magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 

Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Sports
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mardi, 13 mars 2012

Le biathlon et Érika Charron se démarquent encore une fois


13 mars 2012

 Imprimer   Envoyer 

Lors de la remise des trophées reconnaissant le travail extraordinaire des organismes et des personnes qui consacrent leur vie à l'évolution du sport amateur, le biathlon a reçu deux grandes marques d'appréciation. Érika Charron de La Patrie et le Club de biathlon Estrie se sont démarqués. Les juges leur ont remis le gage de reconnaissance qui témoignait de leur qualité.

Érika Charron, bénévole de l'année
Érika Charron se dévoue depuis quelque 20 ans à la cause du biathlon en Estrie, au Québec et même au Canada. Entraîneuse de niveau 3, officielle et arbitre estimées, organisatrice et coordonnatrice du calendrier des activités, elle ne compte pas son temps pour permettre à des athlètes, de 5 à 50 ans de progresser dans la pratique de ce sport exigeant qui allie endurance et dextérité. À ce sujet, Mme Charron est très heureuse de voir David Grégoire, de Chartierville, participer à l'International Biathlon Union (IBU) pour la première fois. Ce jeune biathlonien fait partie de la première cohorte qu'elle a dirigée.

En plus de présider les destinées du Conseil sportif de l'Estrie, elle se consacre à celles du Québec en y étant la représentante auprès de la Fédération québécoise de biathlon. Ses compétences lui ont permis de se rendre aux Jeux olympiques (JO) d'hiver de la Colombie-Britannique avec sa sœur jumelle Sandrine et leur conjoint pour arbitrer les compétitions. Pas satisfaite, elle est engagée dans un comité multisports estrien. «C'est toujours le fun de recevoir une telle reconnaissance, c'est une belle claque dans le dos», s'est-elle exclamée.

Club de biathlon Estrie, organisme de l'année
Dix-sept ans se sont écoulés depuis la fondation du Club de biathlon Estrie. Installé à La Patrie, il rayonne de Sherbrooke à Lac-Mégantic, recouvrant presque en entier le territoire de l'Estrie. Plus de 180 athlètes de 5 à 50 ans y pratiquent leur sport, profitant des sentiers et du champ de tir pour gravir les échelons du programme d'initiation à celui d'international. Plusieurs espoirs se rencontrent pour les compétitions tels les Coupes Québec, les NORAM et les sélections pour les championnats du monde. À l'occasion des JO de Vancouver, ils étaient quatre du club pour arbitrer lors des courses de biathlon. Une caractéristique mérite d'être particulièrement soulignée, puisque plus de 80 bénévoles consacrent de leur temps pour toutes les activités compétitives qui se déroulent sur le site. Cette participation de nombreux volontaires lui a valu la mention «événement de l'année au Québec» décernée par l'Association provinciale. Enfin, les responsables de Biathlon Estrie ont pris les ententes nécessaires avec les institutions d'enseignement pour créer un programme de sport-études dans ce domaine. Toute une organisation quand on voit de l'extérieur l'énergie déployée pour réaliser un tel projet!

Cédrick Lachance
Un autre jeune athlète de Chartierville a été mis en nomination lors de cette soirée. Cédrick Lachance, âgé de 13 ans, faisait partie des jeunes qui ont aspiré au titre de meilleur espoir Estrie 2011, dans la catégorie baseball. En septembre dernier, il avait été choisi meilleur joueur de baseball Pee-Wee AA de l'Estrie, lors du Gala méritas de Baseball Estrie.

Photo:
Quelques membres bénévoles du Club de biathlon Estrie encadrent Érika Charron, reconnue bénévole de l'année.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un véhicule fonce dans le commerce Tabagie King

Un véhicule fonce dans le commerce Tabagie King
Sa Lili-la-Lune dans les écoles: le grand rêve d’Amélie Bibeau

Sa Lili-la-Lune dans les écoles: le grand rêve d’Amélie Bibeau
NOS RECOMMANDATIONS
Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?

Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?
Toyota Yaris à hayon 2020

Toyota Yaris à hayon 2020
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 19 avril 2019
Voici une façon de « tricher » santé

Sarah Jitten
Jeudi, 18 avril 2019
Tendance barrettes!

William Lafleur
Mercredi, 17 avril 2019
Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2019
La plus grande richesse du Québec

Johanne Brien
Mardi, 16 avril 2019
Prends soin de toi …

François Fouquet
Lundi, 15 avril 2019
Quand l’opinion est une anecdote

Toyota Yaris à hayon 2020 Mardi, 16 avril 2019
Toyota Yaris à hayon 2020
Quand l’opinion est une anecdote Par François Fouquet Lundi, 15 avril 2019
Quand l’opinion est une anecdote
Une nouvelle étape de franchie pour le Quartier Well Sud Par Cynthia Dubé Mardi, 16 avril 2019
Une nouvelle étape de franchie pour le Quartier Well Sud
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous