magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Étude sur la Rivière Saint-François: le couvert de glace ne devrait pas causer de problème, advenant une crue des eaux.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 25 février 2015

Des apprentis-chefs à la Polyvalente



 Imprimer   Envoyer 

Depuis des semaines, vingt filles et garçons de la Cité-école Louis-Saint-Laurent se préparaient à cuisiner le lunch presque parfait ! Ils ont réussi. Ces élèves, divisés en équipes de quatre, ont présenté à six juges les mets qui composaient un trois services gastronomiques. Sous la férule du chef Jean-Patrice Fournier, ancien élève de la Polyvalente LSL et propriétaire du Poivron Rouge, ils ont appris les rudiments de la cuisine. Les gagnantes ont su préparer un repas qui s'inscrira au menu régulier de la cafétéria.

Règles sanitaires, achats de nourriture, gestion d'un budget limité, préparation des aliments, tous ces précieux enseignements leur ont permis de se rendre à l'étape ultime, celle du jugement de leurs plats. Bénéficiant d'une heure et demie avec le droit de se référer au chef, un maximum de cinq minutes, les apprentis se sont mis à l'ouvrage avec ardeur.
Gagnantes de l'épreuve, l'équipe des Roses composée de Coralie, Sarah, Brunante et Andrée ont engagé 76 $ sur les 100 $ dont ils disposaient pour monter huit portions de coquilles farcies, de salade de betteraves et d'une mousse aux framboises. Lorsqu'elles ont fait leurs achats, elles ont misé sur la fraîcheur des aliments tout en visant un prix convenable. « Les économies de gros que peut faire une cafétéria rendent le repas économique », avance Sarah. Elles ont vécu une expérience très enrichissante, malgré le temps serré qui leur était imparti. Andrée racontait que pour se préparer à l'épreuve, elles ont cuisiné ensemble deux fois. La première, elles ont manqué leur potage tandis qu'à la seconde, elles ont maîtrisé la technique de la salade de betteraves. Durant le concours, « le chocolat ne voulait pas prendre, on avait mis trop de lait, on a pensé manquer de temps pour tout faire. On a pris les cinq dernières minutes pour monter nos assiettes », relatait-elle. Les juges les ont intimidées. « On essayait de lire dans leur visage ce qu'ils pensaient », qu'elle a ajouté en souriant. « C'est quand on est remontées laver la vaisselle qu'on a vraiment réalisé que nous avions gagné », a-t-elle renchéri.

L'équipe des Blancs composée de Zacharie, Christophe, Daphné et Véronique a dépensé 66 $ pour une crème de navet, un saumon aromatisé au sirop d'érable et moutarde de Dijon accompagné de riz et légumes. Commentant la dépense, Zacharie mentionnait que pour « le public, c'est pas si pire comme coût par portion, mais qu'il faudrait peut-être remplacer le saumon par un poisson moins cher pour une cafétéria. »

Du côté des Jaunes, Lenie, Sandrine, Teeja et Mary-Pier ont dépensé 95 $ pour concocter une salade, des œufs brouillés dans lesquels elles ont incorporé de la viande et un parfait aux fruits. Lenie indiquait que ce repas « était accessible aux étudiants et que les aliments étaient faciles à trouver. »

Daphné, Samantha, Chad et Gabriel de l'équipe des Bleus, ont préparé avec 67 $, une salade de riz, du poulet au cari et des macarons aux framboises pour un coût par portion dépassant à peine huit dollars. Selon Samantha, « ce repas, facile à préparer, serait accessible pour la cafétéria. »

L'équipe des Oranges, amputée d'une des leurs, a cuisiné des pennes au pesto et au poulet, garnies de poivrons sautés. S'ajoutait une salade au vinaigre balsamique avec tomates, concombres et olives noires. Le fruité à la crème couronnait le tout. Rébéka, Léa et Kaïna, malgré l'absence de Meagan, ont su garder leur calme. Lors du jugement, Samantha prétendait « n'avoir aucune attente. Pour l'instant, a-t-elle ajouté, la directrice a l'air d'aimer. »

Robert Roy, préfet suppléant, Louis-Philippe Tanguay, premier ministre au Parlement de la Cité-école, Christine Cragg, directrice de l'établissement, François Bergeron, nutritionniste au CSSS du HSF, Pierre Genest-Denis, pour le IGA Cookshire et Jean-Patrice Fournier se sont acquittés de la tâche. D'un même souffle, ils ont trouvé qu'attribuer des notes aux équipes s'est avéré difficile malgré les grilles d'analyse qu'ils ont employées. M. Fournier juge que cette expérience est magnifique. « Ils ont réalisé des recettes surprenantes. Certains se sont donné du trouble. Ils vont bien manger plus tard », a reconnu le chef. M. Bergeron, pour sa part, a remarqué qu'il manquait aux plats la catégorie des grains. Cependant, les protéines y étaient de même que les couleurs, signes de la présence de vitamines. L'équipe des quatre cinéastes en herbe formée de Camille, Évelyne, Elijah et Antonin a enregistré toutes les facettes des épreuves. Le montage qu'ils en ont fait a été diffusé en trois épisodes sur MAtv. Zachary Godbout a animé la remise des diplômes avec sa verve habituelle.

Marie-Claude Labbé, technicienne en loisirs à la Cité-école, Claudette Ménard, enseignante, Véronick Beaumont, agente de sensibilisation au CJE, Sébastien Tison, agent de développement en loisirs à la MRC du HSF, et Christine Cragg, directrice, ont planifié cette activité parascolaire qui a eu un succès fou. Camil Gaulin de MAtv et Jimmy Lizotte de Câble Axion ont immortalisé l'évènement pendant que Jean Lavigne, instrumentaliste à la Cité-école, a maintenu les liens entre les jeunes cinéastes et l'équipe de tournage, tout en créant la musique des reportages. Sophie St-Hilaire représentait les Cuisines collectives du HSF et Marilyne Arpin, Haut-Saint-François en forme. Des photos du Lunch presque parfait accompagneront l'article publié sur le site Internet à journalhsf.com.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Accoucher à Noël, panique ou enchantement?

Accoucher à Noël, panique ou enchantement?
Toto, le barbier de la Bowen Sud

Toto, le barbier de la Bowen Sud
NOS RECOMMANDATIONS
Histoire et récits : façonner le monde

Histoire et récits : façonner le monde
Manger en pleine conscience

Manger en pleine conscience
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 janvier 2018
La vie, la scène

Econosports
Lundi, 22 janvier 2018
Les nombreux avantages du ski de fond

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Bedon & bout'chou
Vol qualifié sur la Wellington Nord Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Vol qualifié sur la Wellington Nord
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS! Vendredi, 19 janvier 2018
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!
Histoire et récits : façonner le monde Par Daniel Nadeau Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous