Festival des traditions du monde 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
25°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Jeudi, 10 octobre 2013

Le troisième forum propose à la critique un premier outil



 Imprimer   Envoyer 

Les divers organismes communautaires, caritatifs, institutionnels, municipaux et bénévoles du Haut-Saint-François ont pris connaissance du « carnet de repère de base Accueil-référence-suivi ». Outil basé sur le consensus régional des participants, il est conçu pour faciliter et à améliorer l'intégration des personnes en besoin de cheminement vers l'inclusion dans la société. Il leur a été présenté pour discussion afin de l'améliorer. Ce document doit correspondre à la réalité du Haut-Saint-François. La création de ce carnet s'inscrit dans l'optique de la lutte à la pauvreté du plan d'action solidarité et inclusion sociale du HSF. Cet outil s'adresse à l'ensemble des intervenants et des bénévoles provenant de divers horizons.

Plus d'une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel lancé par le Centre d'action bénévole (CAB). Cette activité prend sa source dans une démarche de l'Alliance estrienne pour la solidarité et l'inclusion sociale. Depuis 2010, une trentaine de partenaires ont partagé leur expertise respective en « Accueil-référence-suivi » pour trouver des moyens de travailler selon une vision et une approche de base commune pour acheminer quelqu'un qui a exprimé un besoin vers le bon service.

L'éventail des besoins des bénéficiaires est vaste puisqu'ils se manifestent du berceau à l'urne funéraire. Pour saisir d'un coup d'œil qui doit faire quoi et quand, Diane Gravel, chargée de projet, a conçu une cartographie des ressources et des services disponibles dans le HSF, en fonction de l'âge du requérant. Ce document, qui s'ajoute au carnet permet, d'un coup seul d'œil, de présélectionner l'organisme le plus apte à répondre au besoin de la personne à aider.

Mme Gravel souligne le fait qu'il s'agit d'organiser entre les organismes des méthodes pour raffermir le maillage ou le réseautage de façon à ce que toutes les demandes de gens en difficulté obtiennent réponse. « Ces besoins, poursuit-elle, touchent tous les groupes d'âge, du nourrisson au vieillard. Ce peut être un dépannage alimentaire ou des informations pour un retour aux études. » La cartographie comprend l'ensemble des ressources et des services à travers lequel une personne qui a décidé de se prendre en main et qui vise l'intégration sociale et économique peut passer.

L'exemple livré par Marlène Lévis démontre l'efficacité du réseautage interorganismes. Mme Lévis, décrocheuse à la 4e secondaire, avait demandé de l'aide auprès des responsables de l'école où elle étudiait, aide qui lui avait été refusée. Elle a alors décroché. Après un parcours parsemé d'embûches qui l'ont menée à choisir des horaires de travail peu satisfaisants, mais qui lui permettait de s'occuper de sa fille et son fils, elle a immigré à Saint-Isidore-de-Clifton. Les enfants plus autonomes lui ont laissé plus de temps libre. Elle a cherché à améliorer sa situation.

Elle s'est présentée dans un Centre local d'emploi (CLE), mais il n'y avait rien pour elle. « Pas de diplôme, pas d'job! », rappelle-t-elle. Grâce à ces nouvelles visions et approches communes développées entre différentes institutions, on l'a référée à Intro-Travail. De là, on l'a mise en lien avec l'éducation aux adultes où elle a terminé sa 5e secondaire. Par la suite, elle a complété un DEP en secrétariat. Toute cette aide qu'elle a reçue dans le cadre du protocole de « référencement » entre organismes lui permet de travailler à la Fondation de la Commission scolaire de Sherbrooke.
Jean Rousseau, député du NPD, reconnaît que ce forum joue un rôle important. « Je reçois souvent des personnes qui viennent pour prendre des informations. Je sais maintenant qu'il est possible de les référer aux bons endroits pour des domaines qui ne sont pas de mon ressort ». Nicole Robert, préfet de la MRC, se réjouit de voir jusqu'à quel point les bénéficiaires sont bien encadrés dans la MRC. Elle souligne la qualité des services que les différents organismes offrent à la population. « La prise en charge des gens se fait de belle façon », conclut-elle.


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
20 minutes pour brûler du gras!

20 minutes pour brûler du gras!
Vol qualifié sur la rue Montréal

Vol qualifié sur la rue Montréal
NOS RECOMMANDATIONS
Retour du gars sympathique

Retour du gars sympathique
Une vingtaine de producteurs locaux réunis au Mont-Orford

Une vingtaine de producteurs locaux réunis au Mont-Orford
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Golf et Académie Longchamp inc. 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est
Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 juillet 2018
Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue
Un premier baptême pour Fred Fortin Par Vincent Lambert Mercredi, 18 juillet 2018
Un premier baptême pour Fred Fortin
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous