magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 4 décembre 2013

Aux détracteurs de la fusion CHSLD/CLSC



 Imprimer   Envoyer 

Aux inquiétudes de la population de Weedon et de la MRC concernant la fermeture de quelque 15 lits pour soins de longue durée dans le CHSLD de la place, et la crainte de conséquences négatives pour le moyen terme, Mario Morand, dg des CSSS des Sources et du HSF, affirme qu'« il y aura suffisamment de lits à Weedon. Personne de cette région n'aura à se diriger vers East Angus. » Cette mise au point arrive au lendemain de la rencontre du 20 novembre dernier où plus de 200 citoyens de Weedon et de la MRC s'étaient rassemblés pour signifier leur refus de perdre des acquis.

Dans le document « Un projet d'avenir pour la communauté de Weedon et la MRC du HSF», le directeur général l'a démontré, rappelant que 33 lits, pour Weedon, en fonction de sa population, suffisent. Ce chiffre est conforme aux normes provinciales. À ces 33 unités, s'ajoutent les 10 chambres privées pour personnes en perte cognitive modérée et 12 chambres « en unité protégée pour des clientèles particulières qui ont des profils de déficience cognitive majeure avec trouble de comportement ». Pour le restant, on mise sur le maintien à domicile dont une partie du budget de fonctionnement proviendra des économies réalisées à partir de la fermeture des unités en CHSLD. M. Morand avance que « 80 % de la clientèle en hébergement ont des problèmes cognitifs, mais seulement de 10 à 15 % ont besoin d'une unité protégée. » Advenant que ces derniers deviennent plus nombreux dans 10 ans, il suggère qu'il « est plus simple et peu coûteux de transformer une unité ordinaire en unité protégée. »

En réponse aux craintes formulées concernant une possible perte de qualité des services dans le privé, M. Morand indique ces institutions sont régies par « des règles et des mesures de contrôles destinées à assurer une vigilance sur la qualité et la sécurité. » Pour faire suite à la présentation de cas de personnes qui n'ont été acceptées en CHSLD malgré la disponibilité de lits, le directeur général clame qu'il n'y a eu aucune directive en ce sens. D'ailleurs, lors d'une rencontre précédente, il avait demandé une enquête sur l'un de ces cas. « Les demandes refusées sont soit parce que le profil était inférieur à la norme, auquel cas, l'usager est référé à une personne appropriée, soit que les places sont occupées, auquel cas, la demande est redirigée vers un autre centre ou mise en attente. » Il ajoute que l'usager peut refuser. Dans ce cas, les services à domicile seront améliorés et les budgets augmentés pour y arriver. Reste, selon lui, que tout relève de la décision de cette personne en perte d'autonomie sévère quand elle a toutes ses capacités cognitives. L'avis de la famille, en ce cas, n'est pas nécessaire.

Une information, qu'a aussi pris le temps de fournir M. Morand, concerne le financement du CHSLD. Aux questions portant sur la façon dont est financé le fonctionnement du CHSLD, il explique que le budget destiné aux soins à accorder aux personnes âgées en perte d'autonomie est basé sur le nombre de femmes et d'hommes âgés de plus de 65 ans recensés par Statistique Canada et qui demeurent dans la MRC. Le gouvernement du Québec définit un montant par personne de plus de 65 ans qui constitue les sommes attribuées pour gérer le CHSLD.

L'économie réalisée par la fermeture de quelque 15 lits, si tel est le choix que feront bientôt les membres du conseil d'administration, sera utilisée pour le maintien à domicile et pour offrir des services de qualité aux personnes avec trouble cognitif modéré et ceux avec trouble de comportement, laisse entendre M. Morand.

Face à toutes ces manifestations, le C.A. a décidé de reporter au 18 décembre prochain sa décision de regrouper dans un même bâtiment le CHSLD et le CLSC ou d'endosser celle de revenir à la proposition qui a été adoptée le 18 juin dernier. Cette dernière officialisait l'idée de réparer dans un premier temps le CLSC pour un montant de 1,9 M$ déjà prévu à l'exercice financier et de reporter à l'année suivante les travaux au CHSLD en fonction d'un budget qui « faute de financement suffisant dans les fonds régionaux [reste] en attente », est-il écrit dans le procès-verbal de la réunion du 18 juin dernier. »


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
C’est parti pour le projet de condos coopératifs Havre des Pins

C’est parti pour le projet de condos coopératifs Havre des Pins
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue

La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue
Plats d’automne à la mijoteuse

Plats d’automne à la mijoteuse
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir Par Cynthia Dubé Lundi, 15 octobre 2018
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir
Les Cantonniers viendront en aide aux sinistrés Par Vincent Lambert Mercredi, 17 octobre 2018
Les Cantonniers viendront en aide aux sinistrés
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui Par Cégep de Sherbrooke Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous