magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 4 décembre 2013

Le ministre Hébert impressionné par la démarche de la Cité-école



 Imprimer   Envoyer 

La Cité-école Louis-Saint-Laurent gagne des appuis de taille concernant son laboratoire rural « La cité-école au coeur de sa communauté ». Le plus récent est le ministre de la Santé et des Services sociaux, ministre responsable des Aînés et responsable de la région de l'Estrie, Réjean Hébert. Visiblement intéressé à la démarche, le visiteur s'est abstenu de prendre quelques engagements que ce soit, mais le fait de parler d'exportation du projet dans d'autres institutions démontre hors de tout doute l'intérêt qu'il porte au processus en cours.

Interrogé à savoir si son ministère pourrait supporter financièrement d'une façon ou d'une autre le projet de cité-école, M. Hébert répond que « ce n'est pas toujours en terme financier qu'on peut aider. Le projet va dans les orientations de notre politique nationale de prévention », ajoute-t-il.

La direction de la Cité-école, quelques enseignants, intervenants et ministres du parlement au secondaire ont accueilli le ministre Hébert pour lui présenter le projet sous l'angle de la santé globale. Visite des lieux, explication des différents projets de loi et de mesures appliquées comme celle d'éliminer la malbouffe dans l'école ont été mis en avant plan. Fort intéressé, le ministre n'a pas négligé les questions à savoir de quelle façon on s'y était pris pour amener une saine alimentation dans l'enceinte, comment on procède pour adopter les projets de loi, quelle est la véritable autonomie du parlement et bien d'autres. La première ministre, Audrey Perron-Breault, appuyée de la titulaire de la santé à la Cité-école Léa Gosselin et du ministre des communications Louis-Philippe Tanguay ont expliqué à leur « collègue » et ministre Hébert que l'approche informative, éducative et participative était privilégiée et mise de l'avant plutôt qu'une intervention coercitive.

Le lieutenant-gouverneur de la Cité-école et directeur, Claude Giguère, mentionne que l'ensemble du projet apporte ses bienfaits que ce soit au niveau de la réussite scolaire, de la diminution drastique du décrochage, du sentiment d'appartenance à son école, d'une fierté grandissante envers son milieu et du sentiment de vouloir s'impliquer. Tout cela, ajoute le directeur de la Cité-école, a pour effet d'améliorer la santé globale des étudiants en diminuant le stress, l'anxiété en plus d'inculquer de bonnes habitudes de vie et d'améliorer l'alimentation.

Un des artisans à la démarche, Charles Labrie, n'a pas caché que l'initiative demande beaucoup de travail et d'implication de tous les intervenants. Le processus, initié par les enseignants, ne s'est pas fait en vase clos. Tout au long de son élaboration et de sa mise en place, il a fallu convaincre les intervenants, élèves, organismes, municipalités et parents pour ne nommer que ceux-là à l'importance de la démarche en cours. « Il faut aller au-devant des gens. C'est une oeuvre de pédagogie sociale qui suppose beaucoup d'engagements de tous », d'exprimer M. Labrie. Selon la chercheure principale et professeure à l'Université de Sherbrooke, Isabelle Lacroix, qui en est à compléter la deuxième phase d'évaluation du projet, les résultats sont probants et fort prometteurs. Le problème, explique-t-elle, sera de voir comment le projet pourrait être exportable dans les autres institutions. Nul doute que chaque milieu a sa réalité et devra adapter la démarche en conséquence, mais « on travaille sur des outils de transfert », d'ajouter Mme Lacroix. Le ministre Hébert a semblé impressionné par la mobilisation du milieu et des effets bénéfiques en matière de santé. Satisfait du passage de ce dernier, M. Giguère souhaite que le prochain visiteur soit nul autre que la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Plus de 75 exposants réunis pour une foire alimentaire

Plus de 75 exposants réunis pour une foire alimentaire
Record de froid intense

Record de froid intense
NOS RECOMMANDATIONS
Manger en pleine conscience

Manger en pleine conscience
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Bedon & bout'chou
Ces maladies camouflées Par Rosemarie Lacroix Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS! Vendredi, 19 janvier 2018
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!
Un projet d’investissement de 11 M $ chez American Biltrite Par Cynthia Dubé Jeudi, 18 janvier 2018
Un projet d’investissement de 11 M $ chez American Biltrite
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous