magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  GHB: Mise au point du Service de police de Sherbrooke
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Divers
Jeudi, 23 juin 2011

Comment vieillir sans devenir vieux



 Imprimer   Envoyer 

À quel âge sommes-nous vieux? À 50, 60, 70, 80 ans...?  À celui de la retraite ou à celui de la maison de retraite? À la naissance de notre premier enfant ou à celle de notre premier petit-enfant? Devant les premières rides qui ne s'effacent plus au réveil? À l'apparition plus fréquente de courbatures et de petits bobos?

J'avoue que depuis quelques temps, je m'interroge sur le vieillissement. Est-ce parce que je suis la grand-maman de deux adorables petites filles? Ou mon reflet dans le miroir qui trahit quelques années de vie? Ou la perte progressive de mon endurance physique? Ou tout simplement parce que j'ai la chance, depuis plus d'un mois, de pouvoir travailler avec nos aînés qui me démontrent que vieillir est une chance que l'on a, car nous sommes en vie.

C'est certain que vieillir fait partie de la vie, c'est une étape inévitable; mais comment vieillir sans devenir vieux? Nous avons tous autour de nous des exemples de personnes âgées qui vieillissent en beauté. Je connais personnellement un couple de 86 et 90 ans qui prennent leur marche chaque jour et même du vélo pour Monsieur. Je côtoie aussi des femmes et des hommes qui sont dans les 80 ans et qui font du bénévolat. Ils ont encore le souci et l'énergie de faire le bien autour d'eux et d'aider les personnes aînées de leur âge qui n'ont pas la santé et qui sombrent dans la solitude. Je connais aussi une dame de 73 ans qui n'a pas assez de vingt-quatre heures par jour pour faire tout ce qu'elle désire. Des cours qu'elle suit à l'université, des concerts auxquels elle assiste, des visites dans les musées et galeries, des voyages et plus encore. Son âge est apparemment loin d'être une limite à son épanouissement. Alors, est-ce que le fait de rester actif nous garde jeune de cœur? Je veux y croire!

Je pense qu'on a l'âge que l'on veut! Quelqu'un qui se sent vieilli, diminué à l'âge de quarante ans, sera vieux prématurément à 60 ans. Quand on pense que le nombre de centenaires augmentera au cours de ce siècle, cela voudrait dire qu'il y a de nombreuses années de "vieillesse" devant nous. Par contre, si dans ton cœur, à 60 ans, tu agis comme une personne de 40 ans; autant dans ta tête et dans ton cœur, tu risques de ne pas connaître la vieillesse ou du moins, de repousser la période des limites que nous impose l'âge avancé.

La vieillesse n'est plus ce qu'elle était. La vie s'allonge et apparaît déjà une "génération supplémentaire". Aujourd'hui une personne de 75 ans est comme une personne de 60 ans hier. Tout le paysage social et culturel change, nous obligeant à considérer la vieillesse non plus comme une déchéance, mais comme une chance, non plus comme vivre moins, mais comme vivre autrement. Il nous faut donc renoncer aux idées toutes faites et revoir l'art de vivre à cet âge. Il ne faut pas essayer d'effacer nos rides mais plutôt changer nos cœurs pour "devenir jeunes". Jamais dans ce monde entiché de vitesse, obsédé par l'argent, orienté vers les performances, jamais on n'a eu un aussi grand besoin de sérénité, d'émerveillement, de tendresse, de transparence et d'apprendre à prendre le temps. Ce sont justement les vertus du troisième âge, mais qu'il faut cultiver bien plus tôt.

Souvent associée à l'isolement et à la diminution physique, la vieillesse peut être mal vécue. Pourtant, il est tout à fait possible de vieillir autrement, mais ce bonheur de vieillir se conquiert! Les clés d'un nouvel art de bien vieillir commencent peut-être par une bonne alimentation, un mode de vie équilibré, des activités physiques, un bon sommeil et des pensées positives.

J'aime croire que l'amour est bon pour la santé et que faire le bien autour de nous est bénéfique: comme le fait d'être engagé dans un groupe communautaire ou de partager régulièrement des activités agréables avec des membres de la famille, des amis, des collègues, des voisins.

Si le vieillissement nous ralentit dans nos actions, n'est-ce pas là le fait que nous avons assez couru toute notre vie et que notre corps, dans sa sagesse, nous demande de ralentir un peu et de profiter pleinement du moment présent et ainsi accomplir les choses que l'on veux vraiment; car l'avantage de vieillir c'est qu'avec le temps nous savons de plus en plus ce que nous voulons et ce que nous ne voulons plus. Nous pouvons faire toutes ces choses en respectant notre rythme et nos goûts.

La majorité des aînés que je côtoie dans le cadre de mon travail comme adjointe au maintien à domicile m'avouent que leur petit secret de longévité est de rester actif, d'avoir des projets, de bouger, de bien se nourrir, de pratiquer un passe-temps, de suivre des cours. Mais le plus important est de se faire du bien et se faire plaisir.

Pour conclure, il faut garder en tête que "la vie est un beau cadeau qui mérite d'être apprécié à chaque instant", " qu'il faut ajouter de la vie à nos années et non pas des années à notre vie" et surtout, "qu'on ne cesse pas de rire parce qu'on vieillit, mais qu'on vieillit parce qu'on cesse de rire".

La vieillesse n'est pas la fin d'une aventure, c'est une aventure nouvelle, inédite, passionnante. Il est urgent de la préparer!
Johanna Dumont


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L'art-thérapie à l'Hôtellerie de Sherbrooke

L'art-thérapie à l'Hôtellerie de Sherbrooke
Notre-Dame de là-bas… et d’ici

Notre-Dame de là-bas… et d’ici
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Le continent oublié

Le continent oublié
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 24 juillet 2019
Esclaves de nos peurs

Jérôme Blais
Mardi, 23 juillet 2019
Améliorer son coup roulé

François Fouquet
Lundi, 22 juillet 2019
Les valeurs de l’argent ou le naïf économique

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Jeudi, 18 juillet 2019
La massothérapie et le bien-être physique

Desjardin - Papotin
La passion des caraïbes à Magog Par Daniel Campeau Mercredi, 17 juillet 2019
La passion des caraïbes à Magog
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 18 juillet 2019
Quoi faire ce week-end
Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince Par Anita Lessard Mercredi, 17 juillet 2019
Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous