magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Le Bureau d'arrondissement du secteur Mont-Bellevue ferme temporairement
 
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Affaires municipales
Jeudi, 20 octobre 2011

Dans les corridors de l’hôtel de ville…



 Imprimer   Envoyer 

par Claude Corriveau

La tempête Irène
Oui, Irène a été méchante et vilaine pour Dudswell, mais elle a été bien pire à certains endroits. Ici, elle a causé beaucoup de dommages matériels sur nos routes. Nos contracteurs n'ont pas chômé dans les semaines qui ont suivi. Beaucoup de rechargement ici et là, mais des dommages très sérieux sur le chemin Lessard. Ce fut d'ailleurs le pire endroit. Le pont du ministère des Transports du Québec (MTQ) situé à l'entrée du chemin Lessard en allant vers Stoke est condamné. Il est supporté seulement sur trois coins, la moitié de la culée sud-ouest a été arrachée par l'eau. Le MTQ a sécurisé temporairement le pont pour permettre une circulation piétonnière principalement pour les élèves qui doivent prendre l'autobus scolaire.

Le MTQ nous a fait part qu'il est impensable pour eux de faire construire un nouveau pont cet automne. Le processus d'implantation, la conception des devis, le processus d'appel d'offres et le temps nécessaire à sa construction demandent trop de temps pour envisager sa reconstruction avant l'hiver. Cependant, le pont serait refait cet hiver, après les Fêtes.

La Municipalité a pris des arrangements avec le responsable de la cueillette des vidanges qui devra faire le tour par le chemin Poulin. Pour ce qui est du déneigement, il faudra prévoir une aire de virée temporaire de chaque côté du pont pour permettre au déneigeur de se retourner. Il est possible que le déneigement du chemin Lessard du côté de Stoke soit fait par le contracteur de Stoke.

Plus haut sur ce chemin, une partie de la route a subi un éboulement dans le ruisseau. Une glissière de sécurité est dans le vide sur plusieurs mètres.
La Municipalité a fait installer un système de lumières de circulation pour permettre une circulation à sens unique d'un seul côté du chemin. C'est un endroit qui doit avoir environ 40 pieds de profond et qui devra être refait. Le Conseil a donné un mandat au Consultant SM pour une proposition préliminaire de solution pour réparer ces dommages. C'est un endroit qui avait été enroché il y a quelques années dans le cadre d'un projet piloté par la Corporation des résidents du lac Miroir. Malheureusement tout ce beau travail a été emporté et une bonne partie des sédiments fut probablement responsable de la couleur du lac dans les semaines qui ont suivi.

Tous les frais occasionnés à la municipalité par Irène, sont comptabilisés et seront réclamés à la Sécurité publique. Seront-ils tous remboursés?

Dommages causes par Irène sur les propriétés privées
Irène est aussi responsable de plusieurs dommages subis par des citoyens sur leur propriété ou sur leur chemin. (Photos des dommages page 8) Tel qu'il a été dit à la séance du Conseil, la Municipalité ne peut prendre de responsabilité ni utiliser des fonds publics pour aider ou réparer.

La Loi sur les compétences municipales (LCM) à l'article 42 donne des droits et obligations aux Municipalités en ce qui concerne la protection de la vie, de la santé ou de l'intégrité des personnes. C'est ce que la Municipalité a fait lors des événements en appelant en devoir des équipes de pompiers pour patrouiller le territoire et intervenir en cas de danger. Sur le chemin Gosford, l'eau qui descendait du ruisseau chez Réjean Breton faisait peur. Sur le chemin Lessard, ce sont eux qui ont identifié le dommage au pont et rapporté le danger, et eux-mêmes n'ont pas osé repasser sur ce pont et sont revenus par le chemin Poulin.

Donc, si vous avez subi des dommages importants, prenez des photos de ces dommages et soumettez votre réclamation au ministère de la Sécurité publique. Il y a des formulaires à cet effet au ministère.

Visite du ministère de l'Environnement
En prévention de la tempête Irène qui s'annonçait, une personne riveraine du lac Miroir a averti la Municipalité le 26 août dernier, à l'effet qu'un barrage avait encore une fois été installé dans l'exutoire du lac Miroir. Deux employés municipaux se sont alors rendus sur place et ont enlevé ce barrage le jour même vers midi.

Craignant toujours pour les dommages potentiels et ne sachant pas que le barrage avait été enlevé, cette même personne a alerté le ministère de l'Environnement le lendemain matin. Le samedi matin, le responsable du service de l'Environnement s'est présenté à la résidence du maire pour aller constater les faits, accompagné d'un conseiller municipal. Arrivés sur les lieux, constatation a été faite à l'effet que l'obstruction n'était plus en place.
Ce responsable de l'Environnement a mentionné encore une fois qu'il est absolument interdit d'intervenir de quelque façon que ce soit dans le lit d'un cours d'eau et encore moins d'en faire une obstruction quelconque à moins de suivre toutes les procédures et d'obtenir les autorisations nécessaires s'il y a lieu.

Les riverains doivent une fière chandelle à la vigilance de cette personne qui a permis de faire baisser le lac avant l'arrivée d'Irène.

Église Anglicane de Bishopton
Lors de sa séance régulière du 6 septembre, le Conseil a confirmé l'achat de la bâtisse de l'Église Anglicane située devant l'hôtel de ville au montant symbolique de un dollar (1,00$). La Fabrique de l'Église Anglicane nous a offert ce bâtiment à la suite de contacts que nous avions établis avec eux il y a quelques années. Nous leur avions fait part que s'ils avaient un jour l'intention de s'en départir, nous voudrions être consultés en premier.

Les pourparlers plus sérieux ont débuté au début de l'année 2011 et les conditions mutuelles de l'entente ont été finalisées avec L'Archevêché de Québec au cours du mois d'août. Leur objectif était d'en faire un bien accessible au public qui appartiendrait à un organisme à but non lucratif. À part les archives et les accessoires du culte qui seront retirés de l'église, le reste deviendra notre propriété.

La Municipalité n'a pas l'obligation de la garder indéfiniment, mais si elle devait la revendre un jour, il y a un protocole de prévu à cet effet. Le Conseil n'a pas statué sur son utilisation à court terme, mais l'objectif visé est d'en faire un musée ou un centre d'interprétation en lien avec l'histoire de Dudswell y incluant un volet traitant des religions d'ici.

Bourses aux finissants
Le 14 septembre dernier, la Cité-école Louis-Saint-Laurent a organisé une petite réception dans la salle du Conseil pour souligner la réussite des études secondaires d'une vingtaine de nos élèves de Dudswell. Ce fut l'occasion choisie par la Municipalité et la Caisse Populaire Dudswell-Saint Camille pour souligner cet événement important. La Municipalité remettait à chacun un chèque de 200 $ et la Caisse rajoutait un montant de 100 $. Pour Dudswell, nous en sommes à notre troisième année. Nous savons que cette initiative vient de la Cité-école et a été instituée pour encourager la réussite des études secondaires et par le fait même diminuer le décrochage des jeunes avant la fin du secondaire.

Œuvres d'art dans la salle du Conseil
Une dizaine d'œuvres artistiques ont été installées dans la salle du Conseil. Ce sont quelques-unes des œuvres obtenues des artistes participants en guise de contribution personnelle lors des symposiums de Dudswell entre les années 2000 et 2006. D'autres œuvres de la collection sont exposées en dehors de la saison touristique à la Galerie d'art de la Maison de la Culture.

Association des plus beaux villages
(APBVQ)
Lors de son congrès annuel de 2011, l'Association des plus beaux villages du Québec retirera Marbleton de la liste des plus beaux villages à la fin de 2011. Il y a quelques années, l'APBVQ avait décidé de revisiter dans une période de cinq ans chaque village faisant partie de l'association et à chaque cinq ans par la suite. Donc, au cours de 2010, le comité est venu faire une réévaluation de Marbleton et ils ont fait une évaluation du secteur de Bishopton en même temps. Lors de cette visite, le comité n'a pas trouvé les éléments architecturaux nécessaires pour atteindre les 70 points, seuil de pointage minimal établi par l'association.

Lors du congrès tenu à Saint-Antoine-sur-Richelieu en mai dernier, Yves Laframboise expert reconnu dans le domaine, a expliqué les éléments analysés et leurs effets sur le pointage. Il a expliqué que ce qui a fait le plus mal dans notre évaluation, c'est la dégradation de plusieurs de nos bâtisses historiques, la disparition de certains éléments architecturaux comme des balcons, des galeries refaites avec des barreaux en bois traité appliqués à la moderne et non à l'ancienne ainsi que l'implantation non contrôlée de bungalows modernes sans style particulier au travers des autres.

Mince consolation cependant puisque le comité a trouvé que Bishopton avait un patrimoine bâti aussi intéressant que Marbleton mais qu'il était également aussi dégradé.
Municipalité Amie Des Aînés
(MADA)
Le 13 septembre dernier beaucoup d'effervescence régnait à l'hôtel de ville. Il y avait une conférence de presse pour souligner les subventions reçues par Dudswell, Piopolis et Lac- Drolet dans le cadre de la politique MADA et d'une politique familiale pour Piopolis et Lac-Drolet. En effet, Mme Yolande James ministre de la Famille, Mme Marguerite Blais ministre responsable des Aînés et Mme Johanne Gonthier députée de Mégantic-Compton et adjointe parlementaire à la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale étaient présentes pour remettre ces subventions. (Voir photo p.30)

Pour Dudswell, la subvention est accordée pour la réalisation de la démarche MADA. Elle est de 12 000 $ plus une somme de 3 200 $ accordée au Carrefour action municipale comme support à la Municipalité pour cette démarche. Dudswell avait également demandé une subvention pour la politique familiale, mais les budgets étaient épuisés. La demande reste cependant valide et pourrait être accordée dans un prochain budget.

Qu'est-ce que c'est MADA? C'est une démarche conçue pour permettre aux citoyens de vieillir tout en demeurant actifs au sein de la communauté. La démarche commencera par l'embauche d'un chargé de projet et la formation d'un comité. Il y aura des démarches de consultation auprès des aînés pour établir un diagnostic de leur situation. Par la suite, le comité fera des analyses pour ensuite faire des recommandations au Conseil afin de lui permettre de travailler en pensant entre autres aux besoins des aînés dans ses orientations.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un ordinateur quantique développé par un doctorant sherbrookois

Un ordinateur quantique développé par un doctorant sherbrookois
Le Centre de Villégiature Jouvence agrandit et modernise ses installations

Le Centre de Villégiature Jouvence agrandit et modernise ses installations
NOS RECOMMANDATIONS
Le hockey balle en vedette ce weekend à Sherbrooke

Le hockey balle en vedette ce weekend à Sherbrooke
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

CONCOURS - Les Éditions La Presse - Vert couleur persil
 
François Fouquet
Lundi, 15 juillet 2019
La grenouille et le scorpion

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 12 juillet 2019
Les meilleures crêpes santé

Me Michel Joncas
Jeudi, 11 juillet 2019
Contrat ou pas ?

Isabelle Simoneau
Jeudi, 11 juillet 2019
Peindre ses émotions, suivre sa trace

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Mercredi, 10 juillet 2019
L'art-thérapie à l'Hôtellerie de Sherbrooke

Daniel Nadeau
Mercredi, 10 juillet 2019
Fictions politiques américaines

Jérôme Blais
Mardi, 9 juillet 2019
Se sortir de la fosse

René Dubreuil
Lundi, 8 juillet 2019
Le Golf Milby: un vert de beauté et d'élégance

Desjardin - Papotin
Contrat ou pas ? Par Me Michel Joncas Jeudi, 11 juillet 2019
Contrat ou pas ?
Une programmation extraordinaire et unique cet été Musée Beaulne de Coaticook. Par Daniel Campeau Mardi, 9 juillet 2019
Une programmation extraordinaire et unique cet été Musée Beaulne de Coaticook.
Ville qui vit. Vivre sa ville. Par François Fouquet Lundi, 8 juillet 2019
Ville qui vit. Vivre sa ville.
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous