magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
13°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 23 octobre 2013

La continuité ou une révision de la façon de faire à Weedon



 Imprimer   Envoyer 

Les candidats à la mairie de Weedon, Jean-Claude Dumas, maire sortant, et Richard Tanguay, ex-maire de la municipalité de décembre 2004 à novembre 2005, croisent le fer à nouveau. Fier du bilan des huit dernières années à la tête de la municipalité, M. Dumas propose la continuité alors que M. Tanguay suggère une révision du budget municipal et d'instaurer une transparence en consultant et en informant la population.

Jean-Claude Dumas
M. Dumas mentionne que la municipalité a considérablement progressé au cours des huit dernières années, et ce, à tous les niveaux. Le maire sortant est particulièrement satisfait d'avoir mis à norme l'approvisionnement et le réseau de distribution d'eau potable pour les secteurs de Fontainebleau, Saint-Gérard et Weedon. Il souligne avoir profité des travaux dans le secteur de Weedon pour coordonner avec le ministère des Transports la réfection de la route 112 qui est la 2e Avenue. Cette initiative a permis, selon M. Dumas, de réaliser des économies. « On s'est donné le mandat de sécuriser la route 112 en réduisant la vitesse. » Même si certaines personnes critiquent la géographie du tronçon, M. Dumas affirme avoir atteint l'objectif de réduire la vitesse et éliminer les dépassements par la droite.

La création de la corporation de développement économique, permettant entre autres la mise en place d'un programme de crédits de taxes pour les nouvelles entreprises, constitue un levier intéressant, explique Jean-Claude Dumas. Cet outil a permis d'attirer Bois Bélanger et par la suite Bois Weedon. « On a aidé de façon importante le redémarrage de Blanchette et Blanchette à Saint-Gérard. On parle de 40 emplois directs. » M. Dumas ajoute que la corporation a apporté une aide financière à d'autres entreprises déjà existantes pour la réalisation de leur projet respectif comme l'Abattoir Desmarais et le dentiste. « Ça, c'est tangible. On a conservé nos emplois à Weedon. »

M. Dumas ajoute que la corporation de développement a également une entente de partenariat avec la Caisse Desjardins locale pour la prime à la naissance, les finissants scolaires et l'aide à l'acquisition d'une résidence à Weedon. Il mentionne que ce partenariat représenterait un investissement de plus de 300 000 $ dans la communauté.

Au secteur industriel, l'acquisition du parc industriel de 84 acres zoné blanc situé derrière Bois Weedon constitue un bon coup. « Il y a un potentiel extraordinaire », de s'exclamer M. Dumas. Il précise que l'achat du terrain a été effectué avec la part que la municipalité a reçue de la vente du site d'enfouissement régional situé à Bury. « Ça, c'est de la vision, les gens n'ont pas à payer de taxes pour ça. »

M. Dumas y va d'un autre parallèle en mentionnant que l'acquisition du nouvel hôtel de ville, ancien poste de la SQ, et payé comptant, permet de libérer les terrains industriels devant l'ancien hôtel de ville. La vente de ces terrains va payer le coût d'achat et l'implantation du nouvel hôtel de ville », estime-t-il.

La création de la Corporation de développement Sports Loisirs, il y a maintenant huit ans, constitue une initiative positive aux yeux du maire sortant. Elle a permis la mise a niveau de la piscine, l'aréna ainsi que les équipements sportifs à Fontainebleau et Saint-Gérard, de laisser entendre M. Dumas. L'élu manifeste l'intention de donner suite à la politique familiale. Il ajoute que la municipalité est sur le point, si ce n'est déjà fait, d'obtenir l'accréditation de Municipalité amie des aînés. Il ajoute que l'accréditation de Weedon au réseau Village Relais constitue, selon le maire sortant, un apport positif. « Il y a 41 villages relais dans tout le réseau au Québec. « Le réseau fait que Weedon est sur la map. » M. Dumas estime que la municipalité est en bonne position pour affronter l'avenir et souhaite continuer le travail amorcé.

Richard Tanguay
M. Tanguay est d'avis que les hausses régulières du compte de taxes préoccupent les contribuables. « Je ne peux pas garantir que je vais baisser les taxes, j'espère les geler la première année. » Précisant qu'il ne s'agit pas d'une promesse, mais d'un souhait, le candidat précise qu'il sera en mesure d'expliquer pourquoi et « informer la population qui n'est pas au courant de rien. » Le candidat projette de revoir l'appareil municipal dans son ensemble. Un des éléments qui le guidera dans cet exercice sera de revenir aux principes de base d'une municipalité, sur les notions principales qui touchent les citoyens et cela à commencer par l'entretien des chemins. M. Tanguay aimerait mettre un comité en place qui aurait pour tâche de revoir le mode de taxation. Il dit remarquer « une distorsion dans les secteurs riverains, ruraux et citadins. Y a-t-il moyen de revoir ça pour que ça soit plus équitable? »

M. Tanguay souhaite également se pencher sur la flotte de véhicules. « On me dit que la flotte de camions est toute louée et on se fait dire que c'est rentable. J'aurais aimé voir une étude comparative avec projections sur 7 ou 8 ans pour faire une comparaison. »

Le candidat désire revoir l'infrastructure municipale en fonction des besoins des familles. Il cite à titre d'exemple la réfection de la route 112. Admettant que le coup d'oeil est agréable, il remet en question la géographie du tronçon mentionnant que cela a pour effet d'augmenter le coût d'entretien particulièrement pour le déneigement en hiver. M. Tanguay aurait vu d'un bon oeil que l'on aménage une piste cyclable le long de la route 112 pour faciliter l'accessibilité à l'école pour les jeunes en toute sécurité. Le candidat mentionne que la population avait clairement manifesté, il y a huit ans, le souhait d'avoir une piste cyclable. Quant à l'infrastructure générale, M. Tanguay ne parle pas de mettre la hache dans les acquis. « Je veux voir des projets qui pourraient bonifier les installations existantes. Elles sont sous-utilisées, il y a peut-être moyen de faire mieux avec l'aréna et la piscine. » En matière de politique familiale, l'aspirant a « l'impression qui se passe plus rien. On manque d'imagination. On a deux lacs, deux rivières, mais elle est où la plage à Weedon. On pourrait faire une plage avant qu'il n'y ait plus de zone ».

Au secteur de l'emploi, le candidat se dit ouvert aux industries. « Est-ce que j'aurais investi dans le parc industriel quand celui qu'on a n'est pas complet; j'en doute. » M. Tanguay dit vouloir aider et stimuler les commerces et gens d'affaires de Weedon tout en précisant que le tourisme n'est pas un secteur à rejeter. « Il faut se battre pour conserver nos commerces, industries et trouver de la relève. » Quant à l'achat de l'hôtel de ville, M. Tanguay mentionne qu'il n'en aurait pas fait d'acquisition sans s'assurer qu'il y ait quelque chose pour l'utilisation du terrain en face.

D'autre part, M. Tanguay s'engage à mettre les efforts nécessaires pour conserver à Weedon, le bureau d'immatriculation dont sa fermeture aurait été annoncée pour décembre prochain. Quant au projet de rénovation du CSSS du Haut-Saint-François pour le secteur Weedon, le candidat est d'accord avec des investissements dans le milieu pourvu que cela n'entraîne aucune coupure des services déjà offerts. M. Tanguay dit envisager le développement de la municipalité dans le respect de l'environnement et du développement durable.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Mythes et réalités (Partie 1)

Mythes et réalités (Partie 1)
La saga de l’huile de coco dans votre alimentation

La saga de l’huile de coco dans votre alimentation
NOS RECOMMANDATIONS
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway !

Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway !
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver»

La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver»
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Comment se faire des amis ? Par Isabelle Fournier Jeudi, 13 septembre 2018
Comment se faire des amis ?
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Quoi faire ce week-end
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre Par Cynthia Dubé Mercredi, 12 septembre 2018
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous