magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  STS: Une carte rechargeable maintenant disponible
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
LE PAPOTIN / Divers
Mercredi, 15 août 2018

De la belle visite



 Imprimer   Envoyer 

C'est connu, au Québec, nos forêts sont l'habitat d'une faune dense et diversifiée. Le territoire de Dudswell avec sa grande superficie de conifères et feuillus est particulièrement « choyé ». Qui dans les campagnes (et dans les villages) n'a pas eu la visite de ratons laveurs ? De porcs-épics ? De mouffettes ? Des dindons sauvages ? Et même de chevreuils ?

Malheureusement, on en voit trop souvent inanimés sur les bords des routes ayant été frappés par des véhicules. Il y a aussi des prédateurs sur notre territoire ; on n'a pas souvent la chance de les apercevoir, mais ils sont bel et bien là. Par exemple, le coyote, le lynx roux et l'ours noir.

Mon mari (Mario Bossé) a installé une caméra à sa saline où il chasse le chevreuil. Nous prenons grand plaisir à visionner les photos, car on y voit une quantité de mammifères qui viennent se régaler à toute heure du jour; de l'écureuil, tout petit et très nerveux, à l'ourse noire et ses deux bébés aux déplacements beaucoup plus lents. Je vous avoue que nous étions très excités de voir ces grands prédateurs à environ 250 m derrière notre écurie ! Vous pouvez voir sur les photos, ils nous ont visités le 27 juin et le 6 juillet. Et remarquez aussi combien, dans l'espace de seulement dix jours, les petits ont grossi !

Il est évident qu'il ne faut pas prendre à la légère le danger que peut présenter cet animal. Une femelle avec des petits sera toujours défensive, donc prudence s'impose. Heureusement, nos chevaux ne vont pas dans cette partie du boisé et je ne crois pas que les ours viendront dans l'éclaircie, ce qui les rendrait trop vulnérables. Mario et moi considérons que c'est un cadeau d'être côtoyés par ces magnifiques bêtes.

La plus grosse menace pour l'ours dans les zones qu'il partage avec l'humain, à part l'intolérance de ce dernier à son égard, demeure la fragmentation de son habitat à la suite du défrichage à des fins agricoles et urbaines et dans notre cas, minières. L'exploitation forestière, si elle est bien pratiquée, ne nuit pas à l'ours, et peut même améliorer la qualité de son habitat si on conserve un mélange de forêts adultes et de jeunes peuplements, les premières fournissant couvert et paisson (lorsqu'il y a des feuillus) et les seconds, le reste de la nourriture.

De nos jours, l'ours noir est recherché comme gibier en raison de sa grande taille et de sa nature farouche et parce qu'il représente un véritable défi pour le chasseur. Apprêtée avec soin, sa viande est un met de choix pour bon nombre d'amateurs de gibier. J'ai déjà cuisiné un rôti d'ours tout à fait succulent. Comme c'est une viande non persillée (le gras, tout comme celui du canard, recouvre la viande), je l'avais entrelardée et fait cuire dans un jus composé de poire et vin rouge... délicieux ! Il arrive souvent que les gens tuent illégalement les ours noirs parce qu'ils ne les tolèrent pas à proximité de leurs animaux d'élevage, de leurs champs cultivés, de leurs maisons, de leurs chalets ou de leurs terrains de camping.

Considérant que nous sommes les envahisseurs de leur territoire, je trouve très cruel et malheureux cet abattage des ours.
Les petits naissent vers janvier et février et demeurent 16 ou 17 mois avec la mère. Ils partageront la même caverne pour leur « semi- hibernation » . Comme les ours couvrent un territoire d'environ 40 km2 et empruntent généralement le même trajet, nous aurons certainement la chance de les revoir. Si cela se produit et que les photos sont intéressantes, je pourrai vous les partager à nouveau !

Trois petits ours et puis s'en vont !!!
Louise Corbeil
N.B. Le texte en italique est tiré de : www.hww.ca/fr/faune/mammiferes/l-ours-noir.html

Fondation Quebecoise du Cancer mai20
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Histoires de confinement: avec un grand H

Histoires de confinement: avec un grand H
La Fondation Québécoise du Cancer toujours là

La Fondation Québécoise du Cancer toujours là
NOS RECOMMANDATIONS
Dixville aura son quartier de mini maisons

Dixville aura son quartier de mini maisons
Je suis Montréal

Je suis Montréal
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
François Fouquet
Lundi, 25 mai 2020
Le goût d’y croire

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 22 mai 2020
L'ABC de l'hydratation à l'effort

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 mai 2020
Je suis Montréal

La pandémie: une occasion de réformer notre système économique? Par Daniel Campeau Mercredi, 20 mai 2020
La pandémie: une occasion de réformer notre système économique?
L’importance de l’auxiliaire Par François Fouquet Mardi, 19 mai 2020
L’importance de l’auxiliaire
Je suis Montréal Par Daniel Nadeau Mercredi, 20 mai 2020
Je suis Montréal
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous