La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 11 septembre 2013

Vos prises du jour, de la nature à l'assiette!



 Imprimer   Envoyer 

Pour les amateurs de chasse et de pêche, rien n'égale la fierté ressentie après une prolifique journée passée à traquer le gibier ou taquiner le poisson. Mais les prises gagnées à la sueur de votre front ont-elles été manipulées et conservées selon les règles de l'art? Profitons de la Journée nationale de la chasse et de la pêche, le 28 septembre, pour faire le point.

L'éviscération du gibier (l'enlèvement des organes internes) doit toujours se faire immédiatement après la mort de l'animal. Lors de la procédure, assurez-vous de porter des gants à usage unique et de bien laver vos mains ainsi que les surfaces et instruments. La peau du gibier assurant une protection contre les saletés, mieux vaut attendre d'avoir quitté la forêt avant de procéder au dépouillement.

Par ailleurs, le transport de la carcasse sur le capot de la voiture est à proscrire. Disposez plutôt des branches sur le plancher du véhicule, sous la carcasse et entre les quartiers, pour faciliter la libre circulation de l'air. À la maison, entreposez la viande fraîche à une température de 0 à 4 °C, ou bien congelez-la. Pour être consommée, celle-ci doit atteindre une température de cuisson de 77 °C (171°F).

Pour le poisson, voici la procédure à suivre: éviscérez ce dernier (à l'état semi-gelé) en lui coupant d'abord la tête, les nageoires et la queue, puis en lui coupant d'un trait le ventre pour ensuite vider l'intérieur en utilisant votre pouce. Pour ceux qui le désirent, il est possible d'enlever la peau en glissant un couteau tout le long de l'arête dorsale, puis en utilisant une paire de pinces pour détacher la peau. Il ne reste plus qu'à laver le poisson à l'eau claire, puis à l'assécher à l'aide d'un essuie-tout.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Grève possible dans le transport scolaire

Grève possible dans le transport scolaire
Sept arrestations pour alcool au volant

Sept arrestations pour alcool au volant
NOS RECOMMANDATIONS
Ils se faufilent pour voler du cuivre

Ils se faufilent pour voler du cuivre
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans

Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous