magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 

Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Deux fraudeurs recherchés par le SPS
 
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Art et Culture
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 27 avril 2011

Plus de cent personnes découvrent les papillons de Jocelyn Huppé


27 avril 2011

 Imprimer   Envoyer 

Afin de recueillir des fonds pour la Maison Aube-Lumière, Jocelyn Huppé, entomologiste chevronné, a déplacé une bonne partie des 1 700 papillons que recèle sa collection au Centre communautaire de Cookshire-Eaton. Énormes ou minuscules, colorés ou ternes, du Québec ou d'ailleurs sur la planète, ces merveilleux insectes ont plu à la centaine de visiteurs qui ont posé une foule des questions au spécialiste qu'il est. Il a ramassé, grâce à son initiative, 348 $.

D'autres collectionneurs ont partagé avec les personnes intéressées leur passion pour ces lépidoptères. Entre autres, Fernand Lagueux en possède quelque 1 200 et Richard Denis, plus de 10 000. Ces derniers, en connivence avec M. Huppé, racontaient comment leur étaient venus cette passion, les trucs qu'ils utilisaient pour préserver leur collection et la façon dont ils se prenaient pour enrichir la leur.

L'entomologiste résumait les soins qu'il portait à la préservation de la sienne. Tous les tiroirs qui contiennent ses papillons sont pratiquement hermétiques. Dans certains, il dépose un appât pour se défaire des parasites qui pourraient détruire ses précieux spécimens. Chaque insecte est clairement identifié avec son lieu d'origine. Comme il fabrique lui-même ses contenants et l'armoire dans laquelle il range tout, il va même jusqu'à en concevoir qui sont vitré des deux côtés. C'est que beaucoup de papillons présentent deux surfaces complètement différentes.

D'un côté, ils peuvent être ternes pour se mieux camoufler, tandis que de l'autre, ils seront très colorés. Dans la collection de ces trois amateurs, on trouve, au sein de ces insectes, certains qui vivront peu longtemps et quelques-uns qui ont une espérance de vie de près d'un an. Certains naissent et se reproduisent sans pouvoir manger. Ils survivent pendant 14 jours. D'autres encore peuvent voler à une vitesse de 70 km/h. Parmi ces derniers, importés accidentellement d'Europe, quelques-uns sont si voraces qu'ils éliminent toutes les autres espèces autochtones rencontrées pendant leur migration.

Leur passion pour la famille des lépidoptères peut coûter très cher. Des papillons se sont vendus quelque 25 000 $. M. Denis expliquait qu'il devient de plus en plus difficile de se procurer des spécimens. Certains pays en défendent la capture. D'autres, comme la Belgique, vont jusqu'à saisir les collections particulières pour les exposer dans des musées. Pour sa part, il a fait plusieurs voyages en Amérique du Sud pour élargir la composition de la sienne. Il rapportait les difficultés qu'il rencontrait quand il voulait importer ces insectes aux douanes.

M. Huppé, même s'il avouait avoir les talons à la hauteur de la tête parce qu'il avait trouvé exigeant de demeurer debout, était moyennement satisfait de la réponse du public. Il s'attendait à plus de visiteurs. Malgré tout, il se disait heureux d'avoir tenu cette exposition au profit de la Maison Aube-Lumière. Pour les amateurs, à l'Insectarium de Montréal, l'exposition Papillons en liberté se tiendra jusqu'à la fin avril.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le Golf Milby: un vert de beauté et d'élégance

Le Golf Milby: un vert de beauté et d'élégance
Des sorties intérieures par beau temps mauvais temps

Des sorties intérieures par beau temps mauvais temps
NOS RECOMMANDATIONS
Comment sauver du temps à l’épicerie

Comment sauver du temps à l’épicerie
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu

Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
 
Alexandre Montreuil
Vendredi, 16 août 2019
Mariage à destination

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Vendredi, 16 août 2019
L’activité physique lors des traitements contre le cancer : oui, vous avez bien lu!

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 août 2019
Jouer notre propre musique

William Lafleur
Mercredi, 14 août 2019
L’été s’achève, mais pas toi.

Jérôme Blais
Mardi, 13 août 2019
Comment sauver des coups facilement

François Fouquet
Lundi, 12 août 2019
Tiens! Et si je vous racontais mes vacances?

Deux fraudeurs recherchés par le SPS Jeudi, 15 août 2019
Deux fraudeurs recherchés par le SPS
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent    disparu Mercredi, 14 août 2019
Le Service de police de Sherbrooke demande l'aide du public pour retrouver un adolescent disparu
Vent de renouveau au Zoo de Granby Par Daniel Campeau Samedi, 10 août 2019
Vent de renouveau au Zoo de Granby
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous