magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
13°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 25 septembre 2013

Retrouver un gros gibier après le tir!



 Imprimer   Envoyer 

Source: Infos Hebdo

Après le tir sur un gros gibier, le niveau d'adrénaline est à son comble et un chasseur, qu'il soit novice ou expérimenté, peut commettre des erreurs qui l'empêcheront de récupérer son trophée. Peu importe l'engin de chasse utilisé, si votre gibier s'écroule sur place, tout ira bien. Mais si ce n'est pas le cas, il faut dès lors être méthodique et respecter certaines règles de base pour retrouver son gibier. C'est là un point d'honneur de tout chasseur sportif.

La direction
La première étape consiste à prendre un relevé du dernier endroit où l'on a observé le gibier avant de le perdre dans les bois. Ce relevé peut s'effectuer via un point de repère sûr ou à l'aide d'une boussole/GPS. Cette opération est des plus critiques si le gros gibier est abattu en fin de journée.

L'attente
À moins d'avoir touché le gibier exactement dans sa partie vitale, il est suggéré d'attendre un minimum de trente minutes avant de le rechercher. Ce délai augmente si vous avez touché une zone non vitale. Lors de précipitations, restreignez votre temps d'attente pour éviter de voir disparaître les traces ou signes laissés par le gibier.

La recherche
Déplacez-vous lentement et silencieusement vers votre point de repère et recherchez les signes de blessures (gouttes de sang et poils) et les pistes, tout en marquant votre chemin avec du ruban à intervalles réguliers. Évidemment, si vous utilisez les services d'un guide, vous vous facilitez grandement la tâche.
Bien sûr, il faut connaître ses limites et celles de l'arme employée avant de faire feu sur un gibier. Il serait dommage de perdre sa venaison en blessant inutilement un gibier ou en ne prenant pas toutes les mesures possibles pour le récupérer après le tir.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Il vient d’où le contact, il vient d’où?

Il vient d’où le contact, il vient d’où?
Nouveau parc à l’image d’un homme impliqué

Nouveau parc à l’image d’un homme impliqué
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux

Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway ! Par Isabelle Perron Jeudi, 13 septembre 2018
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway !
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre Par Cynthia Dubé Mercredi, 12 septembre 2018
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous