magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 

Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Art et Culture
Rachel Garber Par Rachel Garber

Mercredi, 7 septembre 2016

Where We Call Home: Une grande aventure bénévole



 Imprimer   Envoyer 

Il bondit sur ses pieds et s'écria, « Avec ou sans bottes, loué soit le Seigneur ! »

C'était Sam Laberee de Sand Hill en 1911, dans ce qui fut peut-être le moment le plus dramatique de la pièce, Where We Call Home. Le ministre de l'église Congrégationaliste, maintenant le Musée Eaton Corner, avait promis à Sam une nouvelle paire de bottes, dont il avait grandement besoin, s'il pouvait se retenir d'interrompre le sermon, juste pour ce dimanche, pour un ministre invité. Sam se tortillait et essayait de se contenir, mais a finalement explosé.

Est-ce qu'il a obtenu ses nouvelles bottes ? Eh ! bien, 390 personnes connaissent la réponse puisqu'elles faisaient partie de l'audience de l'une des 3 performances qui ont eu lieu les 13 et 14 février au Centre communautaire de Sawyerville. Where We Call Home est une pièce de théâtre sur 100 ans d'histoire dans la vie du pittoresque hameau d'Eaton Corner, du temps où il était le centre de la région. Une troupe de 24 acteurs a joué 44 rôles dans une série de courts actes. La pièce était dirigée par Bob Halsall et narrée par Craig McBurney. Ils étaient soutenus par une équipe technique de 16 personnes. Tous des bénévoles !

Pour Sharron Hodge Rothney, le point majeur à retenir a été de coécrire la pièce avec sa petite-fille Bethany Rothney. Elles sont toutes deux mordues d'histoire. « On ne s'entendait pas toujours, mais nous n'en sommes pas venues aux coups non plus, » racontait en riant Sharron Rothney.

L'action débutait en 1847 et se terminait en 1946. Elle mettait en vedette des personnages ayant déjà vécu, et des noms de familles qui sont encore entendus autour de nos jours, comme Hodge, French, Alger, et Laberee. Nous avons fait la connaissance de Sheepskin Joe, Olive Stone, et trois membres légendaires du clergé, le révérend Sherrill de l'église Congrégationaliste, le révérend Gillies de l'église Baptiste et le père Dufresne, de l'église Catholique romaine.

Where We Call Home nous montre des bribes d'histoires cachées pas souvent rapportées, des interactions familiales, la vie religieuse, les potins du village et les jeux des enfants. Les fils qui tissent nos vies les unes avec les autres.

Un des personnages féminins est encore vivant aujourd'hui, et fut surpris de se voir représenté sur scène. Il s'agit de la sœur de Sharron Hodge Rothney, Patricia Hodge. Et c'est ainsi qu'Eaton Corner demeure lui-même vivant aujourd'hui, en tenant tous les personnages de sa longue histoire près de son cœur.

Un DVD de la pièce est disponible au Musée Eaton Corner, au info@eatoncorner.ca ou au 819 875-5256.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Plus de 15 000 comprimés de méthamphétamine saisis dans un véhicule

Plus de 15 000 comprimés de méthamphétamine saisis dans un véhicule
De nouveaux champions à l’Invitation Jean-Guy Blanchard

De nouveaux champions à l’Invitation Jean-Guy Blanchard
NOS RECOMMANDATIONS
La plus grande richesse du Québec

La plus grande richesse du Québec
Tendance barrettes!

Tendance barrettes!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
François Fouquet
Lundi, 22 avril 2019
Revenir à la base

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 19 avril 2019
Voici une façon de « tricher » santé

Sarah Jitten
Jeudi, 18 avril 2019
Tendance barrettes!

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 avril 2019
La plus grande richesse du Québec

William Lafleur
Mercredi, 17 avril 2019
Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?

Johanne Brien
Mardi, 16 avril 2019
Prends soin de toi …

Poursuite policière dans le secteur de Fleurimont Par Cynthia Dubé Jeudi, 18 avril 2019
Poursuite policière dans le secteur de Fleurimont
Annabelle Marcotte gravit les échelons du milieu de l’arbitrage à 17 ans Par Robert Legault Jeudi, 18 avril 2019
Annabelle Marcotte gravit les échelons du milieu de l’arbitrage à 17 ans
Les Cougars s’inclinent en finale contre Limoilou Par Robert Legault Mardi, 16 avril 2019
Les Cougars s’inclinent en finale contre Limoilou
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous