magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
27°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 3 décembre 2014

Blandine Soulmana et les proches aidants



 Imprimer   Envoyer 

Dans l'optique de la Semaine des proches aidants, France Lebrun, directrice du Centre d'action bénévole (CAB) du Haut-Saint-François, a invité Blandine Soulmana, conférencière, à rencontrer ces personnes qui consacrent du temps à leurs parents malades ou handicapés. Mme Lebrun souhaitait qu'elle les convainque de prendre soin d'eux-mêmes, de ne pas s'oublier afin d'éviter l'épuisement, la dépression qui les rendraient inaptes à poursuivre leur travail. Réunis au Manoir de l'EAU VIVE, les invités ont profité de son témoignage.

Le vécu invraisemblable de Mme Soulmana lui a inspiré des conseils qu'elle transmet à « celles et ceux qui souhaitent améliorer leur capacité et leur efficacité lorsqu'elles ou ils aident une personne dans le besoin », annonçait l'invitation qui leur a été lancée. Ce message, repris par le CAB, apparaît dans la dernière édition du Journal Le Haut-Saint-François.
Au titre de proche aidant, explique Mme Soulmana, la personne peut adopter une attitude de miroir ou d'éponge. Miroir, son comportement reflète l'empathie, le désir de rendre service, de se mettre à l'écoute des besoins de l'aidé. L'éponge, pour sa part, donne aussi des soins de qualité. Toutefois, son but est intéressé. Ce bénévole s'attend à un retour, à un dédommagement qui peut prendre toutes sortes de formes.

La bonne fée, l'image est éloquente, se dévoue corps et âme au bien-être de son parent jusqu'à l'épuisement. Elle s'oublie pour se consacrer exclusivement à l'autre. Le vampire, au contraire, tout en en prenant bien soin, tout en étant généreux, tout en se donnant sans compter, développera un ascendant qui, à la longue, influencera la santé du malade.

Dans tous les cas, les propos de la conférencière favorisent l'introspection, l'évaluation de la façon dont l'aidant se comporte avec la personne malade et des conséquences sur sa propre qualité de vie. « Il est important de mettre ses limites, afin de protéger son espace de vie; parfois, il est bon de s'arrêter, faire le point, reprendre son souffle et ainsi mieux transfuser du bien-être aux personnes que l'on désire aider », démontre Mme Soulmana lors de son entretien.

Quand il est trop tard, quand l'épuisement ou la dépression frappe, il faut en parler, il faut chercher les personnes qui peuvent aider. Dans la MRC, rappelle Mme Lebrun, le CAB est doté d'une belle équipe formée pour épauler leur travail. « C'est dans les nuits les plus sombres qu'on voit le plus d'étoiles », fait-elle remarquer. « Il y a des solutions, il faut demander de l'aide, du support en se référant aux services du CAB », mentionne-t-elle.

Mme Soulmana, originaire d'Algérie, en a subi de la maltraitance. Malgré le fait qu'elle ait été le pilier de sa famille dès l'enfance, sa responsabilité n'était pas reconnue. À 9 ans, elle quitte la maison parce que le nouveau conjoint de sa mère est violent et qu'elle craint les conséquences de ses sévices. Elle avoue qu'à cette étape de sa vie, elle n'a pas demandé d'aide. Aujourd'hui, une partie de son message porte sur l'importance d'en parler à des personnes de confiance, de dénoncer ces situations avant qu'il ne soit trop tard. À 15 ans, elle se marie. Un fils naît alors qu'elle a 16 ans. Sa belle-famille le lui enlève sur le champ et c'est par hasard qu'ils se retrouvent. Il avait déjà 16 ½ ans.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La célébration du ballon rond!

La célébration du ballon rond!
La mondialisation des cerveaux

La mondialisation des cerveaux
NOS RECOMMANDATIONS
Quelques idées de sorties!

Quelques idées de sorties!
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville

Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Une première fête de l’eau à Magog Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Une première fête de l’eau à Magog
Face à face mortel: le nom de la victime maintenant connu Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Face à face mortel: le nom de la victime maintenant connu
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous