. Pour mon entreprise, je représentais dorénavant une écomonie potentielle plutôt qu'une valeur active. C'est comme ça...

Je me suis alors tourné vers les offres d'emploi dans la région et, même, un peu partout au Québec. Il faut bien faire son épicerie, et il y a souvent plus d'épiceries que d'opportunités de gagner des sous, alors...

J'ai réalisé que les critères étaient devenus pointus. Très pointus. Les entreprises cherchent des gens qui ont des connaissances et compétences acquises. Et elles sont strictes dans le respect de cela. Ce n'est pas mal en soi.

J'ai aussi réalisé que, quand on demande telle ou telle spécification, il appartient au postulant de démontrer qu'il possède la chose. Sinon, l'employeur passe à un autre appel.

Si un poste de Vérificateur général du Canada ou de Juge à la Cour suprême du Canada s'ouvre, il faut écrire, dans les exigences : langues écrites, comprises et parlées à 5 sur 5 : l'anglais et le français. Point. C'est tout. Et, si vous ne possédez pas la chose, bien, on passe à un autre candidat.

Il faut être un politicien véreux et mu par la mauvaise foi pour faire croire à la population que, sur vingt-cinq millions de Canadiens, il n'y en a que deux qui peuvent faire le job et que, malheureusement, ils  ne comprennent pas la française....

Il n'y a pas que la voiture qui soit dangereuse lorsque mal conduite...

Clin d'oeil de la semaine

C'est en regardant Stephen Harper que j'ai réalisé notre erreur de la fin de semaine dernière : ce n'est pas l'heure qu'il fallait changer...


Genevieve Hébert, députée de Saint-Francois
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le coup de poing du gros bon sens

Le coup de poing du gros bon sens
Quand l’opinion ne tient plus

Quand l’opinion ne tient plus
DOMINO’S PIZZA - magasin général
NOS RECOMMANDATIONS
Vives inquiétudes à Coaticook

Vives inquiétudes à Coaticook
Le CIUSSSE-CHUS ouvre une clinique désignée d'évaluation

Le CIUSSSE-CHUS ouvre une clinique désignée d'évaluation
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Bou_Ter_1avril20
 
Claude Hébert
Vendredi, 3 avril 2020
Menez vos investissements à bon port

Me Michel Joncas
Jeudi, 2 avril 2020
Coronavirus et bail commercial

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 avril 2020
Un monde perdu, un monde à venir…

Isabelle Simoneau
Mardi, 31 mars 2020
Un monde de découvertes au bout de nos doigts

François Fouquet
Lundi, 30 mars 2020
Tous dans le même bateau

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
Une ligne d'aide pour la MRC Des Sources Lundi, 30 mars 2020
Une ligne d'aide pour la MRC Des Sources
Un monde perdu, un monde à venir… Par Daniel Nadeau Mercredi, 1 avril 2020
Un monde perdu, un monde à venir…
Sherbrooke unie contre la pandémie Par Anita Lessard Vendredi, 27 mars 2020
Sherbrooke unie contre la pandémie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous