magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 23 avril 2014

Une façon originale d’intervenir dans la communauté



 Imprimer   Envoyer 

Les policiers ne font pas que de la patrouille ou des enquêtes. Les agents Marie-Josée Labrie et Michel Ouimette côtoient régulièrement les enfants, adolescents et personnes âgées dans le cadre de leur intervention multidisciplinaire communément appelé MULTI, visant particulièrement la prévention.

Ces personnes apprécient l'intervention des policiers que ce soit pour la prévention en milieu scolaire, pour des cliniques d'information ou leur participation à différentes tables de concertation. Un volet d'intervention du programme MULTI et fort apprécié des participants depuis trois ans est le Camp de jour 911. Initié dans la région de Coaticook, l'agent Ouimette a importé l'idée pour la présenter aux divers intervenants du Haut-Saint-François. Avec le concours de partenaires, l'initiative vise à informer et former les participants âgés de 13 à 16 ans aux différents corps de métiers qu'est le service de police, de pompiers et ambulanciers. Pendant une semaine complète, les jeunes sont initiés à ces métiers par de l'apprentissage théorique et pratique. Ils apprennent différentes techniques reliées à ces corps de métiers.

L'agent Ouimette souligne l'enthousiasme des divers partenaires. « Quand on a présenté le projet à la Table des maires, il a été accepté. » Le policier est encore épaté de l'implication des divers corps de métiers concernés comme la Régie intermunicipale d'incendie de la région d'East Angus, de Cookshire-Eaton et de Weedon ainsi que du Service ambulancier de l'Estrie. Ces gens déploient du matériel, du temps et des personnes tous gracieusement pour faire du Camp 911 un succès qui se confirme année après année. Le policier souligne la coordination de l'initiative sous la férule de Sébastien Tison, du Comité Loisir de la MRC du Haut-Saint-François.

L'agent Ouimette assure qu'il y aura une quatrième édition du Camp de jour 911 suivi du Camp 911 Plus. Le rôle des agents Marie-Josée Labrie et Michel Ouimette dans l'initiative est de présenter le métier de policier et ses divers aspects. La présentation des policiers allie la théorie à la pratique au grand plaisir des participants. « On a vu la prise d'empreintes, la technique de menottage, le contrôle articulaire lors d'arrestation, en quoi consiste le travail d'équipe, de la pratique au tir à blanc et la manipulation sécuritaire d'armes. Lorsque c'est possible, on a le maître-chien qui fait une démonstration de recherche de stupéfiant avec le chien. » Les policiers disent avoir également abordé la notion de contrôle de foule lorsqu'il y a des urgences et l'intervention de l'antiémeute avec leurs boucliers et autres équipements. Les jeunes ont également été initiés au fonctionnement du système radio. L'agent Ouimette mentionne que les participants voient comment ça fonctionne avec de vrais équipements.

Même si la formation se déroule dans un esprit de camaraderie, l'apprentissage se fait sérieusement avec toutes les précautions nécessaires, assurent les agents de police. Chaque corps d'intervention soit les pompiers et ambulanciers dispose également d'une journée complète pour dévoiler les divers aspects de leur travail. La semaine culmine par une activité appréciée des jeunes soit une simulation. Les intervenants concoctent un scénario dans lequel les participants auront à mettre en oeuvre diverses notions et techniques apprises au cours de la semaine. De nombreux efforts sont déployés pour créer une simulation digne des scénarios d'Hollywood avec véhicule accidenté, blessés, bâtiment en flammes, arrestation de criminels et autres. « C'est du gros bénévolat de chacun des partenaires », d'insister Michel Ouimette. À cela s'ajoute également le Camp 911 Plus. D'une durée de deux jours, on aborde le volet de la sécurité nautique, les noyades et la survie en forêt ainsi que différentes techniques de recherche lors de disparition en forêt.

Les policiers Labrie et Ouimette aiment la nature du programme MULTI qui leur permet d'établir des contacts avec la communauté sous un autre aspect que celui de la répression, mais de la prévention.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Les skieurs discrets aux Fêtes en raison du froid

Les skieurs discrets aux Fêtes en raison du froid
Les policiers interviennent  à maintes reprises pour troubles entre individus

Les policiers interviennent à maintes reprises pour troubles entre individus
NOS RECOMMANDATIONS
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?

Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
Ces maladies camouflées

Ces maladies camouflées
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Bedon & bout'chou
Les nouvelles rondes de René Par René Dubreuil Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible? Par Alexandre Dagenais Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous