La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 25 février 2015

La culture et le tourisme dans le HSF



 Imprimer   Envoyer 

Rassemblées à la Vallée heureuse du Mont Élan, une trentaine de personnes de tous horizons ont mis en branle leurs méninges pour concevoir « une image qui nous ressemble et qui nous rassemble ». À la manière du phénix qui renaît de ses cendres, le comité touristique du Haut-Saint-François s'est joint à la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC) pour penser un slogan et un logo inspirant qui identifieront le Haut-Saint-François, ses attraits, ses services, son histoire et sa diversité culturelle. Cet atelier répond aux objectifs de communication et de visibilité définis lors de la journée Regards vers le Haut, du 20 septembre dernier.

Divisés en trois groupes, les participants ont eu à concevoir quelques concepts, quelques idées pour développer une image « claire et unificatrice », qui représenterait le HSF. Tous ont été invités à mettre de côté les spécificités locales et les intérêts particuliers pour générer ce qui nous ressemble.

Trois représentations des attraits culturels et touristiques du territoire ont été avancées. Le sapin, suggéré par l'équipe de Lise Pratte, souligne les 4 saisons, son enracinement dans l'Histoire, sa projection vers le futur et sa ruralité. L'étoile, qui le coiffe à Noël, présente l'astronomie, un des moteurs du développement culturel, scientifique et touristique. Pour ne pas perdre le nord, l'étoile polaire guide tant de gens depuis l'aube de la civilisation !

Le cœur vibre. Il est chaud et rassurant. Il est l'âme d'un magnifique coin de pays à offrir au visiteur comme en a fait part Danielle Simard, directrice de la SADC. Ses complices, pour l'occasion, ont mentionné le passage dans la nature et la culture. Au sein du HSF, se trouve aussi la science. La région, verte de diversité, tend les bras pour accueillir les gens désireux de ressourcement, pour qui le bien-être signifie quelque chose. C'est le moment idéal d'y découvrir les beautés environnementales et la chaleur de ces gens.

La courtepointe pensée par l'équipe du porte-parole Marc Nault a frappé l'imaginaire des participants. Faite de pièces de tissus et de motifs divers, cette couverture traditionnelle est assemblée avec beaucoup de soins. On peut y coudre le sapin, le cœur et toutes les représentations possibles du HSF. Symbole d'artisanat, fait de culture, symbole d'écologisme par la récupération, elle témoigne des goûts des artisans et des artistes, de celles et ceux qui la confectionnent. On pourrait y greffer le trèfle pour l'Irlande, la rose pour l'Angleterre, le chardon pour l'Écosse, la fleur de lys pour la France et la plume ou l'arc pour les Abénakis. Plusieurs ont approuvé cette image. « On est d'abord courtepointe avant d'être une pièce de tissu unique », lance Daniel Audet.

Depuis peu, le comité touristique du HSF a dépoussiéré la charte pour relancer cette industrie profitable. L'intérêt des participants à la journée Regards vers le Haut en a confirmé le bien-fondé. Cet engouement était probant lors de l'atelier animé par Lisa Leblanc du Groupe Stratège. Les résultats de la réunion témoignent du désir de travailler ensemble en tenant compte de la diversité. On mise sur quelque chose de global pour y intégrer toutes les caractéristiques. On connaît notre territoire et on veut le faire découvrir. Ces propos résument les cogitations des personnes présentes.

Comme prochaine étape, il faudra définir l'image, le logo qui représenteront le plus fidèlement les fruits des discussions. L'atmosphère bon enfant confiante a plu. « Tout le monde s'est aligné vers le même but, j'étais heureuse de voir une telle concertation », soulignait Lyssa Paquette de la SADC.


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une quarantaine de personnes immigrantes installées à Montréal débarquent à Sherbrooke pour de l'emploi

Une quarantaine de personnes immigrantes installées à Montréal débarquent à Sherbrooke pour de l'emploi
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur

L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
NOS RECOMMANDATIONS
L’or et rien d’autre pour Alexie Guay

L’or et rien d’autre pour Alexie Guay
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 17 décembre 2018
Le saumon et le dollar

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 17 décembre 2018
Le Cégep, premier lieu d'expérimentation pédagogique

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
L’or et rien d’autre pour Alexie Guay Par Vincent Lambert Mercredi, 12 décembre 2018
L’or et rien d’autre pour Alexie Guay
OTL Gouverneur Sherbrooke classé dans le top 3 des hôtels 5 étoiles au Québec Par Cynthia Dubé Jeudi, 13 décembre 2018
OTL Gouverneur Sherbrooke classé dans le top 3 des hôtels 5 étoiles au Québec
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous