magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 23 octobre 2013

L'Aide Domestique, une évolution



 Imprimer   Envoyer 

Publireportage

Claude Gosselin, député de 1957 à 1966 et ancien ministre des Terres et Forêts de 1966 à 1970, sous la bannière de l'Union nationale, utilise les Services de l'Aide Domestique depuis quelque 15 ans. Le dernier des élus survivants à avoir siégé sous Maurice Duplessis considère que le Service d'Aide Domestique lui a porté et accorde encore une précieuse assistance.

Auparavant, la famille embauchait Denyse Audy de 18 à 20 heures par semaine pendant plus de 13 ans. Depuis 1998, la famille se fie à l'Aide Domestique. Durant ce temps, les besoins ont varié. De 16 h qu'ils étaient, ils ont augmenté à 36 h pour revenir aujourd'hui à 16 h. À l'aube de ses 90 ans, bien que parfaitement autonome, M. Gosselin utilise toujours ce service pour l'entretien ménager surtout. Pendant 8 années il a siégé sur le conseil d'administration. Au fil des jours, les liens qui se sont tissés entre Mme Audy et lui sont aussi solides que la trame la plus résistante.

Lorsque M. Gosselin a appris qu'un nouvel organisme offrait des services comparables à ceux que dispensait Mme Audy, il lui a suggéré de s'y engager. Les raisons évoquées pour faire le saut du privé au public s'avéraient avantageuses pour elle. Plus d'heure par semaine, un salaire stable qui revient régulièrement, des frais de déplacement et des avantages sociaux qu'elle n'aurait jamais pu recevoir l'ont convaincue de travailler pour l'Aide Domestique du Haut-Saint-François.
Mme Audy pouvait dès lors consacrer une partie de son temps à la famille Gosselin et compléter son quart de travail en visitant d'autres clients. Au fur et à mesure que les besoins se faisaient croissants, Madame Gosselin étant de plus en plus malade, le nombre d'heures a crû jusqu'à 36 h. En plus des services d'entretien ménager et de repas, la bénéficiaire devait être accompagnée.

La présence de Mme Audy assurait à la cliente quelques moments de répit, confiait Claude Gosselin. La préposée qui la connaissait bien depuis des années avait établi des liens de confiance indéfectibles. Il se souvient avec émotion qu'elle les appelait «papa», «maman». Elle replongeait Mme Gosselin dans ses souvenirs en la mettant en contact avec des photos, des bijoux, la laissait lui raconter des épisodes heureux. Ce temps consacré à la souvenance lui accordait une heure de calme.

L'accompagnement s'est poursuivi jusqu'à l'hôpital. Pendant son hospitalisation, il a été convenu avec la directrice de l'Aide Domestique, Colette Lamy, que M. Gosselin avait besoin de périodes de répit pour éviter de s'épuiser. Ces périodes étaient offertes par bloc de 3 h. M. Gosselin utilise encore l'aide de Mme Audy, à raison de 16 h semaine, pour des travaux d'entretien. « Les services que nous avons reçus sont extraordinaires », s'est exclamé M. Gosselin, ému de ressasser tant de souvenirs.

Mme Lamy poursuit. « Les multiples services que nous rendons sont adaptés aux besoins des bénéficiaires, l'exemple de M. Gosselin est probant », fait remarquer la directrice. La quarantaine d'employés de l'entreprise sont triés sur le volet. Ils passent d'abord en entrevue pour que soient évaluées leurs compétences. On vérifie qu'ils n'ont pas d'antécédents judiciaires. Certains d'entre eux suivent une formation pour s'assurer que les principes de déplacement sécuritaire des bénéficiaires sont maîtrisés. Le coût des services varie en fonction des revenus familials. Pour les moins nantis, le prix de départ est fixé à 5,50 $.


Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un homme battu et volé en plein centre-ville

Un homme battu et volé en plein centre-ville
Luc Fortin assurera la transition avec Québec solidaire

Luc Fortin assurera la transition avec Québec solidaire
NOS RECOMMANDATIONS
Jean-François Grégoire engagé dans le succès du Drakkar

Jean-François Grégoire engagé dans le succès du Drakkar
Trouver chaussure à son pied pour l’automne

Trouver chaussure à son pied pour l’automne
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Cégep de Sherbrooke
Dimanche, 14 octobre 2018
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 12 octobre 2018
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!

Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout Par Cégep de Sherbrooke Dimanche, 14 octobre 2018
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout
Portes et fenêtres ouvertes du Salésien : découvrir, choisir et comprendre Mardi, 9 octobre 2018
Portes et fenêtres ouvertes du Salésien : découvrir, choisir et comprendre
4 arrestations pour facultés affaiblies en moins de 24 h Par Cynthia Dubé Mardi, 9 octobre 2018
4 arrestations pour facultés affaiblies en moins de 24 h
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous