magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les drapeaux de l'Hôtel de Ville de Sherbrooke seront mis en berne pour soutenir la population de la ville de Toronto.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 25 février 2015

La Journée internationale des femmes dans le HSF



 Imprimer   Envoyer 

Comme par les années passées, La Passerelle devance la Journée internationale des femmes à Weedon en la tenant le 4 mars prochain. Le thème de cette année tombe à pic: « Femmes en marche pour l'égalité; solidaires contre l'austérité ».

Les organisatrices vous convient toutes de la MRC, à souper à 17 h 30. Danse et animation suivront les agapes. Andrée et Virginie souhaitent que vous vous costumiez aux couleurs que portent les femmes d'autres cultures. Il vous est possible de réserver une table pour un groupe de huit. Achetez tôt vos billets aux différents points de vente pour faciliter le covoiturage, qu'elles suggèrent.

« C'est un bon moment pour faire connaître La Passerelle aux autres et de se solidariser », indique Andrée. Et de parler d'austérité !, qu'elle ajoute. « C'est un thème qui interpelle et qui inquiète beaucoup de femmes », rappelle Andrée. Elle s'est empressée de faire remarquer la campagne de désinformation du gouvernement qui, s'étant aperçu que ce mot avait mauvaise presse, l'a changé pour « rigueur », contribuant à mélanger davantage les gens.

L'austérité affecte particulièrement les femmes. De nombreux organismes de tous horizons le démontrent. Il est de notoriété qu'elles ont un revenu inférieur aux hommes. Beaucoup perdront leur emploi dans les milieux où s'appliqueront les coupes budgétaires. Fonction publique, éducation, santé, là où elles peuvent trouver de bonnes conditions de travail, font partie du lot.

D'autres impacts, plus camouflés ceux-là, vont aussi nuire à la condition féminine. Comme les besoins de la population augmentent, les femmes s'investiront davantage pour y suppléer. Bien des services et des soins seront effectués gratuitement, en surplus, ce qui contribuera à leur épuisement. Elles risquent de ne pas fournir à la tâche, mentionne Andrée, sans compter que, ce faisant, leur niveau de vie se précarise. Certaines, illustre-t-elle encore, seront obligées de poursuivre une relation déprimante par contrainte budgétaire. « Il y aura un débordement en ce qui concerne la demande d'aide sans avoir les ressources pour les satisfaire », qu'elle ajoute.

Revenant sur le propos de la désinformation, Andrée insiste sur l'importance d'informer les femmes et la population sur les effets négatifs de cette dernière. Sur le sujet, Virginie indique que cette vague d'austérité compromet des projets, des rêves comme celui de l'achat d'une maison. Tous les coûts supplémentaires et les diminutions de certains programmes d'aide en arrivent à causer une véritable pauvreté. Des cas comme les coupes dans les petits déjeuners aux écoliers, les majorations dans les frais de garde, tant en CPE, qu'aux écoles, la fin de subventions versées aux banques alimentaires, dans le transport adapté n'en sont que quelques exemples parmi tant d'autres. C'est sans parler de l'augmentation de l'électricité annoncée pour bientôt.

Toutes ces décisions austères touchent la santé psychologique de beaucoup de femmes confrontées à l'insécurité tant dans l'emploi que dans leur budget. « C'est une atteinte à l'égalité hommes femmes qui les affectent davantage; on est pour la justice sociale », concluent unanimement Andrée et Véronique.

Les billets au coût de 10 $ sont en vente à La Passerelle 877-3423 et au Home Hardware de Weedon 877-2959, au Centre d'action bénévole de Garthby-Beaulac, 418-458-2737. À East Angus, vous en trouverez au Carrefour jeunesse-emploi, 832-1513, à Dudswell, à la Place 112 Sonic, 884-1089, chez Ultramar, de Cookshire, 875-5634, et enfin, à La Patrie au 888-2407. Apportez vos consommations.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le meilleur et le pire

Le meilleur et le pire
Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog

Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke accueillera son premier Festibière

Sherbrooke accueillera son premier Festibière
Immigration : réflexions autour d’un livre

Immigration : réflexions autour d’un livre
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Fondation Vitae - dominos
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Hyundai Sherbrooke - avril 2018
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange! Par Valérie Guillemette Vendredi, 20 avril 2018
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!
Centro : Alexandre Hurtubise réélu à titre de président Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 avril 2018
Centro : Alexandre Hurtubise réélu à titre de président
La Fondation des élèves de la CSRS s’allie avec un gros partenaire Par Vincent Lambert Mercredi, 18 avril 2018
La Fondation des élèves de la CSRS s’allie avec un gros partenaire
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous