magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  GHB: Mise au point du Service de police de Sherbrooke
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Divers
Jeudi, 23 juin 2011

Dehors les fumeurs!



 Imprimer   Envoyer 

par Nicole Morel

Il fut une époque, pas si lointaine, où le tabac avait ses airs de noblesse. Il était le bienvenu dans les soirées mondaines et donnait fière allure à celui ou celle qui le consommait. L'homme qui grillait une cigarette paraissait sûr de lui et d'avantage viril. La femme qui la tenait entre ses doigts se donnait un air émancipé et raffiné surtout lorsqu'elle l'accompagnait d'un élégant porte-cigarette.

J'ai été élevée à ses côtés. Mon père, depuis ses 14 ans, gagnait sa vie à en fabriquer. Par le fait même, je peux affirmer être un bébénicotine au même titre qu'un bébéboomer. La cigarette a toujours fait partie de mon quotidien. J'ai de tendres souvenirs des soirées d'été où mon père fumait paisiblement ses cigarettes après le souper, emplissant la maison de son odeur particulière. Et cette odeur je l'aimais. Elle a vite été associée à la tranquillité d'avoir mon père auprès de nous. J'ai souvenir aussi des longues soirées de parties de cartes avec la joyeuse parenté où presque tous fumaient, sans souci. Et sans parler des moments de douce quiétude que nous passions au restaurant, mes amis et moi, à déguster un bon café ou un digestif tout en fumant, prenant notre temps, non pressés d'aller dehors pour fumer. Et ma mémoire n'oublie pas l'odeur âcre et sucrée du tabac à pipe qui embaumait la maison de mes grands-parents.

Dehors! C'est ce que j'entends sans cesse, partout et jusque dans ma tête. La cigarette a perdu la face. On a démasqué ses torts et ses dangers. Heureusement, j'en conviens. Mais dès lors il faut la repousser, vite et fort, coûte que coûte, elle et ceux qui y sont attachés. On les jette dehors, sans gêne, eux et leur mauvaise habitude. Dorénavant, les vertus des personnes qui dégagent une odeur de tabac ne se voient plus, on ne les reconnaît plus. Cette odeur fait oublier leur personnalité profonde.

Si j'en parle ainsi c'est que je vis l'expérience de l'isolement depuis trop longtemps. Bien certainement je suis consciente du gâchis que ma vieille compagne de vie fait à mon corps et au désagrément qu'elle fait vivre à ceux qui m'entourent. Alors pour y remédier, je tente moi aussi de devenir une ex-fumeuse. Pour la xième fois. Mais, comme tous les fumeurs désireux de cesser de fumer, j'ai un deuil à vivre, comme si je perdais une amie précieuse. Et ce n'est pas le rejet constant de certains non-fumeurs qui m'aidera. Trop souvent, le verbe qu'ils utilisent devient facilement irrespectueux. On juge et on condamne ce qui est laid et fumer n'est pas joli, soit! Mais, l'être derrière sa cigarette ne mérite pas d'être isolé avec autant d'acharnement. Qu'il cesse de fumer, clameront les radicaux. Moi je leur dis « lisez sur le sujet et informez-vous sur la toxicomanie et la dépendance créée par la nicotine et vous comprendrez mieux leur difficulté à arrêter et, de grâce, lorsque vous verrez un fumeur dehors sous la pluie ou dans le vent, soyez généreux et tentez de taire vos sarcasmes et commentaires ».

Cette personne est malade et elle finira bien par guérir.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Peindre ses émotions, suivre sa trace

Peindre ses émotions, suivre sa trace
Québec-Canada 2019

Québec-Canada 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Lectures de vacances avant les Correspondances

Lectures de vacances avant les Correspondances
Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince

Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

CONCOURS - Les Éditions La Presse - Vert couleur persil
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 24 juillet 2019
Esclaves de nos peurs

Jérôme Blais
Mardi, 23 juillet 2019
Améliorer son coup roulé

François Fouquet
Lundi, 22 juillet 2019
Les valeurs de l’argent ou le naïf économique

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Jeudi, 18 juillet 2019
La massothérapie et le bien-être physique

Desjardin - Papotin
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 18 juillet 2019
Quoi faire ce week-end
GHB: Mise au point du Service de police de Sherbrooke Lundi, 22 juillet 2019
GHB: Mise au point du Service de police de Sherbrooke
La passion des caraïbes à Magog Par Daniel Campeau Mercredi, 17 juillet 2019
La passion des caraïbes à Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous