SAQ_Mondial_des_cidres_2102
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 25 février
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Salon Priorité Emploi fev 21
LE PAPOTIN / Affaires municipales
Vendredi, 10 octobre 2014

La pollution lumineuse



 Imprimer   Envoyer 

Par Karolann Trépanier, stagiaire en environnement, Municipalité de Dudswell

Les rues, les stationnements, les parcs, les édifices publics, les commerces, les industries et les résidences privées sont souvent éclairés pendant toute la nuit. L'utilisation accrue de la lumière est en train de mener à une conséquence désastreuse... La nuit est en voie de disparition.

La diminution de l'obscurité dans le ciel nocturne causée par la présence sur terre de luminosité artificielle se nomme la pollution lumineuse. Ce phénomène devient un sujet très actuel dans le monde puisque plusieurs impacts négatifs y sont associés. L'énergie lumineuse envoyée inutilement dans le ciel constitue un gaspillage énorme en électricité.

De plus, l'utilisation excessive de la lumière artificielle durant la nuit entraîne un dérèglement de l'horloge biologique chez les êtres vivants. Pour les humains, ce dérèglement favorise l'apparition de maladies comme des troubles du sommeil et des dépressions. L'exposition prolongée à la lumière artificielle peut également être cancérigène. Pour les animaux, plusieurs fonctions et cycles vitaux sont affectés comme la migration, l'alimentation ou la reproduction. Chez les végétaux, on remarque un dérèglement dans les cycles de photosynthèse.

Par ailleurs, l'éclairage nocturne est souvent associé à la sécurité. Toutefois, les éclairages puissants, mal conçus et abusifs peuvent accroître les risques d'accident. Une lumière reflétant directement dans l'œil provoque l'éblouissement et une lumière trop intense réduit les champs de visibilité. La perception visuelle de l'humain est optimale lorsque l'éclairage est uniforme.

Finalement, la pollution lumineuse cause également le voilement du ciel. Des millions de gens sont aujourd'hui privés de la vision du ciel étoilé et des paysages nocturnes. Cela affecte aussi les recherches des astronomes et des astrophysiciens.

Heureusement, il suffit d'éclairer de la bonne manière pour diminuer cette pollution. Pour ce faire, voici cinq questions qui pourront vous aider à savoir si votre éclairage est bien choisi.

  1. Ai-je vraiment besoin d'éclairer? Il est important de bien évaluer son besoin qui est d'être vu et de voir.
  2. Où exactement ai-je besoin d'éclairer? L'orientation de la lumière doit être contrôlée. Dirigez la lumière seulement sur les surfaces voulues et évitez d'éclairer au-delà. Optez pour des luminaires orientés vers le bas. Utilisez des abat-jours pour éviter la dispersion de la lumière vers le ciel et vers les yeux.
  3. Quelle intensité ai-je besoin? Une lumière trop intense réduit la sécurité en augmentant les contrastes et en créant de l'éblouissement. Il est préférable de produire un éclairement sobre et uniforme qui permet à l'œil de s'adapter à la luminosité ambiante tout en assurant la visibilité requise.
  4. Quand ai-je besoin d'éclairer? Pensez à utiliser des minuteries, des détecteurs de mouvement ou simplement à fermer les lumières au moment du coucher. Il est faux de croire que l'éclairage diminue les risques de criminalité.
  5. Quelle couleur choisir? La lumière bleue est à éviter. Elle a un impact beaucoup plus important que les autres couleurs sur la santé et le voilement des étoiles. Donc, privilégiez l'utilisation de lumières  de couleurs chaudes et ambrées à celles de couleurs blanches et froides.

Faisant partie de la Réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic (RICEMM) et en vertu du Règlement municipal no. 12-172 visant à contrôler l'éclairage extérieur, les citoyens de Dudswell se doivent d'éclairer de la bonne façon. Il faut éviter le gaspillage d'énergie et éviter les pertes de lumière vers le ciel. De cette manière, nous pourrons jouir d'un ciel étoilé partout dans la région et, par le fait même, des économies d'énergie seront occasionnées.

Pour davantage d'informations, consultez le site internet de la RICEMM (ricemm.org).
Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un jeune boxeur de Sherbrooke récompensé

Un jeune boxeur de Sherbrooke récompensé
42 places supplémentaires pour le CPE Le Bilboquet

42 places supplémentaires pour le CPE Le Bilboquet
Hyundai Sherbrooke fev 2021
NOS RECOMMANDATIONS
La MRC de Memphrémagog adopte son Plan d’action en environnement

La MRC de Memphrémagog adopte son Plan d’action en environnement
Opération IMPACT : une journée chargée pour les policiers

Opération IMPACT : une journée chargée pour les policiers
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos février 21
 
Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

François Fouquet
Lundi, 22 février 2021
Entre Woke et Ward

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 19 février 2021
Stressé ? Respire par le nez !

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
SAQ_Mondial_des_cidres_2102
Stressé ? Respire par le nez ! Par Pierre-Olivier Pinard Vendredi, 19 février 2021
Stressé ? Respire par le nez !
Vaccination de masse : la campagne débutera le 15 mars en Estrie Par Maxime Grondin Mardi, 23 février 2021
Vaccination de masse : la campagne débutera le 15 mars en Estrie
L’apport d’un mentor en entrepreneuriat de Sherbrooke reconnu Par Maxime Grondin Samedi, 20 février 2021
L’apport d’un mentor en entrepreneuriat de Sherbrooke reconnu
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut