Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Matières recyclables: la collecte prévue lundi dernier a lieu demain, vendredi (à moins d'un revirement de situation).
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Fête du Lac des Nations 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 27 janvier 2016

Un brunch des maires instructif



 Imprimer   Envoyer 

Développement de l'aéroport, du centre Valoris, des municipalités, dossiers provinciaux et fédéraux à incidences municipales et même l'avenir de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, autant de sujets abordés lors du récent brunch annuel organisé par la Chambre de commerce du Haut-Saint-François.

Une soixantaine de personnes ont participé à la rencontre qui se tenait dimanche dernier à la salle Guy-Veilleux de Cookshire-Eaton. L'objectif du brunch, de mentionner Guy Boulanger, président de la Chambre de commerce du Haut-Saint-François, est de donner la chance aux élus de faire part des différentes réalisations effectuées au cours de la dernière année et celles prévues pour la prochaine.

Bernard Boutin, attaché politique de Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead et ministre du Développement international et de la Francophonie, rappelle que la désignation de l'aéroport demeure une priorité. « Mme Bibeau a des discussions très courantes avec le directeur général de l'aéroport et ce qu'elle disait c'est d'ici la fin du mois, le mois prochain, on devrait en arriver à une fameuse entente qui nous permettrait d'accueillir les vols commerciaux. Donc l'horizon de 2016 est très réaliste, selon Mme Bibeau. » M. Boutin ajoute que Mme Bibeau suit de très près l'évolution de l'entente sur le partenariat transpacifique ainsi que l'importation de protéine laitière. Le représentant de la députée a également énoncé d'autres préoccupations, dont l'Observatoire du Mont-Mégantic et la sécurité ferroviaire. Il a profité de l'occasion pour inviter les citoyens à contribuer aux consultations prébudgétaires en déposant un mémoire d'ici le 5 février prochain. Il invite également la population à participer à la consultation publique qui se tiendra le 13 février à l'Université Bishop's de Lennoxville et auxquels prendra part différents panels comme le monde municipal, de l'économie sociale, du culturel et autres.

Présent, le député de Mégantic Ghislain Bolduc a fait un bref survol de son cheminement comme élu provincial depuis sa première élection en 2012. « J'ai acquis une expérience dont je suis fier. Depuis six moins, j'ai passé la phase de ce que j'appelle apprentissage. Mon expérience comme membre du comité de l'agriculture, des pêcheries, l'énergie et des ressources naturelles, de la commission de l'administration publique, la commission des transports et de l'environnement sont des commissions que je travaille de façon presque permanente sans compter les autres dans lesquels je travaille. Ça m'a permis de développer un réseau de connaissances et de compétences. Quand on connaît le bon chemin, ça aide toujours à réaliser nos objectifs. » Le député Bolduc insiste sur l'importance de connaître l'opinion des citoyens. D'autre part, avec 473 érablières dans le comté, M. Bolduc se dit préoccupé pour l'avenir de ce type de production et attend le rapport Florent Gagné pour en savoir davantage sur la vision du développement de l'acériculture au Québec. Ce dernier rappelle la révision du projet Tout sous un même toit à Weedon en précisant « je crois qu'on est à rétablir le lien de confiance avec les citoyens et c'est important. »

Préfet suppléant
Prenant la parole, Robert Roy, préfet suppléant à la MRC du Haut-Saint-François, a énuméré de nombreux dossiers traités et à venir par la structure régionale. Que ce soit en passant par l'important projet Valoris, un investissement de 32 M$ présentement en rodage, son parc éco-industriel, le plan des matières résiduelles qui sera finalisé en cours d'année, le plan de développement de la zone agricole (PDZA), le schéma de couverture de risques, le renouvellement de l'entente concernant l'internet haute vitesse, le parc du marécage des Scots, la gestion des cours d'eau et bien d'autres visant le développement du territoire. M. Roy rappelle également la modification adoptée par les élus et concernant la gouvernance en adoptant le principe d'une municipalité, un vote. Le préfet suppléant a profité de l'occasion pour rappeler l'importance pour les municipalités de se rallier autour du projet de développement de l'aéroport. « Il y aura des retours en fonction du futur. Ça va créer une synergie. »

East Angus
Poursuivant à titre de maire de East Angus, Robert Roy souligne que sa municipalité en était à l'an deux de la fermeture de l'usine de papier Cascades, alors qu'il mentionne que l'impact se fera sentir sur trois ans. « En 2015, on a pris possession des terrains du club de golf et en 2016, on va prendre possession du parc des Deux Rivières et après ça on veut regarder la possibilité d'acquérir d'autres terrains. » La vocation de ces nouvelles acquisitions à des fins commerciales, industrielles ou résidentielles reste à déterminer. M. Roy mentionne que 25 % des terrains soit dans un rayon de 8,1 km de circonférence de la municipalité appartiennent à Cascades. D'autre part, concernant l'usine Cascades, le maire mentionne qu'il y a des rumeurs de projets pour utiliser le bâtiment, mais dans l'éventualité d'un échec, la municipalité a déjà pensé à un plan B suite à une démolition. Dans un autre ordre d'idée, le maire rappelle l'important projet de construction du CHSLD au coût de 21 M$ et celui d'aménagement d'un parc. Le maire a soulevé la problématique de l'axe 112, 214, et y inclus même la 253. « On va donner le mandat, le 1er février, à une firme et on va lui demander de redéfinir complètement la voie 214 si on tasse le chemin de la rue Saint-François, et comment aménager l'axe où le McDonald's pour pas que ça devienne un gouffre pour entrer chez nous. On veut un plan et on va s'adresser au MTQ leur dire c'est comme ça qu'on aménage. Si on n'arrive pas avec un plan, une vision de ce qu'on veut y seront pas prêts à embarquer dans le projet. Nous, on va aller en consultation publique, ce qu'eux n'auront pas besoin de faire. Toutes les démarches premières qui sont compliquées pour eux vont être faites. »

Évidemment, le maire ne pouvait passer sous silence la fermeture de la Clinique médicale East Angus. Il a pris comme source d'inspiration le cas de Weedon avec le projet Tout sous un même toit. « On dit que les gens de Weedon sont coriaces, respectueux et travaillent fort. Qu'ils sont des gens capables de défendre leur point et c'est ce que je fais. »

Weedon
En précisant que rien n'était encore gagné concernant le projet Tout sous un même toit, le maire de Weedon, Richard Tanguay, mentionnait que le mérite de la réévaluation complète du projet revenait à ses citoyens. Pour le maire, d'importantes initiatives ont été réalisées au cours de la dernière année comme la planification stratégique en développement durable qui se poursuit en 2016. « Quant on parle de développement durable, l'eau potable, les eaux usées, comment on gère les eaux de pluie, tous ces dossiers sont revus, questionnés dans un objectif d'en arriver à une meilleure façon de faire les choses pour aujourd'hui et pour demain », d'exprimer M. Tanguay. « L'année passée, on vous avait dit qu'on commençait à travailler sur le quartier vert. Le projet a eu une première phase au niveau plus théorique et oui on poursuit cette année. Dans une deuxième phase, on devrait commencer à l'aménagement de terrains pour essayer d'en arriver à une espèce de quartier différent plus axé sur le développement durable et approche écologique. » La municipalité a également effectué l'aménagement d'espaces verts et commencé à réfléchir sur l'aménagement d'un parc central, intergénérationnel, situé à proximité de l'aréna. D'ailleurs, on songe à remettre cette infrastructure à niveau au cours de la présente année. D'autre part, la municipalité poursuit les démarches pour faire l'acquisition de sa flotte de véhicules qu'elle souhaite finaliser d'ici un mois.

Scotstown
Le conseiller, Iain MacAulay, représentant la mairesse Chantal Ouellet, mentionnait que le Schéma de couverture de risques avait retenu l'attention des élus notamment avec l'acquisition d'un camion de pompier et de la formation pour les sapeurs-pompiers. Le développement du parc Walter MacKenzie, la connexion avec la piste cyclable du parc marécage des Scots ainsi que l'assainissement des eaux avançaient très bien.

La Patrie
La conseillère Lise Pratte, représentant le maire Bruno Gobeil, mentionnait parmi les réalisations effectuées en 2015, la réfection du Centre communautaire et l'installation de nouvelles affiches aux entrées du village, œuvre d'une artiste locale. On a régalement rénové le site internet. On prévoit faire de même avec le garage et si possible, la salle municipale. La municipalité a installé un nouveau puits, il y a quelques années et constate énormément de fuites d'eau. Les autorités songent à installer des compteurs d'eau dans certaines catégories de commerces. « Il faut que je vous reparle de la réfection de la 257. On aura beau développer le marécage des Scots, du parc de Franceville, de l'observatoire, mais si le monde peut pas se promener sur la 257, nous on n'a pas les reins pour entretenir cette route-là. Alors le fédéral, le provincial s'il-vous plait grouillez-vous pour faire quelque chose. »

Cookshire-Eaton
Le maire de Cookshire-Eaton, Noël Landry, est évidemment fier de mentionner que sa municipalité a émis pour 6 M$ de permis au cours de la dernière année. Affirmant que la corporation a le vent dans les voiles, le maire dit attendre la création d'une centaine de nouveaux emplois au cours de la présente année. M. Landry souligne la particularité de devoir composer avec sept périmètres urbains. Il rappelle la création du Centre de qualification et d'entraînement pour les sapeurs-pompiers. La participation du Centre 24-Juin à la formation et l'intérêt démontré par la Sûreté du Québec pour de l'entraînement laissent entrevoir un beau succès. C'est avec fierté que le maire parle de la construction d'un terrain de balle à Johnville. L'attente d'une subvention pour construire un nouveau Centre communautaire dans ce secteur et le développement d'une quarantaine de maisons figurent sur les cartons des choses à réaliser. Du côté de Sawyerville, on prévoit aménager le site du barrage pour le connecter avec Eaton Corner. Le Coeur Villageois constitue un beau projet que les élus avec la participation citoyenne souhaitent mener à terme. D'autre part, M. Landry parle d'un projet avec les commissions scolaires concernées pour regrouper les élèves du primaire francophone et anglophone de l'école à Sawyerville. Et ce dans le but évident de sauver le bâtiment.

Bury
Le maire de Bury, Walter Dougherty, était fier de parler de la rénovation du Centre communautaire et évidemment du site Valoris. En 2016, la corporation municipale envisage d'acheter un camion pour le service incendie ainsi que d'agrandir la caserne afin de se conformer au schéma de couverture de risques. Il se réjouissait d'une diminution du fardeau fiscal pour ses contribuables pour la présente année.

Ascot Corner
Nathalie Bresse, mairesse d'Ascot Corner, y est allée d'une liste de réalisations à commencer par les deux terrains de tennis, un de volley-ball, sans oublier l'achat d'une excavatrice, la réfection du chemin Biron. Elle mentionne l'achat de terrain, prochainement, de M. Toulouse, situé dans le centre du village et dont l'objectif est de construire le garage municipal et de faire du site un parc industriel léger ou commercial. Elle rappelle le prolongement du réseau d'aqueduc et d'égout. Pour l'année en cours, la réfection du chemin Galipeau et la planification stratégique dans un contexte de développement durable sont à l'ordre du jour sans oublier la volonté d'augmenter la capacité des étangs aérés pour le traitement des eaux.

M. Boulanger est évidemment satisfait de la belle participation. En introduction, il avait remis un feuillet aux participants les invitant à lire l'exemple français d'un parc industriel régional. Au départ, six communes ont fondé un syndicat intercommunal d'aménagement et de développement, en mettant en place un partage des coûts et revenus. Maintenant, 30 ans plus tard, la structure appartient à 36 communes et accueille 950 entreprises qui génèrent 30 000 emplois. Il est possible de consulter le site web www.sicoval.fr. M. Boulanger est d'avis qu'il serait possible de faire quelque chose de semblable avec l'aéroport.

Commission scolaire
Prenant la parole, le président de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, Yves Gilbert, a dénoncé le projet de loi 86 du gouvernement modifiant l'organisation et la gouvernance des commissions scolaires. Ce dernier est d'autant plus offusqué de constater que Solidarité rurale du Québec, qui cessera ses activités prochainement, soit invité à la commission parlementaire alors que « nous les commissions scolaires rurales, on ne nous offre pas la possibilité d'exprimer publiquement notre point de vue rural. » Les quatre commissions scolaires de l'Estrie sont à rédiger un mémoire qui sera acheminé au gouvernement du Québec. « On va faire un mémoire qui va frapper à la lecture. Un mémoire pragmatique », promet M. Gilbert.


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un fardeau de preuve? Ou quoi, alors…

Un fardeau de preuve? Ou quoi, alors…
L’univers du BBQ à découvrir au Mont-Orford

L’univers du BBQ à découvrir au Mont-Orford
NOS RECOMMANDATIONS
Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers

Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers
L’autisme dans le ventre?

L’autisme dans le ventre?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Fête du Lac des Nations 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 18 juin 2018
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke!

François Fouquet
Lundi, 18 juin 2018
Il est où, l’essentiel, il est où?

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 15 juin 2018
Quoi faire ce week-end
Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers Par Vincent Lambert Vendredi, 15 juin 2018
Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique Par Vincent Lambert Mardi, 19 juin 2018
Elle troque son emploi pour son rêve paralympique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous