La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 25 septembre 2013

Érosion des berges de la rivière au Saumon



 Imprimer   Envoyer 

Près d'une cinquantaine de personnes ont assisté à la récente présentation du rapport d'étude sur l'érosion de la rivière au Saumon à Weedon, effectué par un groupe de recherche de quatre étudiants à la maîtrise en environnement de l'Université de Sherbrooke. Les chercheurs présents pour l'occasion avaient été mandatés par l'Association des plaisanciers de Weedon (APW) afin d'identifier les points d'érosion et de soumettre des pistes de solutions.

Le groupe a identifié 27 secteurs étalés sur une distance de 3,8 kilomètres de chaque côté de la rive pour une superficie totale de 7,6 kilomètres. L'étude s'amorce à l'embouchure de la rivière au Saumon dans la Saint-François jusqu'au pont du chemin de la rivière au Saumon. Les chercheurs reconnaissent les sites selon la gravité de l'érosion. On a identifié les zones à bandes riveraines, celles avec des murets et enrochements dont certains sont érodés et les rives non aménagées.

Le document qui sera remis à l'association sous peu, si ce n'est déjà fait, propose des mesures préventives et des pistes de solutions. Au niveau préventif, on constate que la glace constitue une des principales causes d'érosion dans les zones non aménagées. On suggère notamment dans les zones où l'on retrouve des courbes prononcées de percer la glace en hiver afin de l'affaiblir. Quant aux murets présents et enrochements, on suggère de les réparer en élaborant un plan d'aménagement et d'en faire un suivi régulier en période d'étiage. Toutefois, on propose la façon naturelle pour contrer efficacement l'érosion.

Les chercheurs inscrivent dans leur étude différents types d'aménagement à commencer par la revitalisation des berges ce qui permet de diminuer l'érosion du terrain tout en limitant la prolifération des plantes aquatiques. Dans cet esprit, on suggère différentes plantes adaptées selon les zones et la géographie des sites. On y explique également les différentes techniques de plantation que ce soit entre autres par un matelas de branche, des boutures ou des caissons végétaux. Les chercheurs suggèrent de ne pas hésiter à faire appel à des spécialistes.

Gaston Lacroix, président de l'APW, est fort satisfait de l'étude et rappelle que l'organisme a fait appel à ce groupe parce que plusieurs riverains éprouvent des problèmes avec l'érosion des rives. Pour la suite des choses, M. Lacroix a l'intention de faire un résumé du document avec les recommandations qu'il entend rendre disponible d'abord à la municipalité et les riverains qui souhaiteraient en prendre connaissance. « Il faut voir avec la municipalité quel type de réparation et de quelle façon on peut les faire. » Le président de l'organisme apprécie les différentes pistes de solutions proposées, mais aurait aimé obtenir une simulation d'une rive actuelle puis avec un aménagement complété, histoire de bien visualiser l'impact positif.

Mentionnons que l'étude a été présentée au Centre culturel de Weedon, dans le cadre de l'assemblée générale annuelle de l'APW. La rencontre a été précédée d'un dîner au maïs et au hot-dog auquel ont pris part plusieurs citoyens. Quant à M. Lacroix, il s'est vu reconfirmé à son poste de président de l'organisme.


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une vingtaine d’accidents sur les routes depuis mardi

Une vingtaine d’accidents sur les routes depuis mardi
Le père Noël lance les Fééries hivernales

Le père Noël lance les Fééries hivernales
NOS RECOMMANDATIONS
Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ

Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur

L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Le Cégep de Sherbrooke à l'international Par Cégep de Sherbrooke Mercredi, 5 décembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke à l'international
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous