magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La Ville de Sherbrooke prolonge les heures d'ouverture des piscines municipales
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Affaires municipales
Jeudi, 6 juin 2013

Pénurie de sauveteurs au Québec



 Imprimer   Envoyer 

Dudswell - 16 mai 2013

Le métier de sauveteur de piscine et de plage a souvent permis, pour une grande majorité de jeunes, d'avoir un revenu pendant la période estivale pour leur permettre de payer leurs études. Par contre, depuis plusieurs années, nous assistons à une grande pénurie de sauveteurs, et ce partout au Québec.

Cette situation se vit autant dans les grandes villes qu'en milieu rural. Depuis 2002, de grandes villes telles Gatineau, Valleyfield, Montréal, Québec et plusieurs autres se voient dans l'obligation de réduire les heures d'ouverture, voire même de fermer des piscines et plages municipales, étant donné le manque criant de sauveteurs pour assurer la sécurité des baigneurs.

En Estrie, et dans la MRC du Haut-Saint-François, cette situation se vit autant qu'ailleurs. En effet, des actions ont été entreprises en 2008-2009 afin de contrer cette pénurie, mais ce ne fut que temporaire. Il ne faut pas oublier que le métier de sauveteur est très exigeant et demande une formation très poussée et complète puisque la vie des baigneurs est en jeu à chaque jour. De plus, les coûts de formation sont de plus en plus onéreux, et les jeunes deviennent de plus en plus tentés par des emplois estivaux demandant moins de responsabilités.

La municipalité de Dudswell n'échappe pas à cette problématique. En effet, à l'été 2012, aucun sauveteur n'a été embauché puisqu'aucune candidature n'a été reçue, et ce malgré plusieurs efforts et recherches des employés municipaux. La municipalité est même très ouverte à l'idée de rembourser graduellement les frais de formation des nouveaux sauveteurs afin de contrer cette problématique. Le développement de la relève et le bien-être des citoyens étant au cœur des préoccupations de la municipalité de Dudswell, des jeunes intéressés à devenir sauveteur à la plage municipale pourraient se voir défrayer la totalité des frais de formation advenant une embauche sur plusieurs années!

La municipalité de Dudswell désire vous remercier de votre compréhension et de votre collaboration concernant cet épineux problème. Soyez assurés qu'elle fait tout en son pouvoir afin d'offrir l'accès à la plage pour toute la population.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Mercedes-Benz GLB 2020

Mercedes-Benz GLB 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Daniel Boucher: toujours libre

Daniel Boucher: toujours libre
Lectures de vacances avant les Correspondances

Lectures de vacances avant les Correspondances
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Les Éditeurs Réunis - 3 juillet 2019 - 3 livres Les Narco-chicks
 
Fondation québécoise du cancer - Estrie
Jeudi, 18 juillet 2019
La massothérapie et le bien-être physique

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 juillet 2019
Le continent oublié

Jérôme Blais
Mardi, 16 juillet 2019
Le caddie joue un rôle important pour le golfeur

François Fouquet
Lundi, 15 juillet 2019
La grenouille et le scorpion

Desjardin - Papotin
Quoi faire ce week-end Par Anita Lessard Jeudi, 18 juillet 2019
Quoi faire ce week-end
Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince Par Anita Lessard Mercredi, 17 juillet 2019
Wyclef Jean : le prince de Port-au-Prince
Des combats explosifs pour se battre contre le cancer Jeudi, 18 juillet 2019
Des combats explosifs pour se battre contre le cancer
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous