magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Divers
Mercredi, 13 octobre 2010

L'Écornifleur


Octobre 2010

 Imprimer   Envoyer 

Petit coup d'œil sur quelques vérités historiques

*En ces temps-là, les maisons avaient des toits en paille, sans charpente de bois. C'était le seul endroit où les animaux pouvaient se tenir au chaud. C'est donc là que vivaient les chats et les petits animaux (souris et autres bestioles nuisibles), dans le toit. Lorsqu'il pleuvait, celui-ci devenait glissant, et il arrivait que les animaux glissent hors de la paille et tombent du toit.

D'où l'expression anglaise «It's raining cats and dogs».


*Pour la même raison, aucun obstacle n'empêchait les objets ou les bestioles de tomber dans la maison. C'était un vrai problème dans les chambres à coucher, où les bestioles et déjections de toute sorte s'entendaient à gâter la literie. C'est pourquoi on finit par munir les lits de grands piliers afin de tendre par-dessus une toile qui offrait un semblant de protection.

Ainsi est né l'usage du ciel de lit.


*À cette époque, on cuisinait dans un grand chaudron perpétuellement suspendu au-dessus du feu. Chaque jour, on allumait celui-ci, et l'on ajoutait des ingrédients au contenu du chaudron. On mangeait le plus souvent des légumes, et peu de viande. On mangeait ce pot-au-feu le soir et laissait les restes dans le chaudron. Celui-ci se refroidissait pendant la nuit, et le cycle recommençait le lendemain. De la sorte, certains ingrédients restaient un bon bout de temps dans le chaudron...


*Les plus fortunés pouvaient s'offrir des assiettes en étain. Mais les aliments à haut taux d'acidité avaient pour effet de faire migrer des particules de plomb dans la nourriture, ce qui menait souvent à un empoisonnement par le plomb (saturnisme) et il n'était pas rare qu'on en meure. C'était surtout fréquent avec les tomates, ce qui explique que celles-ci aient été considérées pendant près de 400 ans comme toxiques. Le pain était divisé selon le statut social. Les ouvriers en recevaient le fond carbonisé, la famille mangeait la mie, et les hôtes recevaient la croûte supérieure, bien croquante.


*Pour boire la bière ou le whisky, on utilisait des gobelets en plomb. Cette combinaison mettait fréquemment les buveurs dans le coma pour plusieurs jours! Et quand un ivrogne était trouvé dans la rue, il n'était pas rare qu'on entreprenne de lui faire sa toilette funèbre. Il restait ainsi plusieurs jours sur la table de la cuisine, où la famille s'assemblait pour boire un coup en attendant que l'olibrius revienne à la conscience.

D'où l'habitude de la veillée mortuaire.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Projet Galt Ouest : la Ville entreprend des procédures d’expropriation

Projet Galt Ouest : la Ville entreprend des procédures d’expropriation
Attention aux fraudes téléphoniques

Attention aux fraudes téléphoniques
NOS RECOMMANDATIONS
Deux enfants impliqués dans un accident mineur à Brompton

Deux enfants impliqués dans un accident mineur à Brompton
Élèves et étudiants dans les rues de Sherbrooke pour le climat

Élèves et étudiants dans les rues de Sherbrooke pour le climat
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherbrooke auto occassion
 
Johanne Brien
Mardi, 19 mars 2019
La respiration pour un mode de vie vivifiant

François Fouquet
Lundi, 18 mars 2019
Si j’étais… je serais…

Daniel Nadeau
Mercredi, 13 mars 2019
Môman travaille pas, a trop d’ouvrage!

Rosemarie Lacroix
Mercredi, 13 mars 2019
Merci, Mexico…

Alexandre Montreuil
Mardi, 12 mars 2019
Comment bien planifier ses vacances dans le Sud

Desjardin - Papotin
Collision à trois véhicules au bout de la 610 Par Vincent Lambert Mardi, 12 mars 2019
Collision à trois véhicules au bout de la 610
Tourisme : bilan record pour la semaine de relâche Par Cynthia Dubé Lundi, 11 mars 2019
Tourisme : bilan record pour la semaine de relâche
Deux incendies rapidement maitrisés à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 11 mars 2019
Deux incendies rapidement maitrisés à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous