magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 8 mars 2017

Nous sommes les propriétaires des terres que vous convoitez



 Imprimer   Envoyer 

Crédit : Forêts de chez nous, février 2017

Le ministère des Forêts souhaite que nous récoltions plus de bois dans nos boisés pour alimenter l'industrie forestière. Le ministère de la Faune veut que nous assurions une meilleure protection des habitats fauniques. Le ministère de l'Environnement aimerait que nous protégions mieux les milieux humides. Les groupes environnementaux nous sollicitent pour accroître les aires protégées dans le sud du Québec. Hydro-Québec nous demande l'autorisation de traverser nos propriétés pour implanter des lignes de transport d'énergie, tout comme les motoneigistes qui comblent leur besoin de villégiature en circulant chez nous. C'est sans compter les citadins qui ont une idée précise des paysages à conserver pour leur balade du dimanche, forçant les municipalités à adopter des réglementations sur la protection du couvert forestier.

Heureusement que nous sommes 134 000 à posséder une terre forestière, tant les besoins exprimés à notre endroit sont grands. Chacun réussit à sa façon à combler une partie des demandes des uns et des autres. Les propriétaires forestiers répondent à ces multiples attentes, car leur gestion repose avant tout sur la connaissance et la polyvalence des ressources de leurs propriétés. Ils agissent en priorité pour eux et leurs familles, et tant mieux si la société en bénéficie.

Depuis quelques années, je constate une hausse des exigences de la société à l'égard de nos forêts, si bien que le droit de propriété semble un concept dépassé. Pourtant, les frais de financement des terres et les taxes foncières sont là pour nous montrer qui est le «vrai» propriétaire.

Si l'on exige autant des propriétaires, peuvent-ils attendre un service en retour ? Il serait nécessaire pour tous ces intervenants de reconnaître l'intelligence et la sagesse des propriétaires de boisés dans la gestion de leur patrimoine naturel; un patrimoine qui est transféré, dans une majorité de cas, d'une génération à l'autre.

Dans la pratique, cela veut dire de nous proposer des ententes raisonnables pour les deux parties. Il est normal d'exiger une redevance sur le bois que l'on récolte chez nous, une compensation pour les inconvénients liés aux passages et un rabais de taxes foncières ou une rémunération pour les services que l'on nous demande. Cela veut également dire des réglementations qui balisent les mauvaises pratiques plutôt que de régir la gestion de nos terres. Mais surtout, cela signifie que l'on doit nous écouter: « Nous ne sommes pas un intervenant comme les autres, exprimant une opinion qui en vaut une autre. Nous sommes les propriétaires du territoire visé par les projets de tous. »

Pierre-Maurice Gagnon
Producteur et Président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Plus jamais!

Plus jamais!
Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog

Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !

Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !
Un ado manque à l’appel de puis six jours

Un ado manque à l’appel de puis six jours
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - avril 2018
 
Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Valérie Guillemette
Vendredi, 20 avril 2018
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 20 avril 2018
Une programmation post-festival bien remplie

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas

Hyundai Sherbrooke - avril 2018
La Fondation des élèves de la CSRS s’allie avec un gros partenaire Par Vincent Lambert Mercredi, 18 avril 2018
La Fondation des élèves de la CSRS s’allie avec un gros partenaire
Voile, pas voile ? Par François Fouquet Lundi, 16 avril 2018
Voile, pas voile ?
Centro : Alexandre Hurtubise réélu à titre de président Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 avril 2018
Centro : Alexandre Hurtubise réélu à titre de président
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous