magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Étude sur la Rivière Saint-François: le couvert de glace ne devrait pas causer de problème, advenant une crue des eaux.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 3 décembre 2014

Carmen Simard prépare un 7e voyage



 Imprimer   Envoyer 

C'est avec les valises remplies au maximum de leur capacité comprenant entre autres des vêtements, bijoux, articles scolaires et outils que Carmen Simard, du secteur Johnville, à Cookshire-Eaton, sa petite fille, Virginie Perron, et Céline Saint-Pierre ont débarqué à Haïti au grand plaisir des religieuses de la Congrégation des Petites sœurs de Sainte Thérèse.

Outre la volonté de donner des choses utiles et agréables aux petites orphelines, Mme Simard et ses acolytes s'y présentaient avec l'idée bien arrêtée de réaliser un projet. « Je suis partie avec un projet que j'ai validé auprès des religieuses, celui de peinturer le dortoir. Nous avons amassé l'argent nécessaire. On a acheté sur place la peinture et c'est les gens là-bas qui ont peinturé. Ici, ce qu'on entend dire c'est que les Haïtiens sont paresseux, mais c'est faux. Ils sont travaillants et capables de le faire, c'est les outils qu'ils n'ont pas », d'insister cette femme dévouée.

Livrant un bilan de son récent voyage à Haïti, le sixième consécutif, cette femme au grand cœur manifeste une fierté évidente d'avoir réalisé le projet et même davantage, mais tout en précisant que c'était grâce à la générosité des gens d'ici et l'implication des personnes de la place. « On a fait peinturer le dortoir et on a eu assez de peinture pour faire la salle à dîner et la salle d'études. » Mme Simard ajoute qu'il est même resté suffisamment d'argent, qu'elle avait amassé, pour fabriquer de petits meubles dans le dortoir. « On en a huit de faits et il reste 18 meubles à faire », exprime-t-elle avec une satisfaction évidente. « Notre but est d'encourager le système écolier, l'achat local et la main-d'œuvre », précise la femme au grand cœur.

Heureuse du succès obtenu, Carmen Simard est à peaufiner son départ du 7 au 14 janvier prochain. Elle sera accompagnée de ses deux petites-filles, Virginie et Océanne Perron. « On va leur procurer une bibliothèque. Nos valises seront pleines de livres. Là-bas, on fera aménager des tablettes dans la salle d'études et on va installer nos livres. » À l'aube de son septième voyage, Mme Simard est particulièrement fière des résultats obtenus. « C'est encourageant, il y a de plus en plus de jeunes instruits. J'ai même donné des cours de RCR. À l'orphelinat, ils ont ouvert une classe d'infirmière auxiliaire et j'ai donné des cours. » Mme Simard semble très attachée aux petites orphelines. « Quand on arrive à Petite Rivière, les jeunes sont là, ils viennent nous chanter des chansons, elles nous prennent par la taille. Elles disent Carmen est-ce qu'on va jouer au bingo ? Elles adorent jouer au bingo et quand on part, elles nous font un spectacle la veille. »

Outre son séjour à l'orphelinat, la missionnaire pour ainsi dire, s'est arrêtée à une école publique à Papaye. Les enfants là-bas ont des parrains et marraines au Québec qui leur donne notamment de l'argent. « L'argent recueilli, je la donne à la direction de l'école et elle sert aux jeunes pour qu'ils puissent terminer leurs études. Les jeunes vont écrire des lettres à leur parrain/marraine, parler de leur cheminement et mentionner combien il reste d'années d'études. Je prends beaucoup de photos. J'aime ça avoir des preuves. » Mme Simard mentionne que les petites orphelines sont également parrainées et reçoivent des cadeaux de leur correspondant d'outre-mer. Cette femme de Johnville ne rate pas de prendre également plusieurs photos.

Comme mentionné précédemment, Mme Simard et ses acolytes n'arrivent pas les mains vides. Elles distribuent articles scolaires, bijoux et autres. Une cinquantaine d'orphelines sont parrainées et Mme Simard invite les personnes intéressées à la contacter en composant le 819 837-2259. Cette mère de cinq enfants bénéficie également d'un appui financier provenant de la Fondation de fraternité Haïti des Trois-Lacs et de diverses activités de financement.

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
47 patients pour une capacité de 28 à l’Hôpital Fleurimont

47 patients pour une capacité de 28 à l’Hôpital Fleurimont
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
NOS RECOMMANDATIONS
Les nouvelles rondes de René

Les nouvelles rondes de René
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Le projet CLASS : un atout pour la réussite
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 janvier 2018
La vie, la scène

Econosports
Lundi, 22 janvier 2018
Les nombreux avantages du ski de fond

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Bedon & bout'chou
Chevrolet Corvette GXE 2018 Mardi, 16 janvier 2018
Chevrolet Corvette GXE 2018
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous